Cybersécurité : plusieurs ambassades européennes auraient été victimes de pirates russes

le 24 avril 2019 à 09h45
0
cybercrime

La société Check Point Research, spécialiste des questions de cybersécurité, publie un rapport indiquant que des hackers russes sont parvenus à prendre le contrôle d'ordinateurs situés dans des ambassades de pays européens.

Pour mener leurs attaques, les pirates ont utilisé la bonne vieille méthode du phishing. Comme le rapporte The Verge, en se basant sur un rapport publié par la société spécialisée Check Point Research, les hackers ont attaqué plusieurs ambassades européennes situées un peu partout dans le monde en insérant des pièces jointes malveillantes dans des courriers électroniques savamment déguisés en documents officiels confidentiels.

Les pirates ont utilisé le logiciel TeamViewer pour accéder aux ordinateurs


Une fois ouvertes, les pièces-jointes donnaient l'accès aux ordinateurs visés grâce à TeamViewer, un logiciel bien connu qui permet de connecter à distance des appareils, facilitant ainsi le transfert de fichiers. Les pièces prenaient la forme de fichiers Excel.

Selon la société Check Point, les pirates ont ciblé des ambassades européennes situées en Guyane, au Népal, au Kenya, en Italie, aux Bermudes, au Liban ou encore au Liberia, sans toutefois garantir que les motivations des hackers étaient d'ordre politique.

Une motivation plus financière que politique ?


Si Check Point a pu flairer la piste d'un pirate russophone, la faute à un manque de prudence de certains commanditaires des attaques, rien ne prouve l'intervention d'un gouvernement. « Ils n'ont pas visé une région spécifique, et les victimes viennent de différents endroits du globe », soutient la firme.

En réalité, les cybercriminels semblent avoir été animés par des motivations financières. Des dirigeants financiers gouvernementaux ont été touchés par les attaques : « Ils semblent tous être des fonctionnaires sélectionnés appartenant à différentes autorités fiscales », précise le rapport de la société spécialisée.

CheckPoint a également détecté d'autres vagues d'attaques identiques, touchant cette fois des acteurs russophones.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top