Le cofondateur de Netflix explique pourquoi il n'y aura jamais de publicité sur la plateforme

23 septembre 2019 à 13h45
0
Netflix

Netflix ne devrait jamais diffuser de publicité à ses utilisateurs, selon Marc Randolph, cofondateur du service de SVOD avec Redd Hastings. D'après lui, le modèle publicitaire ne fait pas partie de l'ADN de la plateforme.

L'une des craintes qui revient le plus souvent chez les utilisateurs au moment d'évoquer l'avenir de Netflix est la possibilité que la plateforme de SVOD commence à diffuser de la publicité. D'ailleurs, un analyste déclarait récemment qu'il s'agissait d'une solution potentielle pour le groupe américain de maintenir sa croissance. Mais cela ne risque pas d'arriver de si tôt.

La publicité ne fait pas partie de l'identité de Netflix

C'est en tout cas ce qu'estime Marc Randolph, cofondateurs de Netflix avec Redd Hastings. Au contraire de ce dernier qui est aujourd'hui encore P.-D.G. de la compagnie, Randolph n'y travaille plus depuis un certain temps déjà. Il explique néanmoins, dans une interview accordée à BGR, pourquoi il ne croit pas du tout à l'arrivée d'un modèle publicitaire pour le service de streaming vidéo.

« Je serais extrêmement surpris de voir des publicités sur Netflix pour le simple fait que Netflix suit à la lettre le Principe du Canada », explique-t-il. Il s'agit en fait d'une philosophie suivie par la plateforme quasiment depuis ses débuts, quand elle était encore une entreprise de location et livraison de DVD. Netflix avait à l'époque décidé de ne pas se lancer sur le marché canadien pour ne pas avoir à gérer une autre monnaie que l'US dollar et d'autres complications. Le mot d'ordre : se concentrer uniquement sur son cœur d'activité et ne pas se laisser distraire. Un principe qui a par la suite été appliqué à plusieurs reprises quand il a fallu prendre des décisions stratégiques importantes. Heureusement, cela n'a pas empêché la firme de prendre avec le succès qu'on lui connaît le virage du streaming.

Netflix a augmenté ses prix

« Ce qui semble être un fruit qui ne demande qu'à être cueilli ne l'est jamais », déclare Marc Randolph, pour qui « les publicités seraient une distraction » pour Netflix. La direction actuelle semble lui donner raison pour l'instant. Pour augmenter ses revenus, Netflix a récemment pris la décision d'augmenter le prix de ses abonnements dans de nombreux pays. En France, le forfait Essentiel de base avec un écran et définition 720p est resté à 7,99 euros par mois, mais la formule Standard offrant deux écrans et la qualité HD est passée de 10,99 à 11,99 euros par mois. L'abonnement Premium (quatre écrans et 4K) est, lui, deux euros plus cher et coûte désormais 15,99 euros mensuels.

Pour compenser ses investissements massifs en termes d'obtention de droits de diffusion et création de productions originales, Netflix a donc fait le choix de demander un effort financier supplémentaire à ses clients plutôt que de les molester avec de la publicité. Netflix compte plus de 6 millions d'abonnés en France, mais de nouveaux acteurs comme Disney+ menacent ses parts de marché.

Source : BGR
7
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top