Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme

08 juin 2021 à 15h00
1
Twitch logo © Twitch
© Twitch

En juin 2011, un certain Twitch venait au monde. Une plateforme qui a révolutionné les interactions en direct et qui ne cesse de grandir et d'évoluer après 10 ans de règne. Pour le meilleur comme pour le pire.

À l'origine une extension gaming de Justin.tv, un site de livestreaming vidéo plus général fondé par Justin Kan, Twitch a ensuite volé de ses propres ailes avant d'être racheté en 2014 par Amazon pour une somme colossale estimée à 970 millions de dollars. Un succès planétaire notamment dû à un concept simple, mais innovant : permettre à une communauté d'interagir avec sa personnalité préférée, notamment grâce à des emotes devenues cultes, gratuitement et, le cas échéant, de la rémunérer via un abonnement ou en direct. Une idée qui allait par la suite bâtir de véritables empires, attiser les convoitises et rassembler chaque jour des millions de spectateurs de tous bords.

L'économie des créateurs : le but ultime de Twitch

Cette idée qui allait faire de Twitch le mastodonte qu'il est aujourd'hui proviendrait à l'origine de Sean « Day9 » Plott, un joueur chevronné de StarCraft II. Disposant déjà à l'époque d'une belle communauté sur Justin.tv, il avait besoin d'argent pour payer ses frais de scolarité. Ses fans auraient ainsi inondé son compte PayPal de donations, même après que la somme demandée avait été largement couverte.

Les employés derrière la création de Twitch avaient cherché pendant des années un moyen de rendre la plateforme innovante en matière d'interactions en direct. Plott, qui avait migré de Justin.tv à Twitch, compte tenu de son activité, a suggéré un système d'abonnement pour les spectateurs aux créateurs de leur choix.

C'est ainsi que ce système a fait ses premiers pas sur Twitch, à contrepied d'un mode de consommation axé jusqu'alors sur le « payer d'abord et consommer ensuite ». Plott devint ainsi le premier partenaire Twitch officiel, sa chaîne étant affublée du désormais bien connu bouton
« S'abonner ». Le premier d'une longue série de streamers qui allaient au fil du temps réaliser leur rêve : faire de leur passion pour le jeu vidéo leur profession à plein temps.

L'essor du Twitch Game

En dix ans d'existence, Twitch est devenu un partenaire privilégié pour de nombreux créateurs de contenus, voire pour des acteurs majeurs de nombreuses industries et pour l'e-sport . C'est principalement grâce à cette plateforme que ce très jeune marché a connu un essor fulgurant, rassemblant des millions de spectateurs pour des compétitions sur le FPS compétitif par excellence Counter Strike, les MOBA au succès planétaire League of Legends et DOTA 2 , et bien d'autres encore.

Il a ainsi permis à de nombreux jeunes et moins jeunes passionnés du jeu vidéo d'en vivre et a participé à la création de véritables stars. Parmi les streamers les plus mondialement connus aujourd'hui, nous pouvons citer Ninja, devenu millionnaire grâce à l'incroyable succès de Fortnite , ou encore Shroud, un monstre des jeux de tir compétitifs.

En France aussi, Twitch a permis d'élever certains streamers au rang de véritables célébrités nationales, comme MisterMV et ZeratoR . Forts de leur succès, ces influenceurs ont réussi à bâtir de véritables empires, des boutiques de produits dérivés à des événements caritatifs au succès colossal comme le Z Event en passant, dans le cas de ZeratoR, à son propre studio de développement de jeux vidéo.

Après tant d'années de règne, Twitch ne s'est bien sûr pas arrêté au gaming et s'est depuis ouvert à d'autres sujets comme la musique, la politique, et même la simple discussion entre un streamer et sa communauté avec la catégorie Just Chatting. Cette plateforme fédère aujourd'hui des millions de spectateurs par jour, mais elle fait également montre de côtés particulièrement sombres…

La rançon du succès

Avec autant de spectateurs journaliers et en faisant miroiter une vie de rêve à de nombreuses personnes, tout n'est pourtant pas rose sur Twitch. Si quelques rares élus arrivent à vivre très confortablement de leur passion, de nombreux créateurs en herbe sont littéralement écrasés par leur ombre. Des chiffres récents estiment en effet que, si un streamer attire six spectateurs par jour, il se place dans les 6,7 % des streamers les plus suivis.

Ainsi, de nombreux passionnés espérant connaître l'eldorado sur Twitch en streamant plusieurs heures par jour des années durant pourraient ne jamais dépasser les 50 spectateurs journaliers et donc, pour ainsi dire, travailler à perte. L'inverse est également vrai pour les stars absolues du Twitch Game. Ninja avait ainsi confié qu'à l'occasion d'une excursion à une édition de l'E3, n'étant donc pas présent sur Twitch pendant une semaine, il avait perdu pas moins de 100 000 abonnés, soit 500 000 dollars.

Au-delà des déboires financiers de streamers de tous les horizons, c'est aussi un manque cruel de modération qui gangrène parfois les chats sur Twitch. La toxicité, le racisme, la misogynie : autant de fléaux qui sévissent dans les discussions ou sur les réseaux sociaux et qui poussent certains streamers enthousiastes au bord d'un précipice duquel ils risquent de ne jamais ressortir.

Twitch tente aujourd'hui tant bien que mal de redorer son blason et d'offrir un espace sain pour chacun. Quitte pour cela à créer une catégorie consacrée aux controversés contenus suggestifs ou à bannir des chaînes et utilisateurs, parfois pour des raisons très douteuses, la faute à un manque flagrant de contrôle.

Longue vie au roi ?

Cette situation stagnante a même mené de nombreux spectateurs et streamers, révulsés par ces aspects sombres de Twitch, à quitter le navire ou envisager de changer de plateforme. Les tentatives pour concurrencer le géant du streaming en direct n'ont d'ailleurs pas manqué. YouTube Gaming se place aujourd'hui comme l'adversaire le plus sérieux, mais a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de surpasser le maître.

Microsoft a également tenté, grâce à ses moyens colossaux, de se placer en opposant sérieux de Twitch avec Mixer, notamment en attirant à coups de sommes exorbitantes des superstars comme Ninja et Shroud, déjà cités plus haut, et leurs impressionnantes communautés. Malheureusement, la tentative s'est soldée par un cuisant échec, la plateforme ayant par la suite fusionné avec Facebook Gaming. Et les superstars susnommées n'eurent d'autre choix que de retourner dans les rangs de Twitch.

Le règne sans partage depuis dix ans de Twitch commence donc doucement à s'étioler, notamment entaché par ses nombreux côtés sombres et par la naissance de quelques concurrents sérieux. Mais force est de constater que la plateforme a sans conteste révolutionné la façon de consommer le contenu en direct. Un véritable exploit que rien ni personne ne pourra lui enlever.

Source : Wired

Modifié le 08/06/2021 à 19h48
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Asus ROG sort son premier manga dédié au... streaming ! Découvrez les premiers chapitres
Eden : à la recherche du paradis au cœur d'une pandémie
LEGO : l’inclusivité est-elle une question de plastique ?
Le puzzle game atmosphérique Lego Builder's Journey se montre en ray tracing avant sa sortie sur PC et Switch
Oxygène : plongée en apnée à la recherche d'identité
Terre… Siècle 24 : l’humanité face à l’IA responsable de son déclin
Escale à Yokohama : la douce torpeur d'après la fin du monde
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
Stranger Things : la saison 4 s'offre enfin un nouveau teaser
Haut de page