+50 % de ventes de véhicules électriques en Europe au 3e trimestre

08 novembre 2019 à 12h21
0
Tesla Model 3

Les ventes de véhicules électriques grimpent en flèche en Europe, dominées par les constructeurs Tesla et Renault.

Le contexte actuel est favorable au développement des véhicules électriques, alors que de plus en plus de villes polluées comme Amsterdam ou Madrid mettent en place des restrictions sur l'utilisation de certains véhicules thermiques (notamment diesel).

Les véhicules électriques en hausse

Au sein même de l'Union européenne, de janvier à fin septembre 2019, environ 200 000 véhicules 100 % électriques ont été vendus. Pour le troisième trimestre uniquement, les quelque 73 000 distributions font état d'une progression certaine, comparativement aux 32 000 de l'année 2018.

Les ventes des véhicules électriques neufs et des voitures hybrides ont bondi de 51,8 %, pour atteindre le nombre de 110 630. Ce sont les véhicules électriques à batterie qui en sont les représentants les plus importants, selon les chiffres de l'association européenne des constructeurs automobiles (ACEA).

Quelques pays sortent du lot concernant les ventes des véhicules électriques : la Norvège reste en première position, avec 50 000 immatriculations, suivie par l'Allemagne et ses 48 000 unités. L'Allemagne profite d'une forte croissance avec son plan de 60 milliards d'euros pour développer les véhicules électriques autonomes.


On peut également voir la naissance de certains marchés, comme c'est le cas de l'Australie, qui ne comptait jusqu'alors que quelques milliers d'unités seulement. Enfin, l'arrivée du Tesla Model 3 en Europe n'est pas étrangère à l'augmentation des ventes des véhicules électriques, avec ses 26 254 exemplaires vendus. C'est bien plus que la Renault ZOE et ses 10 449 unités.


Le diesel en perdition

L'explosion du marché de la voiture électrique en Europe est directement liée à la baisse simultanée des ventes en diesel. De plus en plus de pays, à l'image des Pays-Bas et l'Espagne, mettent en place des restrictions concernant les véhicules diesel. Cela a notamment entraîné une réduction des immatriculations de ce type d'engin de 14 % au dernier trimestre. Aujourd'hui, leur part de marché n'est plus qu'à 30 %.

Le Vieux Continent a donc connu une augmentation significative du nombre total d'immatriculations de véhicules à moteur à propulsion alternative, pour le troisième trimestre de l'année 2019. La diminution de la demande en véhicules diesel a cependant un autre pendant : les ventes de voitures essence sont en légère augmentation de 6,1 % par rapport à l'année dernière. Cette hausse concerne tous les pays de l'Union européenne, sauf l'Espagne (-2,8 %).

Sources : ACEA, TheDriven.io.
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top