Les ventes de véhicules hybrides en hausse en France mais le marché électrique reste timide

Laura Léger Contributrice
26 novembre 2019 à 15h44
0
voiture électrique_cropped_1030x895

Plus de 383 000 véhicules électrifiés ont été immatriculés en Europe sur les trois premiers trimestres de 2019. Bien que la France ait vu ses ventes croître largement cette année, ce n'est pas grâce à elle que les véhicules tout électriques et hybrides rechargeables ont atteint leur record.

Les véhicules électriques se placent en tête des ventes électrifiées dans l'Hexagone, où la Renault ZOE a fait forte impression, représentant à elle seule environ 40 % des ventes sur l'année 2019.

Des ventes d'électrique en hausse

Le marché de l'électrique semble plutôt bien se porter en France puisqu'en 2019, 48 567 véhicules électriques et plug-in hybrides ont été vendus, contre 34 075 sur l'ensemble de l'année 2018.

Du côté de l'électrique, on dénombre 34 759 ventes à des particuliers cette année, soit une hausse de 51 % par rapport à 2018 où 23 080 véhicules avaient été vendus. Les ventes d'hybrides rechargeables ont, selon l'Avere-France, augmenté de 26 % par rapport à 2018, passant de 10 995 véhicules vendus à 13 808 sur les trois premiers trimestres de cette année.

Dans le top 3 des véhicules électriques les plus appréciés, on retrouve la Renault ZOE en première position, suivie par la Nissan LEAF et la Tesla Model 3.

Du côté des hybrides rechargeables, le Mitsubishi Outlander arrive en tête, même si le Porsche Cayenne et le Kia Niro rencontrent un beau succès.

La tendance récente la plus marquante est tout de même à relever du côté du plug-in hybride, avec 118 % d'immatriculations en plus entre les mois d'octobre 2018 et octobre 2019.

Un marché électrique qui reste timide

Le marché de l'électrique ne bénéficie cependant que d'une croissance timide en France puisqu'il représentait 1,7 % des ventes totales de véhicules en 2018 et n'a augmenté que de 0,6 points, atteignant difficilement la barre des 2,3 % cette année.

Cette part de marché, bien qu'elle place la France dans la moyenne européenne, la laisse bien en dessous du marché norvégien, où l'électrique représente 50,8 % des ventes automobiles, loin devant les autres pays du Vieux Continent.

En Allemagne, l'électrique représente 2,5 % du marché. L'Espagne et l'Italie semblent en revanche à la traîne avec respectivement 1,2 % et 0,72 % de parts de marché.

En ce qui concerne la tendance globale du marché automobile, bien que les chiffres officiels de l'ACEA sur l'année 2019 complète ne soient pas encore disponibles, on peut souligner une chute des moteurs diesel, qui confirme la tendance des dernières années. Les modèles essence, eux, représentent encore plus de la moitié du marché, avec 56,7 % des parts en 2018.

Parts de marché
©ACEA


Source : InsideEV
Modifié le 26/11/2019 à 15h44
24 réponses
13 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top