Le rachat de Waze a coûté 966 millions de dollars à Google

01 juin 2018 à 15h36
0
Au travers d'un document transmis par Google à la SEC, la firme américaine indique le montant déboursé pour mettre la main sur le spécialiste de la cartographie Waze. Le groupe précise avoir réglé 966 millions de dollars dans l'opération.

00FA000006034458-photo-waze-logo.jpg
En juin dernier, Google livrait la conclusion d'une série à épisodes ayant pour personnages principaux elle-même mais aussi Apple, Facebook et au milieu, la start-up israélienne Waze. Celle-ci est spécialisée dans la cartographie, plus précisément la navigation par GPS. Ses outils permettent donc d'enrichir les services des sociétés disposant déjà de tels outils.

Si des rumeurs prêtaient donc des velléités de rachat d'Apple et de Facebook, Google remporta la mise pour un montant jusqu'alors inconnu. Toutefois, la société de Moutain View précise désormais, dans un document transmis à la SEC - le gendarme américain de la bourse- avoir réglé la somme de 966 millions de dollars pour acquérir les outils de Waze.

Les observateurs tablaient sur 1,3 milliard de dollars faisant alors de Waze le quatrième plus gros rachat de Google après YouTube (1,65 milliard de dollars), la régie publicitaire DoubleClick (3,1 milliard) et Motorola Mobility (12,5 milliards). Si ce classement subsiste, le montant est donc inférieur à celui estimé initialement.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Autographer : un appareil photo autour du cou pour enregistrer sa vie
LG lance un récepteur Bluetooth pour casque misant sur la haute fidélité
B&You confie à Simyo son offre et ses clients prépayés
SFR Red : le Maroc en illimité pour les nouveaux abonnés du 1er au 5 août
Canon Legria mini : un camescope de poche pour se filmer soi-même
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page