Google promet que son IA ne servira pas à développer des armes

Alexandre PAULSON
08 juin 2018 à 10h26
0
En proie depuis des semaines à une fronde et même un mouvement de démission de nombreux employés furieux que leur compagnie se positionne sur plusieurs marchés de Défense avec le Pentagone, Google s'est engagé jeudi 7 juin, à ne plus exploiter ses logiciels d'intelligence artificielle pour fabriquer des armes.

Google exclut aussi désormais de participer à des systèmes de surveillance, mais ne renonce pas pour autant à toute collaboration avec des gouvernements ou des militaires.

Une charte éthique pour Google

Google ne veut pas voir son image associée à la guerre et la surveillance de masse. Sur le blog du groupe, le CEO du géant de la tech Sundar Pichai a publié jeudi 7 juin, la liste des principes éthiques que la compagnie s'engage à respecter dans ses usages de l'intelligence artificielle. Ce nouveau code de déontologie est la réponse qu'attendaient les Googlers, les employés de Google, dont beaucoup s'étaient mobilisés contre le programme militaire "Project Maven".

Conclu l'an dernier avec le Pentagone, ce projet Maven a été officiellement abandonné par Google le 4 juin. Il visait à transformer une flotte de drones autonomes munis de caméras en un puissant outil de surveillance de masse au service des militaires américains. Google fournissait l'IA qui permettait la reconnaissance faciale des individus. Le contrat ne sera pas reconduit l'an prochain.

drone militaire_cropped_1034x1035


Google ne se ferme pas toutes les portes

Le nouveau code éthique de Google en matière d'IA lui interdit (en théorie) de concourir à l'avenir à des appels d'offres de ce genre, jugés comme faisant partie des armements passifs. Google s'engage à ne pas élaborer d'armes ou autres technologies exploitant l'intelligence artificielle et dont le but principal est de causer ou de faciliter directement des blessures. Google rejette également tout système susceptible de causer du mal.

Mais comme toujours, le diable se niche dans les détails, et Google ne souhaite pas non plus insulter l'avenir. Ainsi, dans sa déclaration, Sundar Pichai exclut de collaborer à des systèmes de surveillance, mais seulement s'ils enfreignent les normes communément acceptées par la communauté internationale. De même, Google s'engage à ne pas participer à des projets d'armement mais ne s'interdira pas de contracter avec des gouvernements dans des domaines comme la cybersécurité, le recrutement militaire, ou les secours.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top