Véhicules électriques : General Motors investit 2,2 milliards dans son usine de Detroit

28 janvier 2020 à 18h45
7
General Motors

L'usine de Detroit-Hamtramck va bénéficier d'un investissement de 2,2 milliards de dollars de la part de General Motors. Objectif : produire les futurs pick-up et SUV électriques de la marque américaine.

General Motors ne passe pas la seconde, mais bel et bien la troisième. La multinationale américaine enchaîne depuis quelques mois les annonces relatives à ses futurs projets de véhicules électriques. Cette fois-ci, le géant de l'automobile se concentre davantage sur son usine de Detroit-Hamtramck, qui se prépare à un grand bouleversement dans le courant de l'année 2020 : une transition vers l'électrique.

Pick-up, SUV et navettes autonomes

Pour ce faire, la firme de Detroit y investit pas moins de 2,2 milliards de dollars. Ateliers de peinture et de carrosserie, zones d'assemblage, machines, convoyeurs, commandes, outillages : la mise à niveau s'appliquera à tous les points. C'est ici une première pour GM, qui semble déterminé à concurrencer Tesla et Ford en s'armant d'un tel site industriel jusqu'ici dédié à la production des Cadillac CT6 et Chevrolet Impala.


General Motors

De cette usine sortiront plusieurs types de véhicules : un premier pick-up entrera en production fin 2021, suivi de la navette électrique et autonome Cruise Origin présentée il y a moins d'une semaine, ainsi que plusieurs SUV. « À travers cet investissement, GM franchit une grande étape dans sa vision d'un avenir tout électrique », s'est félicité Mark Reuss, Président du groupe, dans un communiqué de presse.

2 200 emplois créés

Et de poursuivre : « Notre pick-up électrique sera le premier de multiples variantes fabriquées au sein de Detroit-Hamtramck au cours des prochaines années ». Un second investissement de 800 millions de dollars est également réservé à l'outillage des fournisseurs et autres projets liés à cette grande transition. Conséquences de tous ces événements : 2 200 emplois devraient être créés pour l'occasion.


Lancés à partir de février 2020, les travaux contraignent les dirigeants à stopper les activités de l'usine durant plusieurs mois. Un mal pour un bien au regard des anciennes intentions de General Motors, qui, pendant un temps, réfléchissait à fermer son établissement manufacturier. Recevoir le soutien de l'État du Michigan n'a donc presque rien d'étonnant.

Source : communiqué de presse
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Royaume-Uni : la 5G ouverte à Huawei... mais à hauteur de 35%
Capgemini valide le rachat d'Altran, et veut devenir un leader de
Facebook : un module sur le fil d'actu pour inciter les utilisateurs à s'inscrire sur les listes électorales
Apple iPhone Xs 64 Go à seulement 649,99 € au lieu de 1099,99 € grâce aux soldes Cdiscount
Voilà à quoi ressemblera (vraiment) le Samsung Galaxy Z Flip
Luca de Meo, ex-PDG de Seat, nommé Directeur Général du groupe Renault
Londres : aux côtés de Nissan, Uber déploie 2 000 Leaf pour lutter contre la pollution urbaine
Ray tracing : quand la lumière rencontre le jeu vidéo
Economisez 44€ sur l'achat d'un disque SSD interne Samsung 860 EVO 1 To avec les soldes Fnac
Forfait 4G : Free relance son offre 50 Go pour 9,99€/mois
Haut de page