Un universitaire pense que l'IA rivalisera avec l'intelligence humaine d'ici 2062

Par
Le 07 novembre 2018
 0
intelligence artificielle
Pixabay

En marge du « Festival des idées dangereuses » de l'université de New South Wales à Sidney, le professeur Toby Walsh a affirmé qu'il nous faudrait moins de 50 ans pour mettre au point une IA qui rivalisera avec les capacités cognitives humaines.

Toby Walsh, professeur et expert en intelligence artificielle à l'UNSW, nous donne rendez-vous très exactement en 2062 pour comparer l'intelligence humaine avec l'intelligence artificielle.

L'intelligence artificielle : entre espoir et inquiétude

Dans son livre « 2062: The World that AI Made », Walsh exprime ses inquiétudes ainsi que ses espoirs à propos de cette prouesse technologique qui nous semble encore si lointaine. Selon lui, un changement fondamental porté par la technologie a déjà eu lieu dans nos sociétés, il déclare : « Même sans ces machines très intelligentes, je commence à être inquiet du chemin que nous prenons et des choix que nous devrions faire ».

L'auteur de ce livre, qui a également déjà pris position contre l'utilisation de l'intelligence artificielle dans un but militaire, pense que le principal défi de l'IA pour ces prochaines années sera justement d'éviter ce genre d'utilisations désastreuses et de trouver un moyen pour progresser dans le « nouvel âge de l'information ».


Des machines respectueuses des valeurs humaines ?

Pour appuyer ses propos, il n'hésite pas à citer l'affaire Cambridge Analytica et estime que nous devrions être beaucoup plus sceptiques vis-à-vis de l'utilisation de nos données personnelles. En outre, il a déclaré au public du festival : « Une grande partie du débat a été consacrée à la manière dont les informations personnelles ont été volées, et nous devrions être à juste titre scandalisés par cela ». Il ajoute : « Beaucoup d'entre nous ont des montres intelligentes qui surveillent nos signes vitaux, notre pression artérielle, notre rythme cardiaque, et si vous regardez les conditions de service, vous ne possédez pas ces données [...] Vous pouvez mentir sur vos préférences numériques, mais vous ne pouvez pas mentir sur votre rythme cardiaque ».

L'émergence de l'intelligence artificielle soulève elle aussi beaucoup de questions, qu'elles soient éthiques, sociétales ou légales. Selon Toby Walsh, démêler l'éthique de la responsabilité sera le deuxième grand défi, source d'un changement fondamental dans le monde tel que nous le connaissons. Le troisième changement majeur sera, toujours selon lui, la révolution militaire avec l'avènement de machines de guerre entièrement autonomes. En prenant encore une fois exemple sur Facebook, une plateforme « optimisée pour votre attention, pas pour créer un débat politique ou pour améliorer la société », il annonce que le problème sera le même avec l'IA, à savoir : est-il possible de créer des machines, ou robots, conformes aux valeurs humaines ?

Source : International Business Times
Modifié le 06/11/2018 à 17h22

Les dernières actualités Intelligence artificielle

scroll top