L'IA va bien remplacer les travailleurs, et ce, plus vite que prévu. Mais lesquels ?

Samir Rahmoune
Publié le 29 mars 2023 à 12h05
© Shutterstock
© Shutterstock

L'intelligence artificielle devrait entraîner une révolution dans le monde du travail, et rendre un certain nombre de métiers obsolètes.

Depuis son lancement, ChatGPT a très vite été utilisé par les particuliers pour effectuer des tâches rémunératrices. Les qualités professionnelles de l'IA ont ainsi été vite comprises par le public, alors qu'elle n'en est pourtant qu'à ses balbutiements. Ce qui laisse à penser que dans les prochaines années, de nombreux métiers pourraient bien subir l'émergence de cette technologie.

Les métiers intellectuels, les plus touchés

Et ce changement, peut-être révolutionnaire dans le monde du travail, a ces derniers temps été étudié par de nombreux spécialistes. Les chercheurs d'OpenAI, en collaboration avec Open Research et l'Université de Pennsylvanie, ont ainsi essayé de trouver quelles professions étaient les plus à risque parmi un échantillon de mille métiers.

Le résultat a été assez clair. Pour la première fois dans l'histoire des innovations technologiques, ce sont les métiers intellectuels qui seraient les plus touchés. Et plus singulièrement, les métiers de l'écriture. Les écrivains, les poètes, les paroliers verraient ainsi leur avenir assombri, tout comme les journalistes, ce qu'avait déjà laissé imaginer l'expérimentation de CNET dans le domaine. Les métiers du droit n'échapperaient pas à la vague avec les assistants juridiques, tout comme les métiers très techniques tels que ceux de mathématicien, de comptable, d'ingénieur blockchain ou même de concepteur d'interface numérique.

© Shutterstock
© Shutterstock

300 millions d'emplois sur la sellette ?

Au total, selon cette même étude relayée par France Info, « 80 % des métiers verraient au moins 10 % de leurs tâches effectuées par ChatGPT et consorts », les métiers de la programmation et de la rédaction étant les plus touchés. Mais si ce sont en général les emplois à haut revenu qui auront le plus à subir l'émergence de l'IA, combien de postes pourraient être effacés de l'ardoise par l'intelligence artificielle ?

C'est la question sur laquelle a travaillé la Goldman Sachs qui vient de publier son rapport sur le problème. Et le chiffre est affolant, car pas moins de 300 millions d'emplois dans le monde pourraient être supprimés par ChatGPT et ses avatars. Là encore, les destructions se concentreraient sur les emplois de bureaux. 46 % des tâches administratives et 44 % des tâches légales pourraient ainsi être automatisées par l'IA, contre, par exemple, seulement 6 % dans la construction et 4 % dans la maintenance.

Des employés plus productifs…

Il pourrait y avoir plusieurs façons de remplacer les salariés. L'une serait tout simplement de mettre l'IA sur le siège précédemment occupé par un être humain. L'autre serait d'utiliser les gains de productivité permis par la technologie pour réduire le nombre de bras employés par une entreprise.

Pour illustrer cette explosion de la productivité induite par l'intelligence artificielle, une équipe du MIT a demandé à deux équipes, dont l'une bénéficiant de ChatGPT, d'écrire des communiqués de presse et de brefs rapports. L'équipe assistée de l'IA a réalisé sa tâche en moyenne 37 % plus vite que l'équipe concurrente.

Dans le même ordre d'idée, une étude a mis en concurrence deux groupes de développeurs de logiciels. Le premier a pu bénéficier de l'outil d'intelligence artificielle basée sur le cloud de GitHub, à savoir Copilot, quand l'autre devait effectuer le travail de niveau débutant demandé manuellement. Les développeurs utilisant Copilot ont été en moyenne 55 % plus rapides que le second groupe.

… et des salaires à la baisse

Et si le salarié n'est finalement pas remplacé, il reste d'après les études une autre conséquence potentiellement négative : la baisse des salaires. Avec la capacité de l'intelligence artificielle de produire presque instantanément des contenus de base, un certain nombre de compétences ne seront plus valorisées, réduisant mécaniquement la rémunération accordée par les employeurs.

Pour éclaircir cette idée, Carl Benedikt Frey, professeur d'économie à Oxford, a cité les chauffeurs de taxi : « Prenons l'exemple de l'introduction de la technologie GPS et de plateformes comme Uber. Soudain, le fait de connaître toutes les rues de Londres a perdu beaucoup de sa valeur – et les chauffeurs en place ont donc subi d'importantes baisses de salaire, de l'ordre de 10 % selon notre étude. Le résultat a été une baisse des salaires, et non une diminution du nombre de chauffeurs. »

Pour autant, si des tendances se dégagent, les personnes interrogées sur la question cherchent tout de même à relativiser les premières données obtenues par les recherches. « Nous ne savons pas comment la technologie évoluera ni comment les entreprises l'intégreront dans leur mode de travail », a ainsi tenu à rappeler à la BBC le directeur du think tank économique Torsten Bell. Un appel à la prudence suffisant pour rassurer les employés ?

  • Chat dans différentes langues, dont le français
  • Générer, traduire et obtenir un résumé de texte
  • Générer, optimiser et corriger du code

Créé par OpenAI, ChatGPT est un chatbot avancé propulsé par le modèle linguistique de dernière génération GPT-4. En exploitant des technologies d'apprentissage en profondeur et d'intelligence artificielle, ce chatbot a la capacité de déchiffrer et de comprendre les demandes des utilisateurs. Grâce à son habileté à générer du texte de manière ingénieuse, ChatGPT offre des réponses adaptées et pertinentes, garantissant une interaction de chat fluide et une expérience utilisateur optimisée.

Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Bombing_Basta

La « faune » des gilets jaunes et autres « vilains » manifestants « anti-démocratiques » risque de bien changer ces prochaines années…

TV34

Rédacteur de Clubic, métier en danger ! Blague à part, on va peut-être enfin se libérer du travail définitivement. Télétravail+aide de l’IA. 3h par jour. Salaires moindres mais bon deal peut-être! Ou un mix de travail manuel et de travail intellectuel aidé par l’IA ?

SlashDot2k19

Faudra que tu nous expliques comment tu peux payer tes factures en bossant seulement 3h par jour…
Cela va surtout accélérer la concentration des richesses et une moindre redistribution de celles-ci…

pinkfloyd

« Prenons l’exemple de l’introduction de la technologie GPS et de plateformes comme Uber. Soudain, le fait de connaître toutes les rues de Londres a perdu beaucoup de sa valeur – et les chauffeurs en place ont donc subi d’importantes baisses de salaire, de l’ordre de 10 % selon notre étude. Le résultat a été une baisse des salaires, et non une diminution du nombre de chauffeurs. »

mouais, sauf qu’un bon chauffeur de taxi ne fera pas forcement confiance au gps, en fonction de l’heure, des travaux etc… on appele ca l’expérience, et c’est ca qu’est cencé être valorisé par le salaire

Suis peut etre optimiste, mais pour le moment, je ne comprend pas ce genre d’article, pour moi l’ia ne peu qu’aider un employer pas le remplacer, il faudrait donner des exemples concret d’un remplacement a 100% pour mieux comprendre de quoi ils parlent.

crush56

Ce qu’il voulait probablement dire c’est 7h déclarées et payées par jour mais 3h de travail réel, en tout cas c’est c’est ma routine de développeur.

Augusto

En pensant aux « modèles » dystopiques on peut se faire une idée : de shadow run à cyberpunk, on peut imaginer une explosion de la pauvreté donnant naissance à un marché parallèle de type pseudo mafieux extrêmement florissant, avec une caste de riches qui s’auto entretiennent sans besoin de la masse et vivent en isolement complet dans des tours de verre…
Ça laisse rêveur !

vidarusny

Ca dépend, Benoit Hamon a fait une tentative pour la redistribution à moindre travail…
Sinon Il y a un vrai risque, reste que pour s’enrichir il faut vendre quelque chose (service bien etc…) et que pour vendre il faut des acheteurs, il faudra donc bien un système de redistribution, selon les systèmes politique cela risquera d’être compliqué.

Sinon se libérer du travail serait elle une bonne chose ? Si c’est pour ne pas avoir les moyen et s’abrutir devant la télé ou des réseaux sociaux, je ne suis pas certain que ce soit un but louable. La encre il y a une question de redistribution.

TheWitcher

Ca tombe bien les nouvelles générations ne savent plus écrire.

Ccts

L’ia n’est pas intelligente. Elle raisonne en se basant sur des données. Donnez lui à manger des données pourries mal contrôlées et elle vous fera de la m…. L’ia aidera certaines personnes c’est sur. Mais ceux qui ont du soucis à se faire ce sont ceux qui n’ont aucun besoin de vérifier / réfléchir. En fait pour moi les premier métiers à disparaître ce seront les journalistes qui recopient et réadaptent les articles et les magazines … un site de News ou un magazine de News ça se gère très bien par ia. Même les images peuvent être générées. Et vu que 50% d’un magazine papier c’est de la pub…après j’espère qu’il restera de bons journalistes pro pour donner à manger à cette ia pour éviter un monde rempli de fake News dans les années à venir …. Le contrôle des données sources est la clé pour éviter la déchéance de l’humanité ! Avec toute la m…. Qu’on met sur internet je comprends complètement la logique de Skynet !!!

65root

Et les humoristes sont-ils en danger? J’en doute. Et il en faudra beaucoup pour distraire et redonner le sourire à tous ceux qui auront perdu leur travail avec cette IA. Finalement le progrès n’a de valeur que s’il ne laisse pas les gens au bord du chemin.