Les algorithmes font-ils des erreurs impensables pour l’homme ?

28 janvier 2017 à 14h34
0
Les algorithmes font désormais partie de notre quotidien, souvent sans qu'on ne le sache réellement. Les résultats de recherche de Google sont issus d'un algorithme, les prévisions météo sont issues d'un algorithme et même certaines opérations financières. Mais ces programmes informatiques devraient s'immiscer encore plus dans la vie des hommes.

Les voitures autonomes en sont un exemple : la voiture ne sera bientôt plus conduite par l'homme mais par un ordinateur qui va faire les choix. Cela pose des problèmes majeurs, tant au niveau de l'éthique qu'à celui de la programmation.

Les algorithmes et leur éthique en question

Dans un débat lancé par la Cnil le 23 janvier 2017, que nous rapporte Business Insider, la question de l'éthique des algorithmes a été soulevée. Cette question, hautement philosophique, fait intervenir des notions d'éthique comme de programmation et de sciences cognitives. Comment un algorithme choisit-il son action et en quoi ce choix est-il comparable, ou non, à celui d'un homme ?

Selon Rand Hindi, fondateur de l'entreprise Snaps, qui intervenait lors du débat, c'est simple : « En moyenne, les intelligences artificielles font beaucoup moins d'erreurs, mais elles font des erreurs que ne feraient jamais les humains », selon les propos relatés par Business Insider.

La question du chauffeur de Tramway et l'incompréhensibilité des algorithmes

Les philosophes connaissent les problèmes auxquels sont confrontés les programmeurs depuis des lustres : l'un des plus connus est celui « du chauffeur de tramway » pensé par Philippa Foot en 1967. La question est simple : réaliser une action qui nuit à une personne B mais qui bénéficie à un groupe de personnes A est-il moral ? Dans le cadre du chauffeur de Tramway, celui-ci a le choix de tuer plusieurs personnes ou une personne seulement. Que va-t-il choisir ?

Ce genre de problèmes éthiques, pour lesquels il n'y a pas de réponse donnée, posent des questions majeures quand il s'agit de programmer un algorithme : si on peut tenir un homme responsable de ses choix, peut-on tenir un algorithme responsable des siens ? Est-ce le programmeur qui est responsable ?

Dès lors que l'on accepte que les algorithmes réalisent des choix qui ne sont pas ceux que ferait un humain, le problème est encore plus complexe. AlphaGo, Intelligence Artificielle de DeepMind de Google, l'a prouvé en battant Lee Sedol, numéro 2 mondial de Go : après sa défaite, Lee Sédol a confié que les choix tactiques d'AlphaGo étaient bien au-delà de ceux qu'un homme aurait faits. Comment peut-on comprendre les choix des algorithmes ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek
Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019
Tesla a dépassé Volkswagen en capitalisation boursière
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top