La FIFA s'intéresse à l'IA pour déterminer plus efficacement les hors-jeu

12 février 2020 à 14h31
0
premier league football ballon.jpg
© Pixabay

La FIFA travaille actuellement à doter son système VAR d'une intelligence artificielle. Une fois terminée, la technologie devra aider les arbitres à gérer la célèbre loi 11 du football, soit la règle du hors-jeu.

Le Qatar a déjà testé cette fonctionnalité au cours de la Coupe du monde des clubs 2019, sans toutefois l'utiliser pour l'arbitrage sur le terrain. Il faudra cependant attendre encore un peu pour voir cette technologie mise en oeuvre dans les stades.


Trancher plus efficacement, plus rapidement

À l'heure actuelle, les arbitres présents sur le terrain utilisent des VAR (Video Assistant Referee) pour vérifier si un joueur est hors-jeu. Lorsque la situation est incertaine, il est nécessaire de tracer manuellement la ligne délimitant le hors-jeu, une chose qui prend du temps, casse le rythme du jeu et est régulièrement contestée par les amateurs de ballon rond. La FIFA cherche donc à limiter le nombre d'interruptions - ou du moins leur durée - en créant un système de VAR semi-automatisé dans lequel l'ordinateur décide de l'endroit où placer cette ligne de hors-jeu.

Pour cela, le logiciel déterminera les joueurs impliqués dans l'action. Pour chacun d'eux, il tiendra compte de 15 à 20 facteurs différents et tout particulièrement du positionnement de leurs membres. Une fois l'analyse effectuée, une ligne est tracée et l'IA conclut s'il y a effectivement eu hors-jeu ou non.

Les compétitions sportives du monde entier utilisent des services optiques qui suivent les joueurs, permettant par exemple la réalisation de cartes de chaleur (heatmaps). En se basant sur ce type de données, des algorithmes peuvent déjà déterminer les performances d'une équipe ou d'un joueur en particulier. Le Qatar n'ajoute donc ici que l'IA, qui utilisera ces algorithmes pour enfin comprendre la règle du hors-jeu et aider à l'arbitrage.

Amélioré par des entreprises et des chercheurs

Les tests effectués au Qatar ont été « très prometteurs », d'après le directeur de la technologie et de l'innovation de la FIFA, Johannes Holzmüller. La prochaine étape consistera à améliorer cette technologie pour qu'elle soit utilisable lors de véritables matchs. Johannes Holzmüller a annoncé qu'au cours du premier semestre de cette année, la FIFA allait approcher d'autres entreprises afin de tester des mises en scènes et des événements différents. Le suivi des membres des joueurs sera également testé par des instituts de recherche. L'objectif affiché est de rendre les algorithmes sur lesquels l'IA sera basée « aussi bons que possible, aussi précis que possible, aussi automatisés que possible ».

Comme le rappelle Forbes, le développement du système VAR et de la technologie sur la ligne de but a pris environ deux ans. Il est donc probable que ce nouveau système ne soit pas pour tout de suite. Mais une fois terminé, il pourrait éviter une partie des véhémences adressées aux arbitres.

Source : Forbes
Modifié le 12/02/2020 à 14h31
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top