Netflix communique pour la première fois sur ses abonnés et revenus par région du monde

18 décembre 2019 à 08h00
0
Netflix
© hazartaha / Shutterstock.com

Sur son principal marché, les États-Unis, ou dans le reste du monde, le service vidéo maintient une croissance intéressante, et ne semble pas avoir encore atteint son plafond de verre.

Pour la première fois de son histoire, Netflix a communiqué ses revenus ainsi que la taille de son parc client dans les différentes zones du monde. Les données communiquées par nos confrères de ZDNet, qui ont eu accès à celles-ci, montrent que le marché nord-américain est très lucratif pour la firme de Los Gatos. Paradoxalement, il est celui qui évolue le moins.

La plus forte croissance d'abonnés est pour l'Asie-Pacifique

Sans surprise donc, c'est dans la zone bipartite des États-Unis et du Canada (UCAN) que Netflix possède le plus d'abonnés : 67,11 millions cette année (dont 60,62 millions aux US et 6,49 millions au pays à la feuille d'érable). Derrière la zone UCAN, on retrouve la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), qui recense 47,35 millions d'abonnés, soit près de deux fois plus qu'en 2017.


L'Amérique latine (LATAM) est bien plus loin avec 29,38 millions d'abonnés, devant la région Asie-Pacifique (APAC), dernière avec 14,48 millions de souscriptions. Mais attention, la zone APAC est celle qui enregistre la plus forte croissance. Du premier trimestre 2017 au troisième trimestre 2019, son nombre d'abonnés a grimpé de 122 %. L'Europe suit avec une hausse de 82 % de son portefeuille.

Netflix abonnés pays


Des revenus en hausse partout dans le monde

Concernant les revenus, la région UCAN est celle dont le revenu moyen par abonné est le plus haut à fin septembre, à 12,26 dollars. En deux ans et demi, celui-ci a progressé de 11 %. Les États-Unis et le Canada devancent la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), qui atteint un revenu moyen par abonné de 10,26 dollars. La zone EMEA est justement celle qui a connu la plus importante augmentation du revenu moyen (+19,7 %), une évolution justifiée par l'augmentation significative des tarifs dans certains pays, dont la France. Suivent ensuite la région Asie-Pacifique, avec 9,31 dollars, et l'Amérique latine, avec 8,21 dollars.


Si l'évolution des courbes d'abonnés et de revenus de Netflix laissent présager une poursuite de la croissance du service de SVoD, la firme américaine va pour la première fois affronter un concurrent qui pèse bien plus lourd qu'elle, à savoir Disney, qui débarque avec son propre service de streaming vidéo, Disney+, et qui entend, à mesure de ses lancements successifs à travers le monde, bousculer, à terme, la hiérarchie établie.

Source : ZDNet
Modifié le 18/12/2019 à 08h57
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top