La France crée un Comité pilote d'éthique du numérique

04 décembre 2019 à 18h30
0
Comité Pilote Ethique Numérique

Réuni pour la première fois ce mercredi, le comité devrait parler « chatbots », « voitures autonomes » et « médecine ».

C'est à l'initiative du Premier ministre, Edouard Philippe, que le CCNE a constitué la première ébauche de ce comité. Son but : aborder les grands enjeux éthiques gravitant autour du numérique et de l'intelligence artificielle.

Un comité d'éthique pluridisciplinaire

Lundi, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) avait annoncé la création d'un comité pilote pour l'éthique du numérique. Deux jours plus tard, ses membres se réunissent pour une première assemblée plénière.

La raison d'être d'un tel comité ? Débattre et émettre des avis autour des enjeux éthiques du numérique et de l'intelligence artificielle. Dans un peu plus d'un an, les conclusions de ces travaux seront rendues au Président du CCNE. Ce dernier émettra alors des recommandations sur les modalités à mettre en place pour pérenniser ce comité.

La création de cette assemblée survient 20 mois après que le député et mathématicien Cédric Villani ait rendu les conclusions de son rapport sur l'IA au Président de la République. Dans le document, le député recommandait la création d'un tel comité pour organiser le débat autour de l'IA et proposer un haut niveau d'expertise en la matière.

Composé de 27 membres, le comité d'éthique du numérique sera présidé par Claude Kirchner, directeur de recherche émérite de l'Inria (Institut national français de recherche en sciences et technologies du numérique). Il accueille des spécialistes d'horizons divers : des chercheurs en IA et en éthique comme Jean-Gabriel Ganascia, Laurence Devillers ou Gilles Ada, des médecins, économistes et juristes (Laure Coulombel, Augustin Landier, Célia Zolynski)... Mais aussi des dirigeants d'entreprise (Jérôme Perrin, Tristan Nitot) ainsi qu'un membre de la CNIL.

Traitement des données et gouvernance de l'IA au programme

Pour sa première réunion, le comité pilote évoquera trois grands sujets : les agents conversationnels, les véhicules autonomes et l'usage de l'intelligence artificielle en médecine.

Présents sur les réseaux sociaux, les sites du web ou intégrées à des enceintes connectées, les chatbots recueillent des données sur leurs utilisateurs. Surviennent alors des enjeux de transparence pour ceux qui les récoltent et les traitent, de respect de la confidentialité des individus et des stratégies d'influence dont ils peuvent être la cible.

Deuxième thème abordé : les voitures autonomes. En plein développement, ces nouveaux véhicules soulèvent des questions autour de leur contrôle et du partage des responsabilités en cas d'accident.

Enfin, le comité pilote débattra de l'utilisation l'IA en médecine. Progressivement intégrée aux décisions médicales, elle soulève un enjeu de gouvernance : au moment de faire un choix, faut-il écouter l'algorithme ou l'humain ?

Réponses du comité en 2021...

Sources : CCNE
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top