🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Le lanceur Falcon 9 de SpaceX bat un nouveau record de réutilisation

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
21 juillet 2020 à 15h00
62
Falcon 9 fusée comète NEOWISE © SpaceX
Le photographe de SpaceX a profité du passage de la comète NEOWISE... © SpaceX

SpaceX a réussi à envoyer avec succès le satellite ANASIS-II en orbite ce 20 juillet. Avec seulement un peu plus d'un mois entre deux vols consécutifs, le premier étage réutilisé de la fusée bat un record datant de l'âge d'or des navette spatiales.

Et il devrait revoler prochainement.

Enfin une mission commerciale !

SpaceX continue de gérer sa « flotte » de Falcon 9 avec un rythme de lancement rapide, en réussissant hier soir le lancement du satellite
ANASIS-II, premier satellite militaire de la Corée du Sud, en orbite de transfert géostationnaire.

Le décollage a eu lieu à 23h30 (Paris) et s'est déroulé sans anicroche pour une mission qui a duré 33 minutes avant l'éjection du satellite. ANASIS-II est un satellite de télécommunications sécurisées pour le gouvernement sud-coréen, construit en France par Airbus Defense and Space (dépendant toutefois d'un contrat géré par Lockheed Martin).

Avec ce 12ème succès d'affilée en 2020, SpaceX a déjà réussi autant de décollages orbitaux que durant toute l'année dernière… Même si ce chiffre est en trompe l'œil avec des lancements très réguliers au service de sa propre constellation de satellites Starlink. ANASIS-II est le premier décollage de l'année uniquement dédié à un client privé !

Service rapide

Pour sa 90ème mission, Falcon 9 utilisait un premier étage réutilisé, celui qui a permis d'envoyer les deux astronautes Bob Behnken et Doug Hurley en orbite avec la première capsule Crew Dragon habitée, le 30 mai dernier. C'est un nouveau record, puisque les équipes de SpaceX n'ont eu besoin que d'un peu plus d'un mois (51 jours) pour récupérer l'étage sur la barge « Of Course I Still Love You », l'amener à Port Canaveral, décharger l'étage, le ramener dans les locaux de SpaceX à Cape Canaveral, puis le préparer pour son nouveau décollage. La durée la plus courte pour la préparation d'un véhicule réutilisable entre deux vols orbitaux était jusque là détenue par la navette STS Atlantis en 1985.

Notons toutefois pour les puristes qu'il existe un précédent plus rapide entre deux vols suborbitaux (paraboles au-dessus de la Ligne de Karman) pour l'avion fusée X-15 n°3, entre le 19 juillet et le 22 août 1963.

Une méthode clairement efficace

SpaceX n'a utilisé pour l'instant que deux premiers étages neufs en 2020, et devrait poursuivre ses tentatives pour fiabiliser et réutiliser les lanceurs. Procédés et méthodes ne cessent d'évoluer depuis la première réutilisation en mars 2017. La tentative d'hier soir est également la première qui s'est soldée par une réussite complète pour la récupération des demi-coiffes qui protègent le satellite lors de sa traversée de l'atmosphère. Équipées de parachutes dirigeables, elles ont été attrapées au vol dans les filets des deux navires de récupération rapides de SpaceX à plus de 730 km des côtes.

L'entreprise prévoit de continuer à réutiliser un maximum d'éléments de Falcon 9 pour les prochaines tentatives de vol : plus d'une douzaine sont programmées avant la fin de l'année, dont une majorité sera, sans surprise, au service de Starlink.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
62
11
Fulmlmetal
SpaceX n’a plus besoin de vols commerciaux, c’est la NASA et le gouvernement US qui lui paie (très grassement) tout via les missions scientifiques, militaires et les dessertes d’ISS.<br /> Et ce vol militaire de la Corée du Sud, on se doute que ça a été imposé à la Corée qui est sous totale domination militaro-stratégique américaine (d’ailleurs ils n’achètent que du matériels militaires US).
ebottlaender
Le vol n’a pas été imposé à la Corée du Sud, mais la remarque est en partie vraie : le satellite a été offert (et son décollage) par Lockheed en compensation de contrat F-35.<br /> SpaceX a besoin de capitaux, car Starship et Starlink coûtent bien plus que ce qui rentre côté NASA et gouvernement (il ne faut pas oublier que ces derniers paient essentiellement des services, pas un développement «&nbsp;dans le vent&nbsp;»).
Fulmlmetal
La NASA et l’armée paient quand meme le double du prix d’un lancement, ça aide. On appelle ça de la subvention déguisé, mais le gouvernement US fait déja ça avec Boeing (cas du A330 MRTT) et LM depuis toujours.<br /> Par contre je reste persuadé que cette commande à SpaceX été imposé, tout comme le F15SE (pourtant arrivé bon dernier lors de la compétition d’évaluation de leur nouvel avion de combat) leur avait été imposé. La Corée du sud est totalement sous domination US, il ne fallait pas s’attendre à voir ce contrat laissé à un autre pays que les USA
ebottlaender
Ca fait un certain temps qu’ils ne paient plus le double, même s’il y a toujours un premium assez large. Mais dans tous les cas ça ne peut permettre de financer les grands projets de SpaceX à eux tout seuls (ce qui explique les levées de fonds successives l’an dernier et cette année).<br /> Il faut donc chouchouter les «&nbsp;vrais&nbsp;» clients aussi…
Fulmlmetal
MisterGTO:<br /> C’est pas comme si Ariane 6 se finançait sans l’aide des états européens<br /> Sauf que Ariane 6 appartient aux états membres de l’ESA puisque c’est l’ESA qui est maitre d’oeuvre et qui sous-traite le developpement et la construction à Arianegroup. Arianespace ne gère que la commercialisation du lanceur qu’elle achète à l’ESA via son constructeur Arianegroup. Mais l’ESA reste maitre d’oeuvre et propriétaire d’Ariane. donc rien à voir avec SpaceX.<br /> D’ailleurs il n’y a qu’à voir le nombre de lancements de satellites ou sondes gouvernementales qui ont été envoyé par les russes pour se rendre compte que l’europe ne pratique pas le protectionnisme comme les américains qui impose un lanceur US pour ses sat et sondes. Mais les choses tendent à changer car si on veut sauver Ariane faut faire comme les autres.
Fulmlmetal
MisterGTO:<br /> ça va surtout leur permettre de réduire assez fortement le. coût de leurs propres lancements<br /> fortement c’est relatif. Le paire de coiffes coute 6 millions$, soit 10% du prix. C’est interessant mais -10% je n’appelle pas ça réduire fortement le cout des lancement. D’autant que la récupération de coiffe n’est pas garantie, ça reste une opération complexe et hasardeuse (la météo en mer est parfois instable, un petit cout de vent est fréquent) qui ne garanti pas le succès. Hier la météo était vraiment très calme ce qui a permis une récupération aisé mais ce n’est pas toujours aussi parfait. si SpaceX arrive à récupérer une fois sur 3 ce sera déja exceptionnel, donc pas certain que l’impact financier soit si énorme que ça.
Fulmlmetal
6 millions par lancement mais tu te bases sur le fait que c’est récupéré à chaque fois. Sauf que c’est rarement le cas et contrairement à ce que tu prétends ils n’améliorent pas leur technique, ça reste très dépendant de la marée et du vent, et il y a eu un second bateau en renfort depuis 8 mois. bref très hasardeux. Ca n’a rien à voir avec le retour du core qui est juste une question de réglage technique<br /> Tu veux des stats sur les récup de demi coiffe ?<br /> en 2016: 3 tentatives/ 0 récupération<br /> en 2017: 6 tentatives/ 0 récupération<br /> en 2018: 11 tentatives/ 0 récupération<br /> en 2019: 7 tentatives/ 2 récupérations d’une demi coiffe (arrivé d’un second bateau filet fin 2019)<br /> en 2020: 9 tentatives/ 3 récupérations dont une coiffe complète (hier)<br /> Franchement je ne vois pas où est l’amélioration, ça reste encore très hasardeux et c’est loin d’impacter le cout des lanceurs suivants.<br /> Quand aux coiffes récupéré en mer, il s’avère que peu sont récupérables meme si pour certaines ça a pu se faire mais avec quelques changement de pièces tout de meme (donc gain d’économie plus faible) car la mer est très corrosive.<br /> SpaceXFleet.com<br /> Fairing Recovery Missions - SpaceXFleet.com<br /> A complete list of every attempt that SpaceX has made to recover the Falcon 9 fairing after launch. The programme has been running since 2016 with growing success!<br />
ebottlaender
Hum, c’était vrai pour Ariane 5, ça l’est beaucoup moins avec Ariane 6. Le lanceur a été développé dans un partenariat public-privé et ArianeGroup a investi plus de 400 millions dans le programme. L’entreprise est maître d’oeuvre, et elle a eu beaucoup de latitude avec le développement, du moment qu’il respectait les grandes lignes posées par l’ESA. L’agence a d’ailleurs accepté le principe de «&nbsp;préférence européenne&nbsp;» si ArianeGroup maîtrise ses coûts.
Fulmlmetal
Ar6 au début c’est l’ESA qui a choisi et imposé sa version dite PPH (à poudre). Mais c’est au conseil de sminstres de décider car ce sont eux qui paie.<br /> Or le secteur privé n’en est pas resté là et à fait un contre projet moins couteux et surtout permettant de sauvegarder des activités car il reprenait pas mal de choses d’Ar5, et c’est ce choix qui a été choisi par le conseil des ministres et validé par l’ESA.<br /> Donc oui le secteur privé est à l’origne de cette version d’Ar6, elle a sa part du gateau de ce fait, mais à la base le programme Ar6 a bien été commandé et validé par l’ESA et le conseil des ministres membres de l’ESA
Niverolle
Quelques questions me taraudent… Est-ce vraiment une mission commerciale ou bien plutôt une classique mission institutionnelle militaire (certes, pour un allié) fermée à la concurrence internationale ? Et si Lockheed est partie prenante pourquoi ne pas avoir mobilisé un de ses propres lanceurs (via ULA) ? Quelle est la masse sèche du satellite ?
Fulmlmetal
LM n’est certainement pas à l’origine des pressions. C’est généralement le gouvernement US qui fait pression sur ces pays où elle assure la protection (voir cas du F35 vendu à l’Espagne ou la Belgique). elle impose des contrats avec ses sociétés qui ont besoin d’aide financières, les F15SE pour Boeing, les F35 et ce sat pour LM, le lanceur pour SpaceX. C’est bien réparti.
Blackalf
Fulmlmetal:<br /> C’est généralement le gouvernement US qui fait pression sur ces pays où elle assure la protection (voir cas du F35 vendu à l’Espagne ou la Belgique).<br /> Sauf que tu ne comprend probablement pas la complexité du cas de la Belgique (nous-même avons d’ailleurs souvent du mal à nous y retrouver) <br /> Il faut savoir que l’armée est fortement infiltrée par la Flandre, et que ce sont essentiellement des ministres flamands qui ont pris la décision d’opter pour le F35, alors que les responsables francophones n’étaient pas chauds et auraient préféré un autre choix, mais n’ont pas eu voix au chapitre
ebottlaender
Pour SpaceX c’est un contrat commercial, mais en effet il n’a pas été attribué sur des critères internationaux. Lockheed est de fait le constructeur de référence ici, puisqu’il s’agit d’une compensation avec le contrat F-35. Partant de là, les satellites de Lockheed sont soit trop chers soit trop peu adaptés pour le client, et la commande est passée chez Airbus DS France. De la même façon, un lanceur ULA était sans doute trop cher (et pas disponible en temps et en heure) pour ce lancement, avec des créneaux réservés pour la NASA cet été (Perseverance) et le gouvernement à l’automne.
Fulmlmetal
oui mais les Flamands étant décisionnaires en Belgique les américains ont logiquement fait pression sur eux. La base aérienne américaine étant située à Kleine-Brogel (Flandres) ils n’ont pas eu de mal à faire pression en menacant de fermer la base. Il y a aussi le cas de l’arme nucléaire B-61 (il y en a 12 qui protègent la Belgique) les américains la réserve uniquement à leurs avions. Donc si vous voulez avoir la continuité de la protection nucléaire US ils faut obligatoirement prendre un avion US. Voila en gros les pressions qui ont eu lieu sous le manteau. Pas d’avions US, pas de protection nucléaire, pas de protection US. C’est le meme type de pression qu’on subit les japonais, les coréens, les espagnols, les norvégiens, les polonais, etc …<br /> Mais bon, on est hors sujet
Element_n90
C’est quoi qui est si compliqué dans la récupération des coiffes qui fait qu’ils se cassent les dents depuis des années ?<br /> Il ne suffirait pas de les laisser tomber dans l’océan (avec un parachute pour pas qu’elles se cassent au moment du contact et un petit flotteur), les repécher, les nettoyer à l’eau douce et hop ? Après tout, c’est que de la tôle, il n’y a rien d’aussi complexe que ce que l’on trouve dans le moteur ou le cerveau de la fusée.
Blackalf
Fulmlmetal:<br /> oui mais les Flamands étant décisionnaires en Belgique les américains ont logiquement fait pression sur eux. La base aérienne américaine étant située à Kleine-Brogel (Flandres) ils n’ont pas eu de mal à faire pression en menacant de fermer la base. Il y a aussi le cas de l’arme nucléaire B-61 (il y en a 12 qui protègent la Belgique) les américains la réserve uniquement à leurs avions. Donc si vous voulez avoir la continuité de la protection nucléaire US ils faut obligatoirement prendre un avion US. Voila en gros les pressions qui ont eu lieu sous le manteau. Pas d’avions US, pas de protection nucléaire, pas de protection US. C’est le meme type de pression qu’on subit les japonais, les coréens, les espagnols, les norvégiens, les polonais, etc …<br /> Mais bon, on est hors sujet<br /> Je te félicite, tu en sais plus long que moi sur la manière dont se passent les choses dans mon propre pays
Fulmlmetal
Blackalf:<br /> Je te félicite, tu en sais plus long que moi sur la manière dont se passent les choses dans mon propre pays<br /> Tu sais les passionnés d’astronautique sont souvent également passionnés d’aviation, c’est mon cas. Donc je suis pas mal ces dossiers dans le temps, surtout quand on a le Rafale dans la boucle. On savait que c’était perdu à cause de la pression améircaines sur votre territoire donc on a tenté un coup de poker, il y avait 1% pour que ça marche mais ça valait le coup de faire chier les ricains sur leur propre terrain du coup bas. Mais c’est clair que le choix de matériel US pour le pays qui se veut capital de l’europe ça la fout mal pour la crédibilité du pays au sein de l’UE. Mais cette rivalité Falmands vs Wallons c’est compliqué. Mais bon, c’est un autre débat.
Blackalf
Le simple fait que tu parles de «&nbsp;rivalité flamands vs wallons&nbsp;» prouve que tu ne connais pas du tout mon pays…être passionné d’aviation et suivre des dossiers n’est pas suffisant, je le crains
orionb1
oui, alors, beaucoup de simplifications …<br /> les Flamands étant décisionnaires en Belgique<br /> heu, non. Le Gouvernement décide à l’unanimité de tous les partis. Donc il faut l’accord des FR. Et c’est là que tout l’art du compromis entre en jeu. C’est même une des raisons pour lesquelles il y a eu un VRAI appel d’offres. Le fait est que la France a refusé d’y participer et les tenants du Rafale ont eu dès lors très difficile de défendre leur préférence.<br /> La base aérienne américaine étant située à Kleine-Brogel (Flandres)<br /> Il n’y a pas de base aérienne américaine.<br /> Il y a aussi le cas de l’arme nucléaire B-61 (il y en a 12 qui protègent la Belgique) les américains la réserve uniquement à leurs avions.<br /> La B61 ne protège pas «&nbsp;la Belgique&nbsp;», c’est une arme qui est stockée dans le cadre de l’OTAN. C’est une double clé qui sera utilisé si l’OTAN le demande et, historiquement à un moment, où le rideau de fer était beaucoup plus proche. Son usage est tactique et non pas stratégique et sera utilisée dès l’entrée des troupes russes sur le territoire polonais, par exemple.<br /> Tout ça pour dire que la B61 n’est pas une demande belge, les belges ne sont pas désireux mais ils l’ont accepté dans le cadre de leur effort OTAN.<br /> Autre erreur, la B61 n’est pas réservée aux avions américains. Elle fonctionne ainsi sur le Tornado et il est / était prévu qu’elle soit installable sur l’Eurofighter. Mais clairement les américains utilisent cet argument pour mieux vendre leurs avions en retardant l’installation sur l’EF. Cela dit, dans l’appel d’offres, ce n’était PAS un critère déterminant. D’autant que comme les allemands l’ont fait, il aurait été possible d’acheter un autre avion pour ce but là où même de prévoir un partenariat avec les néerlandais.
orionb1
mwais, deux choses :<br /> c’était perdu dès le moment où la France a sous entendu que l’appel d’offres était truqué et a refusé d’y participer. Il faut être clair, il y a des gens qui se sont senti fortement insulté. Et au delà du fait, qu’on ne peut remporter sans participer, ça a aussi fortement désservi ceux qui défendaient le Rafale.<br /> La Belgique est un état qui achète du matériel militaire européen la grande majorité du temps. Et même plus qu’avant. Par exemple, le C130 est remplacé par l’A380.<br /> Mais l’Europe n’avait aucun avion furtif à proposer. Et le F35 a été proposé avec un tel rabais qu’il était non seulement meilleur que l’EF (seul autre avion en compétition officielle) mais également moins cher.<br /> Bref, je ne peux pas laisser dire que la Belgique n’achète pas européen. Si on regarde, c’est tout le contraire et les choix F16, C130 ou F35 peuvent tout à fait s’expliquer. Et tout le reste fut européen. Beaucoup de français ignore ainsi l’achat de 100 mirage 5 par exemple.
illuminati
«&nbsp;La NASA et l’armée paient quand meme le double du prix d’un lancement, ça aide. On appelle ça de la subvention déguisé…&nbsp;»<br /> Sauf que la NASA et l’armée ne paient que 40% plus cher (et même moins depuis qu’ils acceptent d’utiliser des boosters usagés) et il ne faut pas oublier que SpaceX demande la moitié de ce que demandait ULA. Il s’agit donc d’une énorme économie pour le gouvernement.
illuminati
Tu n’y connais rien. Tu mélanges tout. Le prix de «&nbsp;vente&nbsp;» et le coût de construction n’est pas le même. SpaceX fait entre 80% et 120% de profit selon qu’il s’agisse d’un booster neuf ou d’occasion. Une fusée complète leur coûte environ $28 millions. La coiffe représente environ 16% du coût. La remise en état d’un booster est de moins de $1 million et est fait par quelques douzaines d’employés. La récupération de la coiffe permet d’économiser de l’argent mais surtout du temps.
illuminati
Je vais te corriger…<br /> Stats sur les récup de demi coiffe:<br /> · 2016: 0 tentatives<br /> · 2017: 5 tentatives / 1 récupération<br /> · 2018: 10 tentatives / 2 récupérations (possiblement 3)<br /> · 2019: 5 tentatives / 7 récupérations<br /> · 2020: 7 tentatives / 11 récupérations dont une coiffe complète (hier)
Niverolle
orionb1:<br /> un VRAI appel d’offres<br /> «&nbsp;après avoir examiné la demande, nous ne voyions pas l’opportunité de concourir&nbsp;» dixit Gene Cunningham, vice-président de Boeing… Et encore, ça c’était la version diplomatique, puisqu’il n’hésitait pas à parler de «&nbsp;mensonges entre amis&nbsp;» (dans l’appel d’offres tout tournait autour des missions SEAD, et donc implicitement autour de la furtivité et des raids nucléaire). Sauf que répondre à un appel d’offres est très coûteux, donc inutile de faire de la figuration, juste pour permettre aux «&nbsp;amis&nbsp;» de négocier un meilleur prix pour l’avion concurrent !<br /> Bref, j’aime beaucoup les belges qui se sentent «&nbsp;insultés&nbsp;» alors qu’ils ont essayé de prendre les autres pour des c…s !
Niverolle
Enfin des chiffres concernant Space X ! Tu peux nous partager ta source ?
Niverolle
orionb1:<br /> le C130 est remplacé par l’A380.<br /> C’est juste une petite coquille, mais elle m’a bien fait rire…
ebottlaender
Ces chiffres n’ont aucune base solide, et pour certains sont carrément fantaisistes.<br /> 1 million la remise en état d’un booster…
Niverolle
ezamose:<br /> Quand on voit l’avis du pentagone sur la furtivité du F-35 il y’a de quoi rire.<br /> Surtout quand on voit la fauchée actuelles des bulles de détection (plusieurs milliers de km) et d’interdiction (plusieurs centaines de km) anti-furtives (russes, chinoises et même maintenant iraniennes ou algériennes). Rien que la NEZ (No-Escape Zone) d’une batterie de S400 ne doit pas être loin des 400 km contre un F-35…
orionb1
Niverolle:<br /> Bref, j’aime beaucoup les belges qui se sentent « insultés » alors qu’ils ont essayé de prendre les autres pour des c…s !<br /> bof, sur le coup, tu n’as pas compris une chose assez évidente … Boeing travaille pour le gouvernement américain et celui-ci cherche avant tout à vendre des F35 et pas des F18. Comme on l’a vu en Allemagne, le F18 était un concurrent très sérieux donc on a gentiment demandé à Boeing de se retirer.<br /> Niverolle:<br /> C’est juste une petite coquille, mais elle m’a bien fait rire…<br /> haha, oui, je fais tout le temps ce lapsus !! faut dire qu’un A380 pourrait avoir de la gueule s’il avait été conçu dans un but militaire (passagers ou fret)<br /> ezamose:<br /> Quand on voit l’avis du pentagone sur la furtivité du F-35 il y’a de quoi rire.<br /> il l’est pourtant, et c’est un fameux avantage. La furtivité absolue n’existe pas, mais ça reste ce qu’il se fait de mieux dans les étagères de l’OTAN pour le moment.<br /> ezamose:<br /> Bien sûr tant qu’on fait l’impasse sur le coût d’entretien du F-35 et sur son atteinte dégueulasse à la souveraineté avec son programme de pilotage en circuit fermé d’on le code source est classé confidentiel !<br /> oui, ça c’est le gros point négatif. Perso, j’étais pas partisan de ce choix, je préférais le seul concurrent officiel qui était aussi le seul projet européen (l’EF). Mais il faut admettre qu’il y a des arguments pour le défendre et qu’on peut comprendre que les milis le voulaient.
orionb1
Niverolle:<br /> Surtout quand on voit la fauchée actuelles des bulles de détection (plusieurs milliers de km) et d’interdiction (plusieurs centaines de km) anti-furtives (russes, chinoises et même maintenant iraniennes ou algériennes). Rien que la NEZ (No-Escape Zone) d’une batterie de S400 ne doit pas être loin des 400 km contre un F-35…<br /> on en rediscutera quand un F35 se sera fait abattre … en attendant, tout ce matériel ne montre pas une grande utilité dans le ciel syrien, même face à des avions non furtifs
orionb1
Niverolle:<br /> Enfin des chiffres concernant Space X ! Tu peux nous partager ta source ?<br /> oui, intéressé aussi, car je n’ai jamais vu de chiffres officiels là dessus et comme Musk est quelqu’un qui a l’habitude de communiquer à tout va, je ne doute pas qu’ils ne se priverait pour annoncer triomphalement des chiffres aussi prometteurs<br /> par ailleurs, ces chiffres doivent aussi tenir compte des non récupérations prévues (car là, c’est le coût de remplacement complet)<br /> si tu prévois de réutiliser 15 fois, et que tu ne réutilises que 5 fois, en fait, même si la remise en état est faible, ça coûte quand même beaucoup plus cher que prévu au début dans le business plan vu qu’il faut le prix de 3 neufs en plus
Fulmlmetal
Blackalf:<br /> Le simple fait que tu parles de « rivalité flamands vs wallons » prouve que tu ne connais pas du tout mon pays…être passionné d’aviation et suivre des dossiers n’est pas suffisant, je le crains<br /> C’est marrant car cette remarque de rivalité me vient … d’un belge <br /> Bon pour les autres propos d’Orion je ne partage pas totalement ton avis, la base est effectivement à l’OTAN mais c’est le sUSA qui l’occupe et la bombe meme si elle est dans le cadre de l’OTAN elle reste propriété des USA. Quand aux Tornado la belgique n’en a pas et l’EF sera converti pour la B61 dans plusieurs années parce que seul les allemand la veulent mais les belge n’ont pas d’EF. Bref c’est un long débat mais je ne vais pa sinsisté car on est totalement hors sujet
Fulmlmetal
Tes chiffres sont totalement bidons, tellement ahurissants de sortir 120% de gain pour un core d’occasion.<br /> La coiffe ce n’est pas 16% du cout global du lanceur, la coiffe coute 6 millions. Refait tes calculs.<br /> concernant tes stats de tentatives de récup coiffe tu es completement à coté de la plaque. Mais moi contrairement à toi j’ai donné une source, toi tu sors des chiffres de ton chapeau magique. J’ai l’impression que tu confond récupération en mer avec récupération dans le filet<br /> D’ailleurs les deux récupération du dernier vol, à voitr les vidéos, les coiffes sont tombés toutes les deux piles sur le bords du filet, c’était limite
Niverolle
orionb1:<br /> on en rediscutera quand un F35 se sera fait abattre … en attendant, tout ce matériel ne montre pas une grande utilité dans le ciel syrien, même face à des avions non furtifs<br /> La furtivité n’est plus aussi importante (si tant est qu’elle ne l’ai jamais été), et c’est une certitude (on bosse aussi sur ces technos en France). Et puisque tu parles de la Syrie, les zones de déconflictions aériennes que l’on a du mettre en place, montre bien que ce sont les Russes qui impose le jeu en Syrie (je pense que tu confonds avec les S300 du gouvernement Syriens).
orionb1
non, KB est vraiment une base belge occupée majoritairement par des belges (une partie de nos F16, les autres étant à Florennes), mais j’ai un mili dans ma famille qui y a travaillé et je vais encore régulièrement voir le meeting aérien sur cette base. C’est belge de chez belge.<br /> Et la B61 est vraiment la propriété des USA, c’est sans doute liée à celle-ci qu’il y a une présence américaine sur la base mais franchement, OSEF d’avoir la B61 ou pas. Officiellement, on est signataire du TNP et c’est déjà limite qu’elles soient sur notre territoire (certains disent illégal). Leur présence n’a jamais été confirmée officiellement mais est un secret de polichinelle.<br /> Sinon, oui, on a pas de Tornado, mais c’était pour répondre au fait que la B61 n’était utilisable que par des avions américains, ce qui est factuellement faux. Et sincèrement, toute la défense européenne ne repose pas sur les B61 donc si on a un trou capacitaire en Belgique durant quelques années, je m’en fiche. D’ailleurs, les français font aussi partie de l’OTAN et ont leurs propres bombes tactiques donc …<br /> Oui, on est hors sujet. Quoique c’est une preuve que la Belgique n’est pas le valet des américains comme certains le pensent parfois. C’est un membre fondateur de l’Europe qui est très europhile et dans le domaine spatial participe d’ailleurs justement à Ariane depuis toujours. La France peut compter sur la Belgique dans ce domaine et les deux on des intérêts communs dans le domaine spatial.
Fulmlmetal
orionb1:<br /> on en rediscutera quand un F35 se sera fait abattre … en attendant, tout ce matériel ne montre pas une grande utilité dans le ciel syrien, même face à des avions non furtifs<br /> la furtivité n’est plus trop un argument de taille, c’est technologiquement dépassé depuis l’arrivé des radars aesa qui sont plus performants mais surtout des radars passifs qui détectent sans mal les avions furtifs.<br /> La vrais évolution et révolution sur l’avion du futur c’est l’interconnexion machine toi machine, entre avion. Avoir un grande d’avion qui communique et échange toutes leurs données radars et alerte missile c’est un plus, ça permet aussi une meilleur discretion radar avec un awac au loin qui envoi les info radar aux avions de combat au front. Ca c’est la partie évolutio nca rle F35 dispose déja de cette technolgie. Bon cela dit il a tellement de gros pépins et defauts globalement que son efficacité est contesté.<br /> La révolution c’est plutot les ucav, notamment lorsqu’ils serotn en escorte d’avion pilote. Par exemple un chasseur piloté sera escorté de 5 ucav et en cas d’ennemi en approche il enverra les ucav s’occuper des avions ennemi pendant que lui se concentrera sur sa cible au sol.
Niverolle
Si le sujet t’intéresse, voici un lien sur les radars Défense : la nouvelle menace des radars de surveillance très longue portée (l’article complet est dans le pdf), et un autre sur les progrès de l’optronique Vers la fin de la furtivité ? (idem pour le pdf).
Fulmlmetal
Mon lien détaille vol par vol, le tien ne fait que donner en vrac un chiffre annuel. J’aurai aimé que ton lien détails plus d’où viennent ces résultats donc pour moi tes chiffres ne me paraissent pas plus valable que ceux de mon lien.
Fulmlmetal
L’optronic a ses limites, par temps brumeux ou nuageux ils sont inefficaces. De meme dirigé vers le sols sont à sont à la peine pour détecter un avion en rase motte<br /> Mais par beau temps c’est clairement un plus contre la furtivité.<br /> Les nouveaux radars passifs sont également très efficace contre les avions furtifs mais ils ont aussi leur contrainte.<br /> De nos jours les radars progressent bien plus vite que la furtivité, ce qui fait que la furtivité n’est plus un élément indispensable. L’interconnexion entre avions et les UCAV sont l’avenir de l’avion de combat
Niverolle
Fulmlmetal:<br /> par temps brumeux ou nuageux ils sont inefficaces<br /> C’est largement vrai (pas tout à fait pour la brune), mais c’est aussi le cas pour les furtifs qui doivent rester les plus secs possible.
Fulmlmetal
Quand on parle de succès de la récupération par bateau on parle de récupération dans le filet. Tombé à la mer c’est pas un succès de récupération par filet.<br /> Les coiffes récupérée à la mer sont souvent endommagées et effectivement certaines sont en état de revoler mais après une bonne remise en état car l’eau est corrosif et il y a aussi nécessité de changé certains éléments mécaniques ou électriques qui ont pris l’eau et au final la facture de l’économie est moindre d’autant qu’une coiffe tombé à l’eau ne sera pas réutilisé plus d’une fois.<br /> Tu as tord n’essaie pas d’esquiver. tu as l’art de la mauvaise foi.
Fulmlmetal
Niverolle:<br /> C’est largement vrai (pas tout à fait pour la brune), mais c’est aussi le cas pour les furtifs qui doivent rester les plus secs possible.<br /> La brume ça dépend de la distance. A 50km la brume occultera l’avion, à 500m ça aura moins d’impact, enfin c’est dépend de la brume. Mais de nos jour les dogfight au corps à corps c’est rare.<br /> concernant la furtivité, l’humidité joue mais aussi le revetement qui doit souvent etre refait car il se dégrade vite, notamment au niveau des jointures. C’est une des raisons de la faible disponibilité des ces avions. Il y a aussi le cas des bidons qui ont un impact sur la furtivité.
Blackalf
Niverolle:<br /> Bref, j’aime beaucoup les belges qui se sentent «&nbsp;insultés&nbsp;» alors qu’ils ont essayé de prendre les autres pour des c…s !<br /> Mais oui, c’est cela…heureusement pour vous que les belges ont une mentalité très différente, sinon ce marché-là serait passé à la trappe :<br /> RTL Info<br /> La Belgique achète 442 blindés français pour 1,5 milliards d'euros<br /> La France va fournir à l'armée belge 442 blindés pour un montant d'environ 1,5 milliard d'euros, a annoncé vendredi la ministre française ...<br />
Niverolle
Ce n’est pas le fait que le F-35 était fléché qui pose problème (dans ses détails, l’appel d’offre était parfaitement limpide), mais le fait d’essayer de jouer au plus malin en prétendant mordicus le contraire, puis de se sentir «&nbsp;insulté&nbsp;» par tous ceux qui n’ont pas marché dans la combine (je me répète, mais répondre à un appel d’offres c’est de l’argent) !!!<br /> Et ce n’est pas tout, car le feuilleton continu puisque la Belgique veut maintenant investir la ristourne que vous ont octroyé les américains sur les F-35… directement dans le programme SCAF !!! Et bien sûr devant les résistances françaises et allemandes, vous vous sentez de nouveau «&nbsp;insultés&nbsp;»… !!!<br /> PS: c’est bien l’avenir de l’aviation militaire européenne qui est en danger (la lutte fratricide entre le SCAF et le Tempest ne va pas arranger les choses), en aucun cas celui des blindés…
orionb1
Et ce n’est pas tout, car le feuilleton continu puisque la Belgique veut maintenant investir la ristourne que vous ont octroyé les américains sur les F-35… directement dans le programme SCAF !!!<br /> Est-ce que tu te rends compte de ta contradiction ?<br /> D’un côté tu veux que les belges investissent dans l’aviation européenne et d’un autre, tu veux leur refuser … Te rends-tu compte du côté pathétique et puéril d’une telle position ? Tu n’as pas voulu acheter ma crème glacée au chocoloat alors je ne veux pas te vendre ma crème glacée à la vanille ?<br /> Je ne vois aucune raison de refuser aux belges (et aux autres !) d’entrer dans le SCAF … Et si on veut être cohérents avec les critiques sur l’achat du F35, il faut même être heureux que les belges veuillent entrer dans le SCAF. Par ailleurs, ça annule directement l’idée que les belges seraient soit-disant des vassaux des américains.<br /> Le SCAF ne sera un succès que s’ils arrivent à impliquer tous les pays européens (et je comprendrais totalement que les français veuillent garder le management du programme, mais ils devront partager le gâteau). Sinon, ceux-ci iront dans le Tempest. Le fait qu’un concurrent existe ne laisse aucune marge de manoeuvre à la France pour bloquer l’entrée de nouveaux. Sinon, ils vont à nouveau faire l’erreur qui a fait que l’EuroFighter a été un plus grand succès que le Rafale.
Niverolle
Non, aucune contradiction. La Belgique veut juste pouvoir manger à tout les râteliers…<br /> Quand au Rafale il remplit depuis des années tout le spectre de missions que doit couvrir l’armée française (comme par exemple la FANu - Force Aéronavale Nucléaire). Et comme on n’aurait pas pu en dire autant avec l’EuroFighter, la comparaison s’arrête là.
orionb1
L’Eurofigther était un pur intercepteur à ses débuts mais est maintenant capable de remplir toutes les missions. Cela dit, il ne s’est pas mieux vendu que le Rafale parce qu’il était meilleur (ils sont différents, à l’origine et l’EF était assez faiblard à ses débuts) mais parce qu’il était le fruit d’une coopération. C’était ça le défaut du Rafale, franco-français. Là où vous avez de la chance, c’est que votre président a compris cela et que le SCAF et le futur char seront franco-allemands au minimum.<br /> Mais si votre égo n’est pas trop blessé et que vous comprenez qu’il est utile de pousser cette logique au maximum, le Tempest n’aura même pas un seul client export et ce sera le SCAF qui sera le grand succès. Une vraie bonne revanche. Il sera à la fois le meilleur et le mieux vendu. Le Rafale était peut-être le meilleur, mais meilleur tout seul, ça ne sert à rien.<br /> J’imagine que vos dirigeants sauront le comprendre sans problème. D’autant que Dassault a des intérêts industriels en Belgique donc pourrait faire entrer facilement la Belgique dans le programme.
Niverolle
«&nbsp;Mais si votre égo n’est pas trop blessé&nbsp;» ==&gt; Tu attends quoi exactement de la France ? Qu’elle se couche devant le reste de l’Europe qui n’ayant que faire de ses besoins spécifiques lui imposera un consensus minimaliste ? Autant tout laisser tomber et acheter américain…
orionb1
Niverolle:<br /> « Mais si votre égo n’est pas trop blessé » ==&gt; Tu attends quoi exactement de la France ? Qu’elle se couche devant le reste de l’Europe qui n’ayant que faire de ses besoins spécifiques lui imposera un consensus minimaliste ? Autant tout laisser tomber et acheter américain…<br /> tout le monde est OK pour que la France dirige le programme d’avions et que l’Allemagne dirige le projet de char<br /> la France a sans doute la meilleure expertise en avions, et l’Allemagne a certainement la meilleure expertise en chars<br /> ça ne doit pas empêcher d’autres pays de participer aux programmes, il y a du savoir-faire dans d’autres pays<br /> et c’est dans l’intérêt de la France<br /> la France n’aurait jamais fait Airbus tout seul, n’aurait jamais fait Ariane tout seul et de toute façon, les coûts d’un avion tel que le FCAS sont tels qu’elle n’aura pas vraiment le choix si elle veut garder de la thune pour équiper son armée ensuite.<br /> C’est juste une question d’intelligence. Mais, encore une fois, je n’ai pas de doute que ceux qui vous dirigent l’ont bien compris, sinon, il n’y aurait jamais eu de coopération avec l’Allemagne. C’est juste un socle sur lequel, dès le départ, il est surement prévu que les autres vont se greffer. Surtout qu’à trois pays, l’Europe ouvre son portefeuille, donc …
Niverolle
orionb1:<br /> tout le monde est OK pour que la France dirige le programme d’avions<br /> Mais justement, plus ça va et moins c’est évident, rien qu’avec l’Allemagne et maintenant l’Espagne ! Il faut être réaliste, à moyen terme l’Europe ne possédera plus aucune FAS (Force Aérienne Stratégique) en propre, puis plus aucun avions MRCA, etc. Le seul point de convergence entre européens, c’est la police du ciel… Sauf que d’ici là, la France aura perdu toute son expertise (on voit bien que les britanniques, après avoir abandonné leur FAS dans les années 80, ont maintenant toutes les peines du monde à remettre le pied à l’étrier alors que les tensions internationales repartent à la hausse).
smover
Encore un succès pour SpaceX, c’est impressionnant.<br /> Peut-on espérer un réveil d’Ariane pour les 10 ans à venir ou c’est déjà trop tard face aux américains et aux chinois ?
smover
@Fullmetal c’est assez drôle car tu conclus « Franchement je ne vois pas où est l’amélioration » sur la récupération des coiffes tout en citant un article qui dit : « The programme has been running since 2016 with growing success! »
Fulmlmetal
Quand tu pars de zéro, c’est sur qu’en passant à 1 l’année suivante, et 2 l’année d’après tu progresse, mais globalement vu le nombre de tentative ça reste très faible. surtout que dpeuis cette année ils ont mis un bateau en plus donc ça multiplies les chances. Mais ça reste hasardeux et si tu regarde les récupérations de ces deux demi coiffe de ce vol, tu remarqueras qu’ils ont été récupéré de justesse, sur le bord du filet. C’était limite limite
smover
Bien sur mais on peut leur reconnaitre :<br /> leur opiniâtreté, ce programme date de plusieurs années avec des résultats qui se sont fait attendre longtemps et ils ne laissent pas tomber bien au contraire<br /> les résultats qui commencent à être là, même si on est encore loin d’une systématique.<br /> Je me rappelle au début des tentatives de reposer ses lanceurs les critiques sur SpaceX comme quoi ils n’y arriveraient jamais, puis comme quoi ça ne serait jamais fiable. Aujourd’hui ils ont mis tout le monde d’accord.<br /> Je ne sais pas si techniquement c’est plus complexe de récupérer les coiffes, humblement je ne dispose pas du savoir technique pour juger. Mais je suis admiratif devant leur persévérance sur le moyen terme : Musk a toujours su porter ses visions par des actions concrètes de ses entreprises. Garder le cap tout en poussant l’amélioration continue malgré les difficultés dans des sujets super innovants et parfois risqués sont les grandes forces de Tesla et SpaceX.<br /> Je trouve cela à la fois admirable et trop rare dans notre monde ô combien court-termiste.
Fulmlmetal
récupérer des coiffes c’est effectivement plus complexe et hasardeux car cela dépend de nombreux facteurs non maitrisables (vent et rafale en pleine mer, houle des vagues, courant de l’air et de la mer, inertie et manoeuvrabilité des bateaux, etc). C’est bien différent du retour du 1er étage qui était plus une question de réglage technique.<br /> Contrairement aux booster que SpaceX voulaient récupérer à chaque vol j epense qu’ils se doutaient bien que ce ne serait pas possible avec les coiffes et que la récupération de meme quelques exemplaires étaient bon à prendre. D’après ce que j’ai le sur Futura-science, il semble que le gain financier de la récupération des coiffes n’est pas vraiment l’objectif principal, ce serait surtout pour permettre de suivre la cadence de lancement car il semble que la production des coiffes soient très tendues.
Cdoric
Si les gens avaient su que le succès des lanceurs spaceX et BluOrigins étaient quand même pas mal dus aux recherches de MacDonnellDouglas avec Delta Clipper 10ans avant Spacex et BluOrigins, ils n’auraient pas été si surpris.<br /> MacDonnellDouglas avait prouvé que la récupération par atterrissage à la verticale des lanceurs était parfaitement faisable.<br /> 10 ans après, avec des puissances de calcul infiniment plus élevées, il ne faisait pas trop de doute que ça allait fonctionner.
smover
Certes mais ça reste impressionnant de voir une industrialisation fiable aussi rapide de cette méthode. Un de mes grands souvenirs restera de voir les deux boosters de Falcon Heavy se reposer ensembles, parfaitement synchronisés !<br /> À l’inverse voir que le SLS qui coûte une fortune est entièrement jetable fait très anachronique aujourd’hui tant SpaceX nous a habitué à reposer leurs lanceurs avec une régularité bluffante.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung, iPhone ou Nintendo : quelle marque a la meilleure image dans le monde et en France en 2022 ?
Amazon brade le prix de ce pack gaming Logitech pour le dernier jour du Black Friday
Le premier parc éolien en mer français peut désormais fonctionner à 100 % de ses capacités !
Cyber Monday : l'antivirus pour Mac Intego est à prix mini
Cyber Monday Amazon : TOP 10 des promos high-tech ce lundi !
Pour le Cyber Monday, NordVPN prolonge son offre canon à -63%
Attention, cette extension Chrome veut voler votre portefeuille crypto ET vos mots de passe
Black Friday Amazon et Cdiscount : les 50 bons plans encore disponibles !
Est-ce l'avenir ? Cette maison a été imprimée en 3D et assemblée en une demi-journée
Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Haut de page