YouTube et Netflix bridés aux USA : le monde post-neutralité du Net

Par
Le 10 septembre 2018
 0
netflix

Pas le temps ? L'actu résumée :

> Abrogée en juin par l'administration Trump, la neutralité du Net garantissait un accès égal à Internet, quel que soit le fournisseur d'accès et les services consultés

> Les opérateurs ont pris de l'avance en commençant à brider le trafic des services les plus gourmands en bande-passante avant même l'abrogation officielle : Netflix, Amazon Prime Video et YouTube en tête

> Les opérateurs se défendent de brider les services de vidéos, et justifient les baisses de débit par une nécessité de « bien gérer le réseau »

Un récente étude menée par deux universités américaines montre que les fournisseurs d'accès n'ont pas attendu l'abrogation officielle de la neutralité du Net avant de revoir leurs conditions d'utilisation.

Les services de vidéos à la demande bridés


Selon les chercheurs de l'université Northeastern et de l'université du Massachusetts, pas moins de quatre fournisseurs d'accès ont entamé une série de bridage dès le début 2018 ; soit 6 mois avant l'abrogation officielle de la neutralité du Net.

Comme l'explique Le Monde, AT&T, Verizon, T-Mobile et Sprint se sont contentés du vote de la Commission fédérale des communications (FCC), à la fin décembre 2017, pour mettre en place des mesures restrictives et déployer un nouvel arsenal commercial.

Pour étayer leur étude, les chercheurs se sont servis de l'application Wehe, capable d'identifier la provenance des perturbations et des ralentissements sur les réseaux mobiles.

Le constat est sans appel : AT&T a été pris en flagrant délit de discrimination du trafic des services de vidéos à 8398 reprises, 11 100 pour Verizon, 3900 en ce qui concerne T-Mobile et « seulement » 339 pour Sprint.

Le rêve des opérateurs devient réalité


Avec la fin de la neutralité du Net, les opérateurs peuvent (enfin) proposer à leurs abonnés différentes formules garantissant un accès privilégié à différents services. Les chercheurs des universités américaines ont constaté que les conditions générales de vente des opérateurs de télécom avaient été largement modifiées suite ... à la nomination de Ajit Pai à la tête de l'autorité de réglementation des communications, en janvier 2017.

Manifestement très pressé, Verizon a ainsi supprimé de ses abonnements la possibilité de regarder des vidéos en HD grâce à ses forfaits, et ce dès février 2017 (1 an et 4 mois avant l'abrogation officielle de la neutralité du Net).

Sprint a, de son côté, revu et corrigé son offre illimitée, et AT&T en a augmenté le tarif, arguant des frais de « maintenance du réseau et les frais d'interconnexion avec les opérateurs ».

Une attitude qui suscite l'ire des consommateurs outre-Atlantique, a fortiori depuis que Verizon a été accusé de brider la connexion des sapeurs-pompiers combattant les feux de forêt en Californie.

Modifié le 10/09/2018 à 13h47
scroll top