YouTube revoit en profondeur son système de strike pour le rendre plus clair

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
22 février 2019 à 08h01
0
Strike-YouTube.jpg

Souvent critiqué pour son intransigeance par les créateurs de contenus, le système de strike, permettant à YouTube de garder la main sur les vidéos publiées sur la plateforme, subit aujourd'hui une refonte en profondeur. Détaillées par le groupe dans un billet explicatif, les nouveautés apportées au système visent à le rendre plus souple... et surtout plus clair.

Ces changements interviennent alors que le principe des strikes employé par YouTube était souvent mal compris et parfois même détourné de son but initial par des utilisateurs peu scrupuleux. Au travers de cette refonte, YouTube et Google cherchent à gagner tant en simplicité qu'en efficacité.

Un système plus simple, plus indulgent, mais aussi plus graduel

Parmi les principaux changements dans la politique de YouTube, une certaine indulgence vis-à-vis des YouTubers enfreignant pour la première fois le règlement de la célèbre plateforme de vidéos en streaming. En cas de première infraction, seul un message d'avertissement sera envoyé par YouTube, accompagné le cas échéant d'une suspension de la vidéo en cause. Aucun strike ne sera dans ce cas émis, YouTube préférant donner une chance aux créateurs de contenus de se référer au règlement avant - éventuellement - de sévir pour de bon. À cette fin, la plateforme a mis en ligne des ressources permettant d'éclaircir les raisons à l'origine d'un strike.

YouTube revoit par ailleurs son système de sanctions pour le rendre plus uniforme et plus juste. Plutôt que d'adapter les sanctions en fonction du type de strike, la filiale de Google mise désormais sur une réponse adaptée et graduelle, organisée comme suit :

  • Un premier strike débouchera désormais sur une semaine de suspension pour la chaîne concernée, avec impossibilité d'uploader du contenu ou de streamer. Ce strike expirera après une période de 90 jours.
  • Un second strike émis sur cette même chaîne durant ces 90 jours étendra la paralysie de la chaîne à une période totale de deux semaines.
  • Un troisième strike, toujours sur ces mêmes 90 jours, entraînera la suspension définitive de la chaîne mise en cause.

Des explications plus claires sur ce qui a causé un strike

Par ailleurs, YouTube se veut plus pédagogue en signifiant de manière explicite aux créateurs de contenus le motif précis ayant causé un strike... ainsi que les solutions disponibles pour revenir dans le droit chemin.

Pour plus de transparence, la plateforme avertira ses brebis égarées au travers de notifications déployées à la fois sur la version web de YouTube, par mail, mais aussi - et c'est nouveau - sur l'application mobile du service. YouTube assure également avoir retravaillé ces notifications pour les rendre plus faciles à comprendre.

Les possibilités de recours en cas de strike supposément injustifié seront aussi plus faciles d'accès et mieux détaillées par le groupe.



2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top