Volvo + Nvidia = un ordinateur de bord révolutionnaire en 2020

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
12 octobre 2018 à 07h54
1
Volvo Nvidia

Le constructeur automobile Volvo et le groupe Nvidia s'associent pour le développement d'un nouvel ordinateur de bord, dopé à l'IA, et destiné aux prochains véhicules de la marque.

Volvo s'acoquine avec Nvidia

Le constructeur automobile Volvo souhaite proposer à bord de ses véhicules un tout nouveau système informatique de pointe. C'est pourquoi ce dernier s'est associé à un expert en la matière, Nvidia, pour le développement d'un nouvel ordinateur de bord, doté (évidemment) d'une IA, et qui équipera notamment les futurs modèles à plateforme SPA2 du groupe.

Volvo espère ainsi pouvoir proposer le premier véhicule doté de ce nouvel ordinateur de bord « au début de la prochaine décennie » . Rappelons que Volvo et Nvidia ne sont pas des étrangers l'un pour l'autre, puisque les deux entreprises s'étaient lancées l'an dernier dans le développement conjoint de systèmes et de logiciels de pointe pour véhicules autonomes. Le nouvel ordinateur reposera sur la technologie DRIVE AGX Xavier signée Nvidia.

Volvo Car SPA2 Announcement

Selon les deux groupes, cette nouvelle plateforme informatique permettra à Volvo de faire un très net bond en avant dans la création de systèmes d'aide à la conduite, de technologies de gestion de l'énergie et d'options de personnalisation à bord. Avec sa perception de l'espace à 360° et son système de surveillance du conducteur (permettant de lutter contre l'endormissement par exemple, ou l'inattention), l'ordinateur de bord nouvelle génération mis au point par Volvo et Nvidia représentera un atout majeur pour l'introduction des véhicules autonomes de la marque.

Chez Volvo, on promet que la plateforme SPA 2 apporte des technologies de nouvelle génération dans des domaines tels que l'électrification, la connectivité et la conduite autonome. Cette dernière est évidemment l'évolution de la plateforme SPA, sur laquelle reposent tous les modèles des gammes 90 et 60 de ces dernières années. Volvo a également dans l'idée de standardiser les tests des systèmes de conduite autonome, en utilisant notamment Nvidia Drive Constellation. Cela permettrait (selon Volvo) une économie financière et une conduite plus "naturelle" et précise de la part de l'intelligence artificielle.

Volvo Nvidia

« Afin d'assurer le succès de la conduite autonome dès son lancement, nous devons nous appuyer sur une puissance de calcul hors-norme et des progrès permanents dans le domaine de l'intelligence artificielle », a déclaré Håkan Samuelsson, Président et CEO de Volvo Cars. « Notre accord avec Nvidia est l'une des pièces maîtresses de ce puzzle et nous permettra de proposer à nos clients une conduite autonome conforme aux exigences les plus strictes en matière de sécurité ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
KlingonBrain
Reste à savoir comment ces “ordinateurs révolutionnaires” vieilliront sur la durée de vie d’une voiture.<br /> Car une automobile n’est pas un smartphone que l’on change tous les ans mais un produit à durée de vie longue. Il n’est pas rare de voir des gens conserver leur automobile plus de 10 ans et sur le marché de la seconde main, une bonne voiture peut durer facilement 25 ans.<br /> Bref, qu’en sera t’il de la maintenance logicielle et des mises à jour de sécurité dans 15 ou 20 ans ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Brave brandit le RGPD contre Facebook et Google à la Commission Européenne
Tesla permet à ses clients d’envoyer dans l'espace une photo d'eux gravée au laser
La Surface fait de Microsoft le 5e constructeur de PC aux États-Unis
Fortnite est maintenant accessible à tous sur Android
Armement : les systèmes américains hautement vulnérables aux cyber-attaques
Google se moque (gratuitement ?) des mineurs de cryptos dans une publicité
Simetierre : un 1er trailer pour la prochaine adaptation du roman de Stephen King
Alphabet nommée 1e entreprise mondiale dans laquelle il fait bon travailler
La ministre de la Justice demande à Google de flouter les images des prisons
Haut de page