Windows 12, grand absent de la dernière conférence de Microsoft

Corentin Béchade
Publié le 21 mai 2024 à 09h53
Windows 12 n'arrivera pas tout de suite © Ralf Liebhold / Shutterstock
Windows 12 n'arrivera pas tout de suite © Ralf Liebhold / Shutterstock

Dans un mois de mai déjà chargé en annonce technologique en tout genre, Microsoft a tenu à ajouter son grain de sel avec l’annonce de nouveaux PC dopés à l’IA. Malgré les importants changements apportés au système d’exploitation, l’entreprise se refuse à passer à Windows 12.

Plus d’IA, une meilleure prise en charge de l’architecture ARM, des Surface nouvelle génération… En quelques heures à peine, Microsoft a détaillé, lors de sa keynote du 20 mai 2024, tout son plan d’attaque pour l’année 2024, tant au niveau matériel que logiciel. Mais c’est surtout Windows 12 qui a brillé par son absence.

Pas de Windows 12 cette année

Alors que les rumeurs autour du prochain système d’exploitation de Microsoft vont de bon train depuis quelques mois, l’entreprise n’a jamais mentionné le successeur de Windows 11. Malgré des changements profonds dans la manière de penser Windows (notamment avec l’outil Recall) et des évolutions techniques critiques au niveau du noyau et du compilateur, la prochaine version de Windows portera toujours le nom de Windows 11.

Pourtant, plusieurs sources évoquaient la sortie d’un potentiel « Windows 12 » à la fin 2024. Mais le départ d’un cadre important de Microsoft durant le mois de janvier aurait bouleversé les plans de l’entreprise et obligé Microsoft à sortir un Windows 11 24H2 plutôt qu’un Windows 12. Les spéculations allaient d’autant plus de bon train que Windows 11 est sorti depuis bientôt trois ans, soit un laps de temps similaire à celui qui séparait Windows Vista et Windows 7 ou Windows 8 et Windows 10.

Microsoft ne veut pas (encore) enterrer Windows 11

Mais Microsoft ne veut sans doute pas encore acter l’échec de Windows 11. Sorti en 2021, le système devait prendre la relève d’un Windows 10 plus forcément à la pointe de la technologie. Mais depuis trois ans, l’OS a du mal à s’imposer, à tel point que le système perd dernièrement des parts de marché face à… Windows 10, qui pourtant tombera bientôt en désuétude logicielle.

La faute en partie à des contraintes techniques drastiques dictées par Microsoft qui empêchent bon nombre de machines récentes de basculer sur le nouveau système. Des contraintes d’ailleurs encore renforcées tout récemment. Résultat, Windows 11 se traîne une image peu reluisante auprès du grand public, boudé en raison de son incompatibilité ou de son instabilité.

Malgré tout, Windows 11 va continuer son bonhomme de chemin durant l’année 2024 avec, peut-être, un Windows 12 qui pointera le bout de son nez en 2025. De quoi laisser le temps à Microsoft de proprement « brouiller les lignes entre le cloud et le traitement local ».

Source : Ars Technica

Par Corentin Béchade

Journaliste depuis quasiment 10 ans, j’ai écumé le secteur de la tech et du numérique depuis mes tout premiers chapôs. Bidouilleur (beaucoup), libriste (un peu), j’ai développé une spécialisation sur les thèmes de l’écologie et du numérique ainsi que sur la protection de la vie privée. Le week-end je torture des Raspberry Pi à grands coups de commandes 'sudo' pour me détendre.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
arsworld

En plus d’être plus rigide niveau paramétrage, plus intrusif coté vie privée (envoie réseau on ne sait ou, pubs qui s’incruste dans un OS payant (c’est le comble), plus drastique coté hardware comme le dit l’article… C’est vraiment dommage car ce Windows 11 a de bons coté. Bonne gestion de la reconnaissance du matos, réactif, grosses amélioration des outils de base (photos, clipchamp…) …

TNZ

D’toute manière, ils seront obligé de sortir Win12 au moins pour faire oublier Win11.
Une fois l’image inscrite dans l’inconscient collectif, c’est foutu … construire est long, déconstruire est très rapide.

  1. Win11 24H2 = mise au point des modules IA dans l’environnement graphique.
  2. Sortie de Win12 pour un déploiement massif (même si les 2 seront techniquement quasi identiques dans un 1er temps)
g-m1n1

Aucun besoin de se presser. Win11 tourne bien sur une machine récente. Certains choix (pubs) ont malheureusement flingué son image auprès d’une partie du publique.

Loposo

Ça changera rien il faudra toujours la puce de sécu, c ce qui a bloqué pas mal de monde sur W11. Maintenant que le parc informatique change c est de moins en moins un problème.
Le 11 est aussi bon que le 10 et certainement autant intruisif.

smover

Windows 11 est très bien n’en déplaise aux aigris. Et il est récent, donc un peu de stabilité n’est pas un mal bien au contraire !

IATW

Le problème c’est que Windows 11 est beaucoup plus intrusif que Windows 10 !!

Xenomorph

Non mais les gens chouinent pour un oui pour un non maintenant et n’aiment pas le changement.
Ceux là n’ont qu’à rester sous leur Windows 10 avec les tuiles bien dégueulasse par exemple ou mieux sous Win7.

Franchement, au delà de l’aspect vie privée (qui peut être désactivé via des softs ou GPO pour pas mal de choses), Win11 est loin d’être un mauvais OS.

v1rus_2_2

Il y a peut-être des chances que w12 nécessite à nouveau du hardware spécifique à cause de l’IA

smover

En quoi ? Perso je n’ai évidemment aucunes pubs et je ne vois que des avantages à l’usage :

  • le snap largement amélioré et dont je me sers tout le temps
  • un panneau de config simple comme un smartphone
  • une interface plus agréable et plus moderne que 10 (notamment pour gérer les notifs)

Sans même parler du fait que W11 est largement moins intrusif qu’Android et iOS, que tout le monde utilise pourtant… Mais il est de bon ton de critiquer Microsoft.

Après ça reste un OS, autrement dit un truc qui permet de lancer des programmes. On fait tout une montagne du moindre changement alors qu’au final tous les windows fonctionnent pareil pour lancer des applis…
W11 est super stable et supporte des millions de matos différents, c’est déjà miraculeux que ça fonctionne aussi bien !

arsworld

« « au delà de l’aspect vie privée (qui peut être désactivé via des softs ou GPO pour pas mal de choses) » »
=> https://www.youtube.com/watch?v=SlIZxdeoWDY