Google fait un pas de géant avec son ordinateur quantique Sycamore de 53 qubits

Bastien Contreras Contributeur
24 septembre 2019 à 09h17
0
Ordinateur quantique Google

Dans une publication scientifique, Google a affirmé avoir réussi à atteindre la « suprématie quantique ». L'entreprise aurait en effet mis au point un ordinateur comprenant 53 qubits et réussi à lui faire réaliser une opération en quelques minutes, là où une machine classique aurait mis 20 000 ans. Il s'agirait d'une première mondiale.

L'informatique quantique constitue certainement le prochain Graal de l'industrie de la tech. Grâce à un fonctionnement reposant sur des qubits, c'est-à-dire des bits quantiques pouvant prendre deux valeurs différentes (0 ou 1) au même moment, de telles machines surpasseraient les ordinateurs actuels. Mais le domaine reste encore aujourd'hui d'une grande complexité.

Trois milliards de fois plus rapide qu'un ordinateur classique

Google figure parmi les acteurs particulièrement impliqués dans cette recherche. Et l'entreprise californienne aurait franchi une étape décisive dans cette quête. Dans une étude publiée sur le site de la NASA et inexplicablement retirée quelques instants plus tard, Google a ainsi assuré avoir atteint la « suprématie quantique », autrement dit avoir élaboré une machine s'appuyant sur une structure stable de plus de 50 qubits.

En l'occurrence, l'ordinateur en question porte le nom de Sycamore et serait composé de 53 qubits. Les scientifiques l'ont testé sur une opération complexe impliquant des phénomènes quantiques. Leur création aurait alors effectué le calcul en 200 secondes, là où ils estiment qu'une machine classique aurait pris 20 000 ans pour y parvenir.

À égalité avec IBM ?

Ce résultat constituerait donc une première exploitation d'un ordinateur quantique de plus de 50 qubits. Par le passé, Google avait déjà clamé avoir créé un processeur constitué de 72 bits quantiques, mais sans livrer davantage d'informations sur leur stabilité. Cependant, cette avance prise par la filiale d'Alphabet pourrait être de courte durée : IBM a annoncé le lancement prochain de son ordinateur quantique à... 53 qubits.

Quoi qu'il en soit, la démonstration effectuée permettrait de prouver la supériorité des processeurs quantiques sur leurs homologues classiques, ce qui relevait jusqu'à présent plutôt de la théorie. Néanmoins, les auteurs de l'étude soulignent que, pour l'heure, leur machine ne peut résoudre qu'un calcul à la fois, n'exploitant ainsi qu'une infime partie des prometteuses propriétés quantiques. Il s'agirait toutefois d'un pas énorme vers cette future révolution informatique.

Source : Tom's Hardware
Modifié le 24/09/2019 à 15h11
13 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top