Starlink veut tester l'Internet par laser à destination des astronautes

23 septembre 2021 à 15h00
5
starlink2
© Starlink

La société d’Elon Musk souhaite utiliser ses nouveaux satellites laser pour connecter efficacement les astronautes durant leur ascension et leur mise en orbite.

Le but est de réduire la dépendance vis-à-vis des équipements au sol, pour développer ensuite des systèmes utilisables lors des premiers vols habités vers Mars .

Vers une communication plus rapide et plus efficace

SpaceX poursuit la mise en place de sa constellation de satellites en déployant de nouveaux modèles dotés d’une connectivité laser. L'objectif ? Améliorer les débits proposés, et dépendre un peu moins des stations relais situées sur le plancher des vaches. En outre, d'après Bret Johnsen, directeur financier de l'entreprise, ces satellites améliorés, plus performants, sont moins coûteux et plus rapides à fabriquer.

La société du new space espère permettre aux astronautes et aux touristes spatiaux de se connecter plus librement et efficacement à Internet. Pour Elon Musk, le maillage satellitaire et l’utilisation des satellites laser permettraient d’atteindre une vitesse de transfert des données atteignant 97 % de la vitesse de la lumière, soit 290 798 684 m/s.

Mars en ligne de mire

Gywnne Shotwell, présidente de SpaceX, avait évoqué l’année dernière l’objectif réel de ces tests et de cette connexion spatiale rapide. En effet, SpaceX souhaite fournir un accès à Internet efficace aux astronautes qui iront sur Mars. « […] Une fois que nous aurons emmené des gens sur Mars, ils auront besoin d'une capacité de communication », a-t-elle indiqué, avant d’ajouter : « En fait, je pense qu'il sera encore plus critique d'avoir une constellation de type Starlink autour de Mars. Et, bien sûr, vous devez également connecter les deux planètes, nous devons donc nous assurer que nous avons des télécommunications robustes entre Mars et la Terre  ».

À l’heure actuelle, 500 000 personnes auraient effectué une pré-souscription auprès de Starlink, et 20 % d’entre elles auraient actuellement accès au service dans sa version bêta. Le lancement officiel devrait avoir lieu en octobre.

Source : WCCFTECH

Modifié le 23/09/2021 à 15h03
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
4
Pck
Déjà, il est difficile de justifier la colonisation unilatérale de l’espace au dessus de 8 milliards d’humains pour la connexion Internet (réellement opérationnelle aujourd’hui) de 100 000 individus au sol!<br /> Alors, pour la poignée d’astronautes qui aurait besoin de connexion pour le temps infinitésimal passé en basse orbite terrestre lors d’un hypothétique voyage pour Mars… Voilà encore un argument bien difficile à entendre.<br /> De plus, la communication Laser, à ma connaissance, ne s’effectuera qu’entre satellites et donc ne diminuera en rien la latence «&nbsp;up &amp; down&nbsp;» incontournable avec les stations relais au sol lors d’une connexion à internet…
rexxie
J’ai lu qu’avec les lasers, les stations relais au sol sont inutiles, donc gain de vitesse dans le vide.
Blackalf
@MisterGTO message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.
Pck
@rexxie Les liaisons laser Starlink ne se font qu’entre satellites.<br /> Et à un moment donné, il faut bien « redescendre sur terre » pour accéder à l’internet qui lui est terrestre, soumettre une requête puis ensuite remonter la réponse : le passage par des stations terrestres est inévitable.<br /> Les liaisons laser entre satellites évitent d’implanter des stations terrestres là où c’est compliqué : les pôles et les océans (70% surface terrestre) et permettent aux satellites de ces régions de rejoindre via laser un satellite qui lui, in fine, est sous « couverture » d’une … station terrestre…
rexxie
Mais c’est bien certain que ça prend quand même des points transferts, tu as bien fait de préciser.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
Haut de page