Le FBI développe un algorithme de reconnaissance de tatouages pour identifier les criminels

03 juin 2016 à 11h28
0
Les technologies de reconnaissance automatique se multiplient et cette fois le FBI entend en faire usage pour mieux identifier les criminels.

Si à l'instar de Michael Scofield dans Prison Break vous souhaitez vous faire tatouer les plans d'une prison pour mieux vous en échapper alors peut-être faudrait-il reconsidérer cette idée. En effet, outre-Atlantique, ces motifs sont actuellement passés au crible par un algorithme. C'est en tout cas ce sur quoi planche le FBI depuis 2014 (voir : Le FBI veut une base de 52 millions de visages).

Concrètement, l'agence de renseignement travaille avec l'Institut national des normes et de la technologie (NIST) afin de développer une base de données de personnes en fonction de leurs tatouages. La reconnaissance d'images, jusqu'à présent développée au service du consommateur et implémentée dans les gestionnaires de photos, est donc cette fois strictement associée à l'identification.

Pour ce faire, 15 000 images de prisonniers ou d'individus disposant d'un casier judiciaire ont été transférées à des chercheurs chargés de concevoir l'algorithme de reconnaissance. Après ce premier essai, une autre base de 100 000 images récupérées par les autorités de l'Etat de Floride, du Tennessee et du Michigan seront passées au crible.

Ces tatouages permettront par exemple de déterminer si telle ou telle personne fait partie d'un gang et pourra identifier des modèles similaires pour rapprocher plusieurs individus autour d'un fait par exemple. En revanche, le processus devenant automatisé, le contexte ne sera pas pris en compte et c'est précisément ce que pointe l'EFF, la fondation chargée de protéger les droits à la vie privée des citoyens.

035C000008462024-photo-tatouage-ban.jpg


Pour la fondation, le tatouage est un moyen d'expression ou une manière de montrer son appartenance à une religion selon le motif. De fait, l'analyse de ces images pourrait aller à l'encontre du premier amendement de la Constitution des Etats-Unis, lequel stipule :

Le Congrès ne fera aucune loi relative à l'établissement d'une religion, ou à l'interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d'expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d'adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparations des torts subis.


A l'inverse, un tatouage peut avoir été réalisé plusieurs années auparavant et n'illustre plus forcément l'état d'un individu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek
Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019
Tesla a dépassé Volkswagen en capitalisation boursière
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top