Les IA d'Elon Musk vont défier la crème des joueurs de Dota 2

Alexandre PAULSON
26 juin 2018 à 11h16
0
Vaincus aux échecs et au jeu de go, les hommes résisteront-ils à la machine au jeu vidéo ? OpenAI, un laboratoire de recherche cofondé par Elon Musk, entraîne une équipe d'IA pour challenger l'élite de l'humanité en 5 contre 5 sur Dota 2.

La rencontre de l'Homme contre la machine aura lieu cet été lors de The International, le tournoi majeur de l'e-sport sur Dota 2.

Dota plus complexe que les jeux de plateau

Battre un joueur humain en un-contre-un à Dota 2, la machine l'a déjà fait : ça s'est passé à l'été 2017. Mais qu'en sera-t-il en match 5v5 ? Réponse dans quelques semaines. Le laboratoire de recherches en intelligence artificielle OpenAI vient d'annoncer qu'elle était en train de former une équipe d'IA, à même de défier les meilleurs équipes amateurs de la planète sur Dota 2.

L'air de rien, le défi est relevé : face à une équipe de joueurs aguerris, sachant se coordonner, ruser, déployer des stratégies de long terme, l'IA, qui compte certains atouts (pas d'erreurs de clics, pas de querelles d'ego, prise de décision ultra-rapide), saura-t-elle déjouer tous les pièges de ses adversaires de chair ? L'enjeu pour OpenAI : parvenir à créer un collectif fonctionnel et efficace d'IA parfaitement coordonnées.

DOTA 2


Un système de récompenses pour entraîner l'IA

Les jeux vidéo sont pour l'IA un terrain de jeu nettement plus compliqué que les jeux de plateau. L'aire de jeu, d'abord, est beaucoup plus vaste, les mouvements possibles plus nombreux, de même que la quantité de données à filtrer avant chaque décision. OpenAI a donc eu recours à des méthodes de reinforcement learning (apprentissage par renforcement), qui consistent à laisser l'IA apprendre par elle-même comment accomplir ses objectifs, en multipliant les tentatives et en corrigeant ses erreurs. L'IA est encouragée à persévérer par un système de récompenses, qui lui permet d'engranger des points.

Pour son combat à venir, l'équipe d'OpenAI s'entraîne depuis des mois avec seulement 5 personnages (Necrophos, Sniper, Viper, Crystal Maiden et Lich) au rythme quotidien de 180 années de jeu, en temps accéléré. Quand il faut de 10.000 à 20.000 heures de jeu à un humain pour devenir pro, les IA ont déjà acquis l'expérience cumulée de centaines de vies. L'équipe de bots a déjà joué 5 matches contre des équipes de semipros, pour un bilan de 4 victoires et 1 nul. S'imposera-t-elle à The International ? Réponse à partir du 20 août.

Modifié le 26/06/2018 à 11h48
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top