Disney+ sera distribué exclusivement par Canal+ dans l'Hexagone

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
16 décembre 2019 à 10h19
0
disney+-logo-couv.jpg
© Disney

Le groupe Canal+ signe un coup de maître sur fond de partenariat renforcé. Attendu en France le 31 mars prochain, Disney+, le service de VoD de Disney lancé en novembre outre-Atlantique, sera distribué en exclusivité auprès des abonnés de la plateforme française.

C'est acté, Canal+ sera le seul distributeur du service de vidéo à la demande Disney+ à compter de son lancement, le 31 mars prochain en France. L'information, publiée par le quotidien français Les Echos à l'occasion d'une interview de Kevin Mayer (directeur de la division « Direct-to-consumer & International » de Disney) et Maxime Saada (président du directoire de Canal+), puis confirmée sur Twitter par Maxime Saada, note Variety, donne encore plus de relief au partenariat au long cours entre le groupe Canal+ et l'américain Disney.

Star Wars et Avengers toujours sous l'égide Canal sur le marché français

Cette collaboration marque en effet une nouvelle étape dans les relations entretenues depuis des années par les deux entités. Leurs liens commerciaux permettaient déjà à Canal+ d'avoir des droits exclusifs sur les catalogues issus des studios Walt Disney Pictures, Marvel Studios, Pixar ou encore Lucasfilm. Avec ce nouvel accord, Canal+ se place en acteur central indispensable pour Orange, SFR, Bouygues et Free. Les différents FAI français devront effectivement passer par lui pour proposer (indirectement) à leurs clients respectifs un accès à la nouvelle plateforme de Disney.

Comme le souligne Variety, Canal+ continuera par ailleurs d'avoir des droits sur les juteuses licences Star Wars et Avengers pour le marché français, tout en maintenant son statut de distributeur unique pour Disney Channel et Disney Junior, ainsi que des chaînes National Geographic, Voyage et Fox Play.

Canal+ souhaite se positionner en agrégateur de contenus

Les termes de cet accord avec Disney permettent en outre à Maxime Saada de passer à une nouvelle étape d'une stratégie bien huilée. Depuis qu'il est à la tête du groupe, l'intéressé a notamment contribué à négocier un contrat avec Netflix (annoncé mi-septembre), tout en proposant de nouvelles offres d'abonnement à destination des millennials. Sous son leadership, des accords ont par ailleurs été signés avec Free et OCS, mais aussi avec beIN Sports afin de positionner l'offre Canal en agrégateur de contenus pour les abonnés du groupe.

Disney, pour sa part, trouve en Canal+ un distributeur de confiance pour le marché français, où la plupart des abonnés aux services de SVoD passent par une box pour accéder à leur contenus. Notons qu'ailleurs en Europe, Disney a également négocié avec des acteurs locaux, et tout particulièrement avec Sky, pour la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Allemagne.

Source : Variety
Modifié le 16/12/2019 à 10h37
24
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top