Uber, plus proche que jamais de lancer des essais de véhicule autonome ?

10 décembre 2019 à 11h51
0
Uber
© vaalaa / Shutterstock.com

La société américaine serait sur le point d'acquérir la start-up Foresight, qui pourrait l'aider à franchir le pas décisif en matière de véhicule autonome.

Près de deux ans après l'accident impliquant une voiture autonome qui avait coûté la vie à une piétonne identifiée comme « objet » du simple fait qu'elle était hors d'un passage clouté, Uber est toujours à la recherche de la perfection, cherchant notamment à mettre fin aux « faux positifs » détectés par les capteurs, LiDAR et autres caméras. La firme californienne est entrée en négociations visant l'acquisition d'une start-up issue de la Silicon Valley, Foresight, comme le rapporte The Information.

Uber, vers une deuxième acquisition stratégique en 2019

La société visée par Uber développe un logiciel de simulation destiné à renforcer le test des prototypes de voitures autonomes. Forcément, l'idée du géant des VTC est de s'emparer de la petite société pour améliorer son propre logiciel de simulation, qui ne parvient pas encore à se plonger complètement et sans lacunes dans le monde réel.


L'an dernier, Foresight a levé 3,4 millions de dollars pour se lancer et compterait une douzaine de salariés. Sept d'entre eux sont des docteurs en informatique et en robotique, parmi lesquels trois ont travaillé au développement de la voiture autonome d'Apple.

Uber pourrait boucler sa deuxième acquisition de l'année. La première fut portée sur celle de Mighty AI, une start-up basée à Seattle, elle aussi spécialisée dans la voiture autonome. Elle propose un logiciel qui entraîne les systèmes embarqués pour voiture autonome en mettant au point des simulations sur-mesure, ce qui permet d'identifier les objets et obstacles sur la route, et permet aux véhicules de devenir plus intelligents.

Les start-up se nourrissent des carences des géants technologiques

Alors que beaucoup croyaient au développement rapide de la voiture autonome, les grands noms technologiques qui y travaillent, comme Google avec Waymo, General Motors avec Cruise ou donc Uber, ont été freinés dans leurs ambitions. Cela permet à des start-up comme Foresight d'émerger en apportant les logiciels nécessaires et complémentaires à ces développeurs de véhicules autonomes.


Dans son cas, Foresight utilise des drones pour survoler certaines intersections et ainsi étudier le comportement du trafic. Les données récoltées de cette observation permettent de reconstruire le monde réel et de reconstituer les véhicules et piétons dans un programme informatique en 3D. Les véhicules, dans la simulation, sont ensuite censés se comporter de manière réaliste une fois le logiciel inséré dans le programme.

Grâce à la potentielle acquisition de Foresight, Uber pourrait bien refaire une partie de son retard sur le marché des véhicules autonomes.

Source : The Information
7
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top