L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

10 décembre 2019 à 10h51
0
Recharge voiture electrique

La Commission européenne a approuvé, lundi 9 décembre, une enveloppe de 3,2 milliards d'euros d'aides destinées à la recherche et à l'innovation des batteries de véhicules électriques.

Ces aides seront financées par sept pays européens, dont la France. Elles font suite à une autre annonce faite en février dernier, lorsque le président français Emmanuel Macron a annoncé 700 millions d'euros pour la création d'un « Airbus des batteries ».

« Un intérêt stratégique »

D'ici la fin du projet, prévu pour 2031, les 3,2 milliards d'euros de financements publics doivent être renforcés de 5 milliards d'euros supplémentaires en financements privés. En ce qui concerne les financements publics, l'Allemagne sera le plus gros contributeur, investissant 1,25 milliard d'euros. Le pays est suivi de la France (960 millions), l'Italie (570 millions), la Pologne (240 millions), la Belgique (80 millions), la Suède (50 millions) et la Finlande (30 millions).

La vice-présidente exécutive responsable de la concurrence au sein de la Commission européenne, Margrethe Vestager, a déclaré : « La production de batteries en Europe présente un intérêt stratégique pour notre économie et notre société en raison de son potentiel en termes de mobilité et d'énergies propres, de créations d'emplois, de durabilité et de compétitivité ». L'Allemagne et la France ont déjà annoncé un partenariat en mai dernier, dans le but de créer de l'emploi grâce au secteur des batteries. Margrethe Vestager ajoute : « L'aide approuvée garantira la réalisation de cet important projet sans fausser indûment la concurrence ».

Vers des batteries plus propres

Avec la création d'emplois, le projet doit également participer à la réalisation d'un objectif de l'Union européenne : devenir d'ici 2050 le premier continent neutre en CO2. Si ses émissions ont déjà baissé en 2018 par rapport à 2017, l'Europe accuserait un retard face à l'Asie. La commission a déclaré : « La demande en batteries devrait augmenter très rapidement au cours des années à venir. Or, le retard des pays européens dans le secteur des batteries, en particulier face à la Chine, est régulièrement relevé par les acteurs du secteur automobile ».

17 de ces acteurs directs, dont BMW participeront au projet. Ils devront, selon la commission, développer des batteries lithium-ion « qui ont une plus longue durée de vie », « se rechargent plus vite » et « sont plus sûres et plus respectueuses de l'environnement que les batteries actuellement sur le marché ».

Source : Reuters
Modifié le 10/12/2019 à 10h51
19
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top