Huawei attaque officiellement le gouvernement américain en justice

le 07 mars 2019 à 12:41
 0
huawei-7-mars-2019.jpg
Les principaux dirigeants de Huawei, réunis le 7 mars 2019 à Shenzhen

Le géant chinois, barré aux États-Unis, veut que la loi qui le place sur liste noire dans le pays soit déclarée comme étant contraire aux dispositions de la Constitution américaine.

Alors que nous vous informions qu'une action en justice était imminente, Huawei a officiellement annoncé, le jeudi 7 mars 2019, avoir déposé une plainte à Plano, au Texas, dirigée contre le gouvernement américain. La firme de Shenzhen reproche aux dirigeants américains d'avoir interdit aux administrations du pays et aux entreprises liées au gouvernement de l'Oncle Sam de lui acheter des équipements ou des services, au nom de la sécurité nationale.

Huawei indique avoir tout fait pour convaincre le législateur américain


Huawei a déposé sa demande au tribunal fédéral américain afin de contester la constitutionnalité d'un point précis de la loi de 2019 relatif à l'autorisation de la Défense nationale (NDAA). En son article 889, le texte place Huawei sur une liste noire qui met la société dans une situation ô combien délicate puisqu'il l'empêche de contracter toute opération sans intermédiaire ou processus judiciaire, ce qui lui bloque toute exploitation 5G sur le sol américain. Huawei considère ce texte inconstitutionnel dans le sens ou le gouvernement américain violerait le principe fondamental de la séparation des pouvoirs.

« Le Congrès américain a plusieurs fois omis de produire des preuves à l'appui de ses restrictions visant les produits Huawei. Nous sommes contraints d'engager cette action en justice, après avoir tout essayé pour écarter les inquiétudes des législateurs américains », a déclaré Guo Ping, l'un des présidents intérimaires de l'entreprise ce jeudi. Dénonçant une interdiction illégale, Ping déplore que Huawei soit empêchée de se livrer à une concurrence loyale, et redoute que cela finisse par « nuire aux consommateurs américains ».

La firme de Shenzhen est toujours prête à collaborer et à accompagner les USA vers la 5G


« Contrairement à ce que précise la loi, Huawei n'est pas détenue, contrôlée ni influencée par le gouvernement chinois », a précisé Guo Ping, faisant naturellement référence aux soupçons d'espionnage pour le compte de Pékin qui pèsent sur la société. « En outre, Huawei possède un excellent programme de sécurité. Et aucune preuve contraire n'a été présentée », a-t-il poursuivi. Huawei a justement inauguré, le 5 mars, son tout nouveau centre de cybersécurité à Bruxelles, permettant aux opérateurs de téléphonie de lever leurs doutes à l'encontre de la société en testant directement le matériel de l'équipementier.

Le géant Huawei affirme être prêt à répondre aux préoccupations du gouvernement américain en matière de sécurité et à aider les USA à construire les meilleurs réseaux 5G possibles. Cette plainte intervient seulement quelques heures après la comparution au Canada de Meng Wanzhou, fille du fondateur de la société. La directrice financière de Huawei devrait être fixée sur son sort le 8 mai prochain, où devrait débuter sa procédure d'extradition vers les États-Unis.

Modifié le 07/03/2019 à 14h17
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le système permet de faire lien entre différentes affaires criminelles afin d’obtenir une liste de suspects potentiels. Les défenseurs des libertés civiles s’inquiètent d’une utilisation discriminatoire de cet outil.
Abordables, performants, régulièrement mis à jour : les smartphones Xiaomi ont de beaux atouts à faire valoir. Ils ont aussi l’énorme avantage d’être facilement modifiables via le root et des ROM modifiées. Ces dernières manipulations deviennent d’ailleurs d’une simplicité enfantine grâce à l’outil XiaoMiTool v2 récemment lancé sur XDA.
Le chef de produit moniteurs de la marque sud-coréenne, Christophe Partridge, détaille pour Clubic les grandes caractéristiques des trois nouveaux écrans Samsung.
24/03 | Écran PC
La rumeur indiquant que Huawei travaille sur deux nouvelles montres connectées semble se vérifier un peu plus aujourd'hui.
Il a étonné autant qu’effrayé les badauds qui s’y sont confrontés : l’énorme Energizer Power Max P18K Pop se cherche un financement pour exister au-delà de sa preuve de concept.
24/03 | Smartphone
Windows Defender ATP devient Microsoft Defender ATP, et se paie en conséquence une sortie sur macOS pour aider les entreprises à renforcer leur sécurité informatique.
24/03 | Mac OS
Annoncée en janvier dernier, la refonte visuelle de Steam est en bonne voie, comme en témoignent les premiers visuels publiés par Valve à l’occasion de la GDC.
24/03 | Steam
Le fabricant chinois Niu lance en France le U-Pro, son scooter électrique connecté et poids plume taillé pour les citadins.
Le 25 mars prochain, la marque à la pomme dévoilera au monde entier son service de presse intitulé Apple News. Il permettra aux abonnés d'accéder instantanément et en illimité à un large catalogue de magazines et autres journaux des quatre coins du globe. Si l'initiative semble prometteuse, elle fait déjà grincer des dents les patrons de plusieurs grands groupes.
24/03 | Apple
Annoncée par Corsair en janvier à l’occasion du CES 2019 avec deux autres souris, les Harpoon et Ironclaw RGB, la M65 RGB Elite n’est ni plus ni moins qu’une Vengeance M60 revisitée au goût du jour profitant d’un capteur optique de nouvelle génération, d’une petite cure d’amaigrissement ainsi que d’un très léger relooking (mais surtout du RGB).
24/03 | Souris
Le navigateur Chrome va permettre dans les prochaines semaines d’accéder à des documents présents sur son espace de stockage personnel directement depuis le champ de recherche.
24/03 | Google drive
27 entreprises devraient être redevables de la taxe française des géants du numérique chère à Bruno Le Maire.
24/03 | GAFAM
Imaginé par l'autorité sanitaire américaine, le jeu vidéo One Leaves vise à exposer les dangers du tabac aux (jeunes) joueurs, et à les faire arrêter de fumer.
23/03 | Jeux vidéo
Avec bientôt cinq saisons au compteur, la série Peaky Blinders est devenu un véritable phénomène, et c'est donc sans surprise qu'on apprend qu'elle aura droit à son adaptation en jeu vidéo prochainement. S'il va falloir attendre encore un peu avant d'en apprendre plus sur le contenu du titre, nous savons déjà quels studios auront la lourde tâche de porter la licence sur consoles et PC.
La multiplication des plates-formes de téléchargement de jeux sur PC pose un certain nombre de problèmes. Parmi les plus épineux, la nécessité d’installer le lanceur spécifique à chaque plate-forme récolte la majorité des suffrages.
23/03 | Steam
scroll top