Honeywell tente l'aventure quantique pour dévoiler "le plus puissant ordinateur quantique au monde"

04 mars 2020 à 16h19
0
Honeywell quantique
© Honeywell Quantum Solutions

La course à l'informatique quantique continue. Alors que Google, IBM ou Amazon communiquent sur les qubits et leurs services dédiés, un nouveau challenger vient de se lancer dans le domaine : Honeywell

Dans un communiqué, l'entreprise affirme qu'elle lancera « l'ordinateur quantique le plus puissant du monde au cours des trois prochains mois ».

Multiplier la puissance par 10 chaque année

Honeywell précise : « Au cours des trois prochains mois, Honeywell mettra sur le marché l'ordinateur quantique le plus puissant du monde en termes de volume quantique, une mesure de la capacité quantique qui va au-delà du nombre de qubits ». Le concepteur ajoute : « Dans un article scientifique [...], Honeywell a démontré son architecture de dispositif à couplage de charge quantique (QCCD), une percée technique majeure dans l'accélération de la capacité quantique ». La société annonce également être « sur la bonne voie pour augmenter le volume quantique de son ordinateur d'un ordre de grandeur par an au cours des cinq prochaines années ».

Si l'on part du principe que cet « ordre de grandeur » est une puissance de 10, cela signifie que sur cinq ans, Honeywell envisage de multiplier par 100 000 la rapidité de son ordinateur quantique. Cette progression exponentielle de l'informatique quantique - qui évoquerait la loi de Moore - se retrouve chez d'autres acteurs du secteur, mais pas avec un tel objectif d'accélération. IBM, par exemple, a prévu de doubler les performances de ses ordinateurs quantiques chaque année.


Les premières utilisations pour bientôt ?

En admettant que les objectifs de Honeywell soient atteints, il reste à savoir quoi faire de cette puissance de calcul. Les applications de l'informatique quantique concernent une foule de domaines différents, mais Honeywell reste évasif quant aux applications concrètes de son ordinateur.

Paul Smith-Goodson, à la rédaction de Forbes affirme qu'en 2025, les ordinateurs quantiques auront déjà le volume quantique nécessaire pour résoudre la plupart des problèmes dépassant les ordinateurs traditionnels. Mais si l'annonce de Honeywell se vérifie, le rédacteur affirme que dès 2022, l'ordinateur concerné disposera d'un volume quantique amplement suffisant pour cela.

Honeywell serait donc d'abord soucieuse, selon son P.-D.G., d'« étendre les capacités et ajouter rapidement beaucoup de volume quantique, ce qui permettra de s'attaquer à des cas d'utilisation importants ». Selon lui, le moment où les ordinateurs quantiques pourront résoudre les problèmes des ordinateurs classiques pourrait arriver « beaucoup plus tôt que nous le pensons ».

Source : CNet.
Modifié le 04/03/2020 à 16h20
14
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top