Netflix, Amazon, OCS... de plus en plus de Français souscrivent à des abonnements SVoD

29 novembre 2019 à 16h26
4
Netflix
© Ink Drop / Shutterstock.com

36 % de la population française dispose désormais d'un abonnement qui permet de regarder des contenus en VoD. Ils n'étaient que 20 % il y a trois ans, preuve de la rapide diffusion de ce besoin numérique.

L'Arcep, le Conseil général de l'Économie, de l'Industrie, de l'Énergie et des Technologies (CGE) et l'Agence du numérique ont récemment publié leur baromètre annuel visant à mesurer la diffusion des technologies de l'information et de la communication en France. Les institutions ont consacré l'une des parties du baromètre à la souscription des Français à un abonnement SVoD. Cette dernière a progressé de 11 % en un an, une forte croissance.

Un sérieux coup d'accélérateur dans les abonnements en un an

Alors qu'ils n'avaient connu qu'une croissance de 5 % entre 2016 et 2018, les abonnements SVoD ont bénéficié d'un sérieux coup d'accélérateur en un an, puisque la part de Français abonnés à un service de vidéo à la demande a bondi de 11 points et atteint désormais 36 %, soit près de 4 Français sur 10.


Comment expliquer cette hausse importante en seulement douze mois ? La multiplication des offres, la montée des débits, la transversalité des services auxquels il est de plus en plus facile d'avoir accès, les dernières saisons de Game of Thrones et Orange is the new black ? Ces éléments peuvent constituer autant de réponses, mais les chiffres leur accordent peu de crédit. La perception de la connexion Internet pour regarder les différents contenus n'a par exemple progressé que de 3 points en un an, tout comme celle du multi-équipement (+1 %).

On assiste en réalité simplement à une démocratisation du service à divers segments de populations, notamment les moins de 40 ans, qui éprouvent de plus en plus le besoin d'avoir sous la main une solution de contenus parallèle ou en remplacement de la télévision, qui peine à se renouveler et n'est pas privilégiée par la jeunesse.

Les 12-40 ans, fous des services de vidéo par abonnement

Comme les résultats de l'enquête menée par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC) le montrent, la croissance des abonnements SVoD en France est davantage liée à un effet « âge », plutôt qu'aux facteurs « socio-économiques ».

En l'espace d'une année, on note une augmentation d'abonnés de 22 % chez les 18-24 ans, qui sont 66 % à disposer d'un abonnement SVoD. Puis suivent les 12-17 ans (+15 points en un an, 53 % d'abonnés) et les 25-39 ans (+14 points, 51 % d'abonnés). La courbe est évidemment bien différente du côté du public plus âgé, bien qu'on note aussi une croissance des abonnements chez les seniors.

Comme pour les autres éléments du baromètre du numérique, que vous pouvez retrouver dans nos « Lire aussi », plus le foyer est grand, plus haut est le taux d'abonnement. Les personnes qui vivent seules ne sont que 16 % à posséder un abonnement. On grimpe ensuite à 31 % pour un foyer de deux personnes, puis à 40 % pour trois personnes, et à 55 % pour quatre personnes, un record.


Concernant les données liées aux revenus, l'écart n'est pas si énorme entre les bas revenus (32 % d'abonnés), les classes moyennes inférieures et supérieures (35 et 37 %) et les hauts revenus (42 %). Enfin, si l'on s'attarde aux niveaux de diplôme, l'enquête montre que les titulaires d'un BAC ou diplômés du supérieur (42 % pour les deux) sont ceux qui se tournent le plus vers les plateformes.

SVOD-France-baromètre-2019.png
Proportion de la population qui dispose d'un abonnement qui permet de regarder des VOD, des séries ou des films en illimité (Netflix, OCS Go, Zive, CanalPlay, Amazon) selon l'âge, la taille du foyer, le diplôme et le niveau de revenus


Et vous, chers(es) lecteurs(trices) ? Avez-vous cédé aux sirènes de la SVoD ? Disposez-vous d'un ou plusieurs abonnements ou envisagez-vous de le faire ? Dites-nous tout :)
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
merotic
Quand on voit la propagande à la télé française et le contenu qui ne permet plus de vraiment s’évader, forcément on recherche du divertissement qui n’est pas trop anxiogène.<br /> J’ai pu comparer les séries selon les plateformes et s’il y a vraiment un risque qui nous attend, c’est la vision de la société que sont en train de nous proposer les productions américaines.<br /> Exemple: Des séries sur l’ancien régime avec des princes, des chevaliers issus de la diversité, des couples gays tolérés sous l’ancien régime (lool)…non mais oh, quand même, un peu de respect pour la véracité.<br /> Introduire des populations, du gender dans des thèmes liés à une époque où la diversité de couleur n’existait pas etou la misogynie ne dérangeait personne c’est induire en erreur, c’est nier aussi la lente progression des droits des minorités, c’est laisser croire que la diversité de tout était là depuis toujours.<br /> Et Apple qui arrive…le pire des bons sentiments.<br /> Quel gâchis que le réalisme du cinéma français soit du passé. Nous suivons les mêmes conventions que le cinéma américain, des comédies pleines de niaiserie, des comédiens dégoulinant de morale.<br /> L’infantilisation de toute la société en somme.
notolik
Au début mon plugin anti-troll a bipé sévère :<br /> merotic:<br /> Quand on voit la propagande à la télé française<br /> Puis il s’est calmé :<br /> merotic:<br /> … des comédies pleines de niaiserie, des comédiens dégoulinant de morale.<br /> L’infantilisation de toute la société en somme.<br /> C’est sûr qu’en terme de contenu les films proposés par ces opérateurs sont parfois très limite tendance mauvais.<br /> Certaines séries sont valables par contre.<br /> Mais encore faut-il être fan des séries…<br /> A mon avis, le succès de la SVoD s’explique surtout par les programmes TV… Non mais Franchement :<br /> Les marseillais font du vélo en string?<br /> Fort Boyard?<br /> TPMP ???<br /> l’amour est dans le pré?<br /> C’est une opération de débilitation de masse…
Koin-Koin
Je ne sais pas dans quelle mesure cela impacte les résultats mais parmi les facteurs jouant dans ce sens il y a également:<br /> l’intégration des services de SVOD à d’autres abonnements (Nteflix inclus avec certaines box et Canal)<br /> la « chasse » au faux partages qui a générer de nouveaux abonnements<br /> et une communication grand public ces deux dernières années (pub TV, affichage …)<br />
Essylt
Oui nombre de box incluent des services de SVOD, ça multiplie les abonnements… et j’avoue qu’on y prend goût ; même si je n’aurais pas voulu payer pour ces services, je ne sais pas si je voudrai y renoncer au prochain changement d’opérateur. Bonne stratégie des plate-formes, on dirait.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

L'iPhone 12 Mini passe sous la barre des 600€ avec cette offre folle 🔥
Forfait pas cher : Free mobile fracasse le prix de sa série 90 Go !
Xiaomi nous en dit plus sur sa voiture électrique et les technologies maison qu'elle embarquera
Samsung Galaxy Z Fold 3 versus Galaxy Z Fold 4 : des évolutions suffisantes pour changer de smartphone ?
Cette solution VPN vous accompagne jusqu'à l'automne 2025 à -83% !
Non, vous ne rêvez pas ! Tesla a installé une piscine sur un Superchargeur
Pour vous, le meilleur antivirus du marché est disponible à -60% pendant un an !
Après Samsung et Xiaomi, c'est au tour de Motorola d'officialiser son Razr 2022
Microsoft introduit l'effet Mica dans Word 2021
Microsoft corrige plus de 120 failles, dont 17 critiques
Haut de page