YouTube va bannir les vidéos de challenges et de canulars dangereux

Par
Le 16 janvier 2019
 0
youtube

YouTube a décidé de renforcer sa lutte contre les contenus identifiés comme dangereux. Ainsi, la plateforme vidéo a annoncé qu'elle allait désormais interdire les challenges menaçant l'intégrité physique des individus et les pranks qui dépassent les bornes.

YouTube change ses conditions d'utilisation ! L'entreprise a mis à jour ses règles à destination des créateurs et entend désormais étudier avec attention les challenges et autres « pranks » (canulars).

Interdire les vidéos pouvant causer une souffrance

Le contenu violent ou dangereux était déjà interdit sur la plateforme, mais YouTube précise désormais que cela vaut également pour les vidéos impliquant des défis et des farces. Pour clarifier sa position sur ce que la société considère comme inapproprié, elle a publié une FAQ dédiée à ce nouveau point de règlement.

YouTube interdit donc désormais les challenges et pranks dangereux. Cela inclut les challenges pouvant entraîner des blessures sérieuses, voire mettre les personnes impliquées (volontairement ou involontairement) en danger de mort. De même, seront bannis les pranks pouvant causer une souffrance physique ou émotionnelle, ceux laissant penser aux victimes qu'elles courent un risque important (par exemple, faire croire à un kidnapping), ou ceux pouvant traumatiser des enfants.

Par ailleurs, il faut noter que YouTube ne semble pas faire la distinction entre les contenus authentiques et les fake. Qu'il s'agisse d'une mise en scène ou non, une vidéo répondant à ces critères sera donc interdite.

Cette nouvelle mesure intervient après plusieurs incidents liés à des vidéos postées sur YouTube. Il y a quelques jours, une jeune conductrice de 17 ans a ainsi provoqué un accident de la route dans l'Utah (États-Unis), en roulant les yeux bandés, dans le cadre du Bird Box challenge, du nom d'un film récemment sorti sur Netflix.

Les YouTubeurs sommés de supprimer leurs vidéos

YouTube laisse deux mois aux YouTubeurs pour se conformer à ces nouvelles règles. Durant ce délai, le seul risque encouru est de voir ses vidéos supprimées par la plateforme, si elles sont identifiées comme inappropriées. Et cela peut également concerner des vidéos déjà en ligne.

Mais après le 15 mars, les créateurs ne respectant pas ces recommandations pourront recevoir un avertissement. Pour rappel, être sanctionné de 3 avertissements en moins de 90 jours peut entraîner la suppression du compte de l'utilisateur.

Source : Mashable
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités YouTube

scroll top