Avec ses puces, Huawei ambitionne de concurrencer Qualcomm et Nvidia

Par
Le 11 octobre 2018
 0
huawei

Huawei a présenté deux puces dédiées à l'intelligence artificielle et ne cache pas ses ambitions de surpasser Nvidia et Qualcomm sur le marché des processeurs.

Huawei met l'intelligence artificielle au cœur de sa stratégie. Bloomberg rapporte que le constructeur chinois a profité de son événement Huawei Connect pour dévoiler deux nouveaux processeurs conçus pour les usages IA.

Une puce pour les data centers et une autre pour les objets du quotidien

La puce Ascend 910 est destinée à équiper les centres de données. Elle s'associe aux applications de machine learning des différentes entreprises, et Huawei promet un traitement des données plus rapide que ses concurrents. Le constructeur précise aussi que sa puce d'intelligence artificielle peut former des réseaux neuronaux en quelques minutes seulement à partir des données qu'elle traite et analyse.

La puce Ascend 310 est quant à elle conçue pour équiper divers objets comme des smartphones, mais aussi des montres connectées ou tout petit appareil connecté à Internet.

Un virage vers l'intelligence artificielle pour le géant chinois

Avec la présentation de ces deux puces spécialisées, Huawei entend compter sur un domaine d'avenir : l'intelligence artificielle. Elle ambitionne de devancer des leaders historiques des processeurs comme Nvidia ou Qualcomm en devenant premier sur ce type de composants.

Eric Xu, dirigeant de la marque, croit en un avenir où l'IA sera omniprésente : « Pour aller de l'avant, nous devons penser de nouvelles façons de préparer notre business et notre industrie à un changement. Il y a des signes clairs que l'intelligence artificielle va changer un nombre conséquent d'industries ». Et il est clair que Huawei se doit d'être d'ores et déjà positionné comme acteur incontournable du secteur.

C'est aussi une volonté politique du gouvernement chinois, qui a lancé un grand plan d'investissement dans l'intelligence artificielle avec l'objectif de produire jusqu'à 40% de puces IA d'ici 2025 et dont Huawei serait l'un des fers de lance.
Modifié le 10/10/2018 à 18h14
scroll top