France Télévisions pourra diffuser des films sur sa plateforme france.tv

28 février 2020 à 11h32
3
france-télévisions-accord-couv.jpg

Le groupe audiovisuel public a annoncé, jeudi après-midi, ce qui est une excellente nouvelle pour lui avec, peut-être, un début de réponse face aux plateformes américaines qui écrasent tout sur leur passage.

Il était jusqu'à maintenant encore impossible, pour les services de télévision de rattrapage français, de diffuser des films, seuls les téléfilms et les séries produits pour le petit écran par le diffuseur bénéficiant de cette autorisation. Jeudi 27 février, France Télévisions a annoncé avoir trouvé un accord avec les principales organisations du cinéma pour diffuser des films sortis sur grand écran sur sa plateforme france.tv.


50 films diffusés par an sur france.tv

C'est une décision qui n'est pas loin d'être historique dans l'écosystème de la télévision numérique. France Télévisions a conclu un accord avec l'ARP (Auteurs, Réalisateurs, Producteurs) et le BLOC (qui regroupe diverses organisations du cinéma) qui va lui changer la vie, avec une ambition revue à la hausse.

L'objectif, qualifié de « bonne exposition du cinéma », permettra à France Télévisions, au moins jusqu'en 2022, date limite de ce premier accord, de diffuser un minimum de 250 films de cinéma chaque année sur ses antennes hertziennes, et au moins 50 films en « non-linéaire », c'est-à-dire sur le service france.tv, accessible sur PC, smartphone et tablette.


Les long-métrages devront avoir été préfinancés par France Télévisions

Concrètement, le groupe France Télévisions pourra acquérir les droits de mise à disposition sur son service de télévision de rattrapage des films de cinéma qu'il a préfinancés, et ce durant 7 jours. Ce qui est inédit, s'agissant de la mise en ligne de films sur sa plateforme numérique. Les services concurrents - mais privés - comme MyTF1 et 6play ne bénéficient pas d'un tel accord, hors mis TF1 mais sur sa plateforme VoD payante.

Les films qui seront diffusés sur france.tv (long-métrages préfinancés par le groupe donc) devront avoir été préalablement diffusés sur France 2, France 3 ou France 5 en 2018.

Il y a évidemment une contrepartie. Pour jouir de ce droit, France Télévisions s'est engagée à investir « au moins 60 millions d'euros par an dans les œuvres de cinéma européennes et d'expression originale française ». En parallèle, la société devra poursuivre la politique de soutien au cinéma « dans toute sa diversité, aussi bien pour les achats que les préachats, sur le plan artistique comme financier ».

Source : Communiqué de presse
Modifié le 28/02/2020 à 11h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Yannick2k
« un début de réponse face aux plateformes américaines qui écrasent tout sur leur passage »<br /> ouais, quand on voit les conditions pour pouvoir diffuser les films, c’est pas prêt de concurrencer les plateformes américaines!!!
dante0891
Avoir des films sous France Télévision pourquoi pas, ils sont souvent coproduits avec M6, canal+ ou Pathé par exemple.<br /> On pourra avoir des films européen et français notamment.<br /> A voir ce que ça donne dans les faits ^^<br /> D’ailleurs les 60 millions par an, je ne sais pas le financement actuel mais dans le futur ça pourrait être une augmentation de notre taxe télévisuelle (qui comprend aussi autre chose que les chaines France Télévision).
philumax
ça sent le cramé.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le code source de l'application Stadia donne des indices sur l'arrivée de l'offre gratuite
Tesla Roadrunner : un projet de batterie électrique qui augmente l'autonomie tout en faisant baisser les prix ?
Prix record pour le disque dur externe 4 To Seagate, disponible sur Amazon
Pré-commandez votre smartphone Samsung Galaxy S20+ et recevez des Galaxy Buds+ offerts !
La start-up Spin lancera ses trottinettes électriques en Allemagne à l'été
La Chine retire le jeu vidéo Plague Inc. de l'App Store
Par crainte du coronavirus, Facebook annule sa conférence F8 prévue en mai
La carte microSDHC SanDisk Ultra 256 Go encore moins chère chez Amazon
Microsoft (aussi) annule sa présence à la GDC 2020...
Google Home Mini : code promo et chute de prix sont au rendez-vous !
Haut de page