Volvo + Nvidia = un ordinateur de bord révolutionnaire en 2020

le 12 octobre 2018
 0
Volvo Nvidia

Le constructeur automobile Volvo et le groupe Nvidia s'associent pour le développement d'un nouvel ordinateur de bord, dopé à l'IA, et destiné aux prochains véhicules de la marque.

Volvo s'acoquine avec Nvidia


Le constructeur automobile Volvo souhaite proposer à bord de ses véhicules un tout nouveau système informatique de pointe. C'est pourquoi ce dernier s'est associé à un expert en la matière, Nvidia, pour le développement d'un nouvel ordinateur de bord, doté (évidemment) d'une IA, et qui équipera notamment les futurs modèles à plateforme SPA2 du groupe.

Volvo espère ainsi pouvoir proposer le premier véhicule doté de ce nouvel ordinateur de bord « au début de la prochaine décennie » . Rappelons que Volvo et Nvidia ne sont pas des étrangers l'un pour l'autre, puisque les deux entreprises s'étaient lancées l'an dernier dans le développement conjoint de systèmes et de logiciels de pointe pour véhicules autonomes. Le nouvel ordinateur reposera sur la technologie DRIVE AGX Xavier signée Nvidia.

Volvo Car SPA2 Announcement

Selon les deux groupes, cette nouvelle plateforme informatique permettra à Volvo de faire un très net bond en avant dans la création de systèmes d'aide à la conduite, de technologies de gestion de l'énergie et d'options de personnalisation à bord. Avec sa perception de l'espace à 360° et son système de surveillance du conducteur (permettant de lutter contre l'endormissement par exemple, ou l'inattention), l'ordinateur de bord nouvelle génération mis au point par Volvo et Nvidia représentera un atout majeur pour l'introduction des véhicules autonomes de la marque.

Chez Volvo, on promet que la plateforme SPA 2 apporte des technologies de nouvelle génération dans des domaines tels que l'électrification, la connectivité et la conduite autonome. Cette dernière est évidemment l'évolution de la plateforme SPA, sur laquelle reposent tous les modèles des gammes 90 et 60 de ces dernières années. Volvo a également dans l'idée de standardiser les tests des systèmes de conduite autonome, en utilisant notamment Nvidia Drive Constellation. Cela permettrait (selon Volvo) une économie financière et une conduite plus "naturelle" et précise de la part de l'intelligence artificielle.

Volvo Nvidia

« Afin d'assurer le succès de la conduite autonome dès son lancement, nous devons nous appuyer sur une puissance de calcul hors-norme et des progrès permanents dans le domaine de l'intelligence artificielle », a déclaré Håkan Samuelsson, Président et CEO de Volvo Cars. « Notre accord avec Nvidia est l'une des pièces maîtresses de ce puzzle et nous permettra de proposer à nos clients une conduite autonome conforme aux exigences les plus strictes en matière de sécurité ».

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
scroll top