Test Huawei Nova 9 : un photophone ultra-puissant sous les 500 euros, suffisant pour pallier l'absence de Google ?

11 novembre 2021 à 12h05
3
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret

Toujours dans une situation tendue avec les États-Unis qui l’empêche d’accéder aux services Google pour ses smartphones Android , Huawei ne se décourage pas et poursuit son aventure avec son écosystème maison. Le constructeur chinois revient même cet automne avec un nouveau flagship : le Huawei Nova 9. Voyons ce que vaut ce smartphone à moins de 500 euros , conçu pour plaire aux jeunes.

Huawei Nova 9
  • Qualité de l'écran OLED 120Hz
  • Performances en jeu
  • Qualité photo excellente
  • Bonne autonomie
  • Agréable et léger en main
  • Charge ultra-rapide
  • Pas de microSD
  • Pas de 5G
  • Expérience Android encore incomplète et frustrante
  • Services streaming limités en 480p

Fiche technique Huawei Nova 9

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 11
Surcouche Android
EMUI 12

Affichage

Taille de l'écran
6,57in
Type d'écran
OLED
Définition de l'écran
1080 x 2340
Taux de rafraîchissement
120Hz
Densité de pixels
392 DPI

Affichage écran interne

Écran HDR
Oui

Mémoire

Mémoire interne
128 Go
Stockage extensible
Non

Performance

Processeur
Qualcomm Snapdragon 778G 4G
Finesse de gravure
6nm
Nombre de cœurs CPU
Octa-core
Fréquence CPU
2,4GHz
GPU
Adreno 642L
Mémoire vive (RAM)
8 Go

Batterie

Capacité de la batterie
4300 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Non
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
66W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
4 + 1
Définition du / des capteur(s) arrière
50 Mpx, 8 Mpx, 2 Mpx, 2 Mpx
Définition du / des capteur(s) avant
32 Mpx
Enregistrement vidéo
4K@30fps, 1080p@60fps, 720p@60fps
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
LED
Flash Frontal
Non
Ouverture objectif photo arrières
f/1.9, f/2.2, f/2.4, f/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
f/2.0

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Non
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
6
Bluetooth
5.2
NFC
Oui
GPS
Oui

Equipement

Type de connecteur
USB Type-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Non
Nombre de haut-parleurs
1

Caractéristiques physiques

Hauteur
160mm
Largeur
73,7mm
Epaisseur
7,77mm
Poids
175g

Dans la boîte du Huawei Nova 9

En plus du nouveau flagship de la marque chinoise, la boîte du Huawei Nova 9 contient :

  • Un bloc de charge rapide de 66 W ;
  • Un câble de recharge USB-C vers USB-C ;
  • Une coque de protection transparente en silicone ;
  • Une clé d’éjection de la carte SIM + guide de démarrage rapide.
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Design travaillé pour plaire aux “jeunes”

Le Huawei Nova 9 est un smartphone de milieu de gamme conçu pour coexister avec les deux séries haut de gamme de la marque chinoise : les Mate, comme le Huawei Mate 40 Pro , et les P, comme le Huawei P40 Pro . Il a été spécifiquement designé pour plaire aux “jeunes”, avec un focus particulier mis sur la photo et la vidéo, et une autonomie maximum. Car les jeunes, ils n’ont pas le temps ! Petit fun fact : le logo “nova” représente deux personnes côte à côte. Une façon pour la marque de montrer son ouverture d’esprit et son inclusivité.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Pour revenir au design du Nova 9, il est à noter que nous avons testé la version Starry Blue, qui est un bleu-gris pastel, semi-mate. Il est doté d’une finition à double revêtement sur laquelle se reflète très joliment la lumière, et qui est également très agréable au toucher. En effet, le dos de l’appareil est très légèrement gravé, si bien qu’il n’est pas parfaitement lisse. Pour autant, ce n’est absolument pas gênant au quotidien. Au contraire, sans coque de protection, cela lui évite de glisser dans la main. En bonus : les traces de doigts ne marquent presque pas.

Évidemment, il est impossible de ne pas parler du Star Orbit Ring qui sublime le module photo doté de quatre capteurs, à l’arrière de l’appareil. Nous y reviendrons bien sûr plus en détail dans la partie consacrée à la photographie, mais pour ce qui est du design, c’est visuellement une réussite. Dans la pratique quotidienne, c’est pareil ! Le module photo dépasse très légèrement du smartphone (beaucoup moins que celui du Motorola edge 20 ). Et il est suffisamment large et plat pour que le smartphone tienne à plat sur le dos.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Globalement, ses dimensions lui assurent une excellente prise en main. Ainsi, le Huawei Nova 9 mesure 16 centimètres de hauteur pour 7,37 centimètres de largeur. Extrêmement fin et léger, il ne mesure que 7,77 millimètres d’épaisseur et ne pèse que 175 grammes. La diagonale de son écran aux bords arrondis est de 6,57 pouces, ce qui est selon nous un compromis idéal entre surface d’affichage et praticité d’usage, même pour les petites mains. Restons brièvement sur cet écran pour évoquer le capteur à selfie et le lecteur d’empreintes.

Le premier est, comme c’est la mode actuellement, logé dans un poinçon discret tout en haut de l’écran. Visuellement, c’est effectivement plus agréable que la pilule vue précédemment sur les modèles Mate 40 Pro et P40 Pro. Quant au capteur d’empreintes, il se situe sous l’écran, tout en bas comme sur le Mate 30 Pro . Un détail qui ne gênera pas les petites mains, les grands pouces devront se contorsionner un peu. Passons rapidement au châssis métallique qui présente deux boutons sur sa tranche latérale : la mise sous tension et la réglette de volume.

Écran OLED 120Hz proche de la perfection

Pour rappel, l’écran de 6,57 pouces du Huawei Nova 9 est incurvé. C’est une morphologie dont la prise en main demande un peu de pratique, mais qui se révèle très agréable sur la durée. Pour son flagship, le constructeur chinois a choisi une dalle OLED sur laquelle s’affiche une résolution FHD+, soit 2340 x 1080 pixels, compatible HDR10. Ou presque. La résolution d’un écran se mesure selon un rectangle standard, mais le Huawei Nova 9 présente également des coins arrondis : les pixels effectifs sont donc légèrement inférieurs. Mais ne chipotons pas.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

A noter que la résolution est par défaut dynamique, pour économiser de l’énergie. L’appareil ajuste donc l’affichage, selon le contenu en cours de lecture, entre une résolution élevée (1080 x 2340 pixels) et une résolution basse (720 x 1560 pixels). Évidemment, il est possible de forcer le paramétrage sur l’un ou l’autre, selon vos préférences. En plus d’offrir 1,07 milliard de couleurs, visibles même en plein soleil, il propose également un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Encore une fois, la fréquence de rafraîchissement est par défaut dynamique.

Ce réglage permet d’assurer un équilibre entre le rendu visuel et la consommation de batterie. Tout aussi imperceptible que l’ajustement de la résolution, il est diablement efficace ! Mais là encore, il est possible de forcer le réglage de cette fréquence sur “élevée” pour profiter d’un taux de rafraichissement de 120 Hz en continu, ou bien sur “standard” pour limiter la fréquence d’actualisation à 60 Hz et ainsi préserver l’autonomie du smartphone. Plutôt bien calibré en termes de température de couleurs, l’affichage peut toutefois être personnalisé.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Comme pour tous les appareils Android, le Huawei Nova 9 permet de choisir entre deux modes d’affichage : couleurs “normales”, qui applique les couleurs les mieux adaptées au type de contenu affiché, et couleurs “vives”, qui applique donc une gamme plus large de couleurs pour un rendu plus saturé. Dans un cas comme dans l’autre, c’est très réussi. Les couleurs naturelles sont suffisamment vives pour que le rendu général ne soit pas fade, et le mode couleurs vives ne va pas trop loin dans la saturation des couleurs.

La seule critique que l’on pourrait faire concerne la température des couleurs. En effet, le réglage “couleurs normales” tend très légèrement l’ensemble vers le jaune, tandis que le réglage “couleurs vives” tend légèrement l’ensemble vers le bleu. Mais juste en dessous de ce premier paramétrage se trouve justement la roue de température des couleurs. Il est possible d’y sélectionner l’un des trois réglages préexistants : “par défaut” censément équilibré, “chaude” et “froide”. Mais il suffit d’utiliser le cercle chromatique pour personnaliser l’affichage.

Performances : très solide sur ses appuis !

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Le Huawei Nova 9 est propulsé par un SoC de milieu de gamme, le Qualcomm Snapdragon 778G 4G, octo-core. Quatre Cortex-A78 sont cadencés à 2,42 GHz et quatre Cortex-A55 sont cadencés à 1,8 GHz. Le tout est soutenu par 8 Go de RAM, tandis que les graphismes sont rendus par une puce Adreno 642L. A peu près, la même recette que pour le Motorola edge 20 dont la puissance dans les jeux 3D nous avait impressionnés… sauf qu’ici, c’est encore mieux ! Tous les benchmarks le disent, et nous avons effectivement pu le vérifier.

Dans la navigation quotidienne entre les applications, c’est rapide et fluide. Nous n’avons souffert d’aucune latence, et ce Huawei Nova 9 est tout simplement un plaisir à utiliser - une fois que sa morphologie est intégrée dans nos habitudes. Mais c’est du côté des jeux vidéo 3D les plus gourmands que nous avons pu mesurer toute sa puissance. Comme de coutume, rendez-vous sur Genshin Impact , l’action-RPG de miHoYo. Comme sur le Motorola edge 20, la qualité des graphismes est réglée par défaut sur faible, pour un niveau de performances fluide.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© miHoYo

Fluide, mais moche. Et nous savions que le SoC du Huawei Nova 9 pouvait faire mieux. Alors, nous l’avons poussé en qualité des graphismes moyen, tout en restant à 30fps. Le smartphone a un petit peu chauffé, mais rien de gênant. Alors, nous avons tenté de passer le jeu en qualité des graphismes “élevé”. Bien sûr, l’interface du jeu hurle en rouge et en gras que c’est trop élevé, que le smartphone ne suivra pas. Toujours la même erreur !

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© miHoYo

La fluidité était au rendez-vous, que ce soit pour les déplacements de notre personnage ou simplement les changements d’angle de la caméra. Avec le Huawei Nova 9, il n’est pas nécessaire de faire de compromis entre la fluidité du jeu et la qualité des graphismes : on peut tout avoir. Et le smartphone a finalement assez peu chauffé, mais tout de même plus qu’en laissant le jeu "moche" !

Interface : de belles avancées, mais il reste du travail

Faut-il le rappeler : Huawei ne peut pas intégrer les Google Mobile Services dans ses produits depuis que le constructeur chinois a été placé sur la liste noire des États-Unis. Il n’y a pas le Google Play Store pour télécharger vos applications préférées sur le Huawei Nova 9. Ni Google Maps pour organiser vos déplacements, ni la barre de recherche Google. Bref, vous avez l’idée. Le smartphone tourne tout de même sous Android 11, et en Europe, il est pimpé par la surcouche EMUI 12.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Naviguer dans l'interface du Huawei Nova 9

Le smartphone propose une gestuelle connue pour les utilisateurs habitués à Android. On peut tout de même faire quelques reproches à l'interface du Huawei Nova 9, qui veut trop en faire. Sur les dernières versions d’Android, il est possible de faire “précédent” dans sa navigation en swipant simplement depuis le bord droit de l’écran vers le centre. Ce geste est également disponible sur le Huawei Nova 9. Mais le constructeur chinois applique un second geste quasiment identique qui perturbe un peu la navigation.

Ainsi, en swipant depuis le bord droit de l’écran vers le centre, et en maintenant la pression sur l’écran, une liste de raccourcis apparaît. On ne dit pas que c’est une mauvaise idée, mais le timing est si court pour différencier les deux gestes que parfois, on veut faire “précédent” et finalement on ouvre cette barre de raccourcis. Et inversement. Ensuite, il faut savoir que le geste (très ancien) du swipe depuis le haut de l’écran afin d'accéder à sa liste de notifications a également été revu, de manière surprenante !

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

En effet, le haut de l’écran a été divisé en deux. Faire un swipe depuis la partie gauche permet d’accéder à sa liste de notifications : messages, applications, emails, etc. Alors que réaliser un swipe depuis la partie droite ouvre le panneau de contrôle du smartphone. Cet écran qu’on pourrait qualifier de “télécommande” permet de contrôler la musique en cours de lecture (sur le smartphone ou ailleurs), d’accéder aux paramètres rapides (Wi-Fi, Bluetooth, sonnerie, GPS, etc.) mais aussi, et surtout, de contrôler les appareils connectés.

Car oui, pour remonter la pente, Huawei mise sur son propre écosystème, que le constructeur chinois veut bâtir autour des besoins de ses utilisateurs. Cela passe par des partenariats, comme celui avec le service de paiement français Lydia , qui permet d’échanger de l’argent entre particuliers, mais aussi de payer sans contact avec son mobile, de manière sécurisée.

Des palliatifs à l'absence des services Google

Nous le précisions plus haut, les services Google ne sont pas de la partie. Alors Huawei a créé son propre écosystème d'applications, et poursuit son développement. Quand on pense à Google, il nous vient souvent en premier lieu la barre de recherche internet collée sur l'écran d'accueil. Evidemment, elle n'est pas disponible ici. À la place, Huawei propose d'utiliser son propre moteur de recherche, Petal Search.

Ce dernier exécute des requêtes internet, mais cherche en parallèle les applications, les produits (shopping), les images, ou encore les actualités, liés aux termes de la recherche lancée. Mais le moteur de recherche de Huawei accepte également les requêtes sans saisie. En effet, il est possible de dicter sa recherche, ou bien de passer par une photo. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, nous avons photographié une tasse de café, pour voir où nous conduirait Petal Search. Et… quel voyage !

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Qu’on se le dise, les habitués de Google regretteront la pertinence du moteur de recherche américain, car les résultats de Petal Search sont un peu légers et souvent à côté de la plaque. Sauf quand il s'agit de trouver des applications. Là, l'outil de Huawei fait un excellent travail pour dénicher la meilleure APK disponible ! Mais nous y reviendrons plus en détail par la suite.

Pour les requêtes classiques, il est aussi possible d'ouvrir le navigateur internet ou l'application Qwant afin de se rendre sur la page google.fr, et réaliser ses recherches. C'est dommage de devoir en passer par là, mais il faut reconnaître que pour l'instant, Petal Search n'est pas très efficace. À l'inverse, nous avons été très agréablement surpris par Petal Maps, le remplaçant de Google Maps .

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
À gauche, Petal Maps ; À droite, Google Maps © Christelle Perret pour Clubic

Huawei n'invente rien pour cette dernière application et reprend le gros de ce que l'on peut avoir dans l'application de Google : explorer les environs et chercher un itinéraire. Même le logo de Petal Maps ressemble, de la forme aux couleurs utilisées, à celui de Google Maps. Il n'empêche que cela fonctionne très bien, alors, finalement, peu importe que ce soit très similaire. On s'y retrouve, et c'est déjà ça !

Nous n’allons pas passer toutes les applications Google en revue, mais en venir à ce que vous voulez vraiment savoir. Est-ce que toutes vos applications préférées sont disponibles sur le Huawei Nova 9 et/ou comment les installer ?

Comment installer des applications sur le Huawei Nova 9 ?

La réponse, elle n'est pas vite répondue. Tout d'abord, les applications de Google (Gmail, Google Drive, etc.) ne sont pas disponibles en téléchargement via l'AppGallery. Mais certaines sont tout de même accessibles en passant par Petal Search, comme Gmail et l'espace de stockage Google Drive . Et il est possible d'installer Google Maps via une APK.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Et globalement, lorsqu'on ne trouve pas son bonheur dans l'AppGallery, comme ce fut notre cas pour l'installation de Genshin Impact, il suffit de se tourner vers Petal Search, qui précise systématiquement dans sa liste de résultats la source du fichier (AppGallery ou autre). Le moteur de recherche de Huawei permet donc de trouver l’APK de l’application, en ligne. Mais pas d’inquiétude, l’installation est tout aussi simple que via la boutique.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
À gauche, l'AppGallery ; À droite, Petal Search © Huawei Nova 9

En deux clics, on peut lancer le téléchargement de l’application puis son installation. Pour les mises à jour, l'AppGallery centralise tout, même pour les APK. Toutefois, la boutique de Huawei ne met pas ces dernières à jour automatiquement. Il faut donc régulièrement vérifier si des mises à jour sont disponibles et réaliser l'installation manuellement (il suffit de cliquer sur "Obtenir", puis "Télécharger", et enfin "Installer").

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret

C'est vraiment très simple, et Huawei a fourni un gros effort pour rendre cette action la plus accessible possible. Toutefois, il faut reconnaître que c'est assez contraignant. Surtout lorsqu'on utilise beaucoup d'applications installées via des APK. On en vient donc à la question : mes applications préférées sont-elles disponibles dans l'AppGallery ?

Mes applications préférées sont-elles dans l'AppGallery ?

Du côté des réseaux sociaux, TikTok et Snapchat y sont présents. Mais il faudra passer par une APK pour obtenir Twitter, Instagram ou encore Facebook. Mélomanes, vous trouverez Deezer dans l'AppGallery, mais pas Spotify … Amateur de films et séries, il faudra également passer par une APK pour obtenir Netflix , Amazon Prime Video ou encore Disney+ .

Pour rappel, les fichiers APK sont identiques aux applications Android classiques, et vous y trouverez les mêmes fonctionnalités. Elles n'ont simplement pas été développées pour intégrer le store de Huawei et permettre une installation directe. Parfois, cela pose tout de même quelques soucis, provenant probablement d'incompatibilités avec EMUI 12. Ainsi, nous avons rencontré trois problèmes.

Télécharger des APK, oui mais…

Premièrement, avec Netflix. En effet, la résolution maximale de lecture est limitée au format SD, soit 480p. Même avec un abonnement standard censé délivrer une résolution Full HD. Voilà qui pique les yeux ! Ceci s'explique car Huawei ne dispose pas de la licence suffisante auprès de Netflix (et d'autres services de streaming) pour délivrer mieux que le format SD. Grosse déception, on ne vous le cache pas.

Deuxièmement, avec Instagram et Genshin Impact, nous avons rencontré un petit désagrément que nous n’avions pas vu depuis longtemps sur un smartphone Android. Ainsi, quitter Instagram (alors qu'une vidéo est en cours de lecture) ou Genshin Impact, en faisant simplement "précédent" permet bien de rejoindre la page d'accueil du smartphone, mais ne coupe pas le son. Il faut alors forcer la fermeture pour couper l’audio !

Enfin, j’ai eu le regret de constater que je ne recevais aucune notification de mes serveurs Discord , jamais. Même les messages privés. Pourtant, les notifications de Instagram ou encore Twitter me parvenait bien, et il s'agissait également d'installations via une APK…

Audio : optez pour de bons écouteurs !

Le Huawei Nova 9 est doté d’un unique haut-parleur situé sur sa tranche inférieure. On ne le répétera jamais assez : c’est un placement assez peu optimal puisque la fente peut très facilement être obstruée. Il délivre toutefois un son puissant… voire un peu trop, car il sature assez fort dès qu’on dépasse les 60% de volume. Bref, ce n’est pas le meilleur argument de ce smartphone, et il suffit pour visionner des vidéos YouTube ou encore écouter un Podcast.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Il n’y a d’ailleurs aucun moyen d’améliorer le rendu audio du haut-parleur. Les paramètres Huawei Histen sont disponibles uniquement lorsqu’un casque (avec ou sans fils) se trouve connecté au smartphone. Les réglages proposés sont assez basiques, avec quatre modes de lectures : “automatique” pour ajuster les effets sonores selon le contenu, “audio 3D” pour offrir une écoute immersive, “naturel” et “standard” qui ouvre l’accès à l’égaliseur et au boost des basses.

A noter que le Huawei Nova 9 ne dispose pas de prise jack 3,5 mm, mais seulement d’un port USB-C. Côté Bluetooth (5.2), il supporte les codecs BLE, SBC, AAC et LDAC .

Appareil photo dopé à l’IA, pour le meilleur

Nous le disons plus haut, Huawei s’est principalement concentré sur la photo et la vidéo afin de créer un smartphone qui pourrait plaire aux “jeunes”. Le Nova 9 embarque donc quatre capteurs dans son module arrière :

  • un grand-angle de 50 MP (f/1.9) doté de la technologie RYYB qui permet d’accueillir 40 % de lumière en plus comparé à la technologie standard RGGB ;
  • un ultra grand-angle de 8 MP (f/2.2), dopé à l’IA pour corriger la distorsion naturelle de ce type de clichés ;
  • une caméra Macro (f/2.4) pour capturer les objets à 4 centimètres ;
  • un capteur de profondeur (f/2.4) pour obtenir un effet bokeh.

La caméra selfie à l’avant n’est pas moins bonne avec son capteur 32 MP (f/2.0) qui permet de réaliser des vidéos en 4K. Il est à noter que la boutique Huawei intègre l’application Petal Clip, qui permet de monter des vidéos directement depuis son module, “comme un professionnel”.

L'application photo

Les utilisateurs Android ne seront pas perdus avec l’application photo du Huawei Nova 9, tant les deux se ressemblent. Et ce n’est pas plus mal ! Le premier élément proposé est donc la photo, avec l’accès au grand-angle, à l’ultra grand-angle, puis au zoom numérique 2x et 10x. A gauche, les paramètres de capture (format de l’image, activation de la grille de composition, du niveau horizontal, du minuteur, etc.), puis les filtres disponibles et l’activation ou non du flash et de l’IA. Le dernier icône à gauche est AI Lens qui permet d’identifier des objets ou encore traduire du texte en temps réel.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Parmi les autres modes de capture disponibles immédiatement, on trouve le mode “Portrait” et “Cliché nocturne” à gauche, puis “Vidéo” et “Vlog” à droite, avant “Plus” qui ouvre l’accès aux modes “Panoramique”, “Image dynamique”, “Time-Lapse”, “Pro”, etc. C’est d’ailleurs ici qu’il faudra aller chercher le mode “Super Macro”.

Grand-angle

On ne va pas tourner autour du pot : c’est une réussite. Le capteur grand-angle offre de superbes clichés grâce à une très bonne compréhension des scènes. Le rendu des couleurs est naturel, la luminosité et le contraste sont bien dosés. Quant au niveau de détails, il est tout simplement très bon. On peut regretter une saturation un peu exagérée sur certains clichés, mais même dans ce dernier cas, le rendu est assez spectaculaire.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Malheureusement, le Huawei Nova 9 n’embarque pas de téléobjectif. Il propose donc simplement un zoom numérique disponible par défaut en 2x et 10x. Si le premier est à peu près convaincant, il est difficile de trouver un réel intérêt au second qui propose, évidemment, un cliché très pixelisé. Disons qu’il a le mérite d’exister.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
À gauche, le zoom 2x ; À droite, le zoom 10x © Christelle Perret pour Clubic

Ultra grand-angle

Encore une fois, ne faisons pas durer le suspense : c’est un grand oui. On ne va pas vous mentir, à ce stade, nous sommes plutôt conquis par ce module photo. Pour rappel, le Huawei Nova 9 est un smartphone à 499 euros. Et son capteur ultra grand-angle fait vraiment des merveilles. Tout d’abord, on peut tout de suite noter que le constructeur chinois ne mentait pas lorsqu’il parlait de correction de la déformation de l’image par une intelligence artificielle. Le résultat est assez probant, même si un certain étirement reste visible.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Globalement, on note les mêmes qualités que pour les clichés proposés par le capteur grand-angle. Les couleurs sont naturelles et le niveau de détails est convaincant. En plein jour, dans le brouillard ou le soir, la luminosité de l’ensemble reste bonne, tout comme les contrastes. Bref, nous n’avons pas vraiment de reproches à lui faire.

Super Macro

Ce capteur est celui qui nous aura le moins convaincus parmi l’ensemble des capteurs proposés sur le Huawei Nova 9. Parce qu’il est un peu contraignant : la distance optimale pour obtenir un cliché de bonne qualité est de quatre centimètres entre le capteur et l’objet visé. Pas plus, pas moins. Il est donc à réserver aux objets de petite taille, puisqu’il ne permet pas de prendre beaucoup de recul. A noter que l’effet bokeh ajouté aux clichés réalisés via le mode Super Macro est particulièrement bien dosé, avec un détourage du sujet impressionnant de précision.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
À gauche, Super Macro à 15 centimètres du sujet ; À droite, Super Macro à 4 centimètres © Christelle Perret pour Clubic

Photos de nuit

Sur le Huawei Nova 9, le mode “cliché nocturne” n’est disponible que sur le capteur grand-angle. Malheureusement, l’ultra grand-angle ne s’en sort pas après la tombée de la nuit, tout comme le Super Macro. Il faut donc se tourner vers le capteur de 50 MP qui fait un travail impressionnant. En mode standard, il capture une très grande quantité de lumière, au prix d’une netteté réduite et d’un ajout de bruit, heureusement assez limité.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
À gauche, le mode standard ; À droite, le mode "Cliché nocturne" © Christelle Perret pour Clubic

Alors, passons au mode “cliché nocturne”. Une chose est sûre : il transforme complètement le rendu de la photo, en mieux. Il n’est pas question ici de rendre l’image la plus lumineuse possible, mais bien de rendre justice à la composition. L’intelligence artificielle à l'œuvre prend le parti d’améliorer la composition pour permettre aux objets capturés de mieux ressortir dans cette ambiance nocturne. Et ce, sans ajouter de bruit ni de filtrer jaune à l’image.

Le résultat est tout simplement bluffant.

Portraits et selfies

Évidemment, la réalisation de photos en mode Portraits est également une réussite. Autant via le capteur grand-angle à l’arrière du smartphone que via le capteur frontal. Pour ce dernier, il n’y aura pas d’effet bokeh, à moins de sélectionner l’un des différents “effets” disponibles afin de modifier les éléments en arrière-plan.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Pour les Portraits réalisés avec le capteur grand-angle, c’est tout autre chose, puisque ce dernier est épaulé dans la tâche par le capteur de profondeur. Et quel travail d’équipe ! Le détourage est excellent. La restitution des couleurs est parfaite. Le flou est bien dosé. Le cliché est de si bonne qualité qu’il permet de remarquer tous les défauts de cette figurine, invisibles à l'œil nu.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Christelle Perret pour Clubic

Vidéo

Le Huawei Nova 9 permet de filmer en 4K à 30 images par seconde, quelle que soit la focale : ultra grand-angle, grand-angle et même en zoom x2 (numérique, pour rappel). Il en va de même avec le capteur avant de 32 MP. Dans les deux configurations, il est également possible de réaliser des vidéos ultra-ralenti en 720@240fps.

Et une intelligence artificielle est à l'œuvre pour gérer la stabilisation de la vidéo lorsque l’utilisateur est en mouvement. On a connu mieux pour ce dernier point, mais il faut reconnaître que le post-traitement atténue effectivement les tremblements, sans les faire complètement disparaître.

Autonomie : charge complète en 38 minutes

Après la photo et la vidéo, Huawei a particulièrement mis l’accent sur l’autonomie du Nova 9 pour tenter de conquérir la jeunesse. Sous le capot, on trouve donc une batterie de 4300 mAh, ce qui est impressionnant pour un smartphone d’une telle finesse. Mais il faut reconnaître que Huawei a toujours été très bon dans ce domaine. Côté logiciel, tout est également mis en œuvre pour assurer la plus grande autonomie possible.

Comme nous le précisions plus haut, la résolution d’affichage et le taux de rafraîchissement de l’écran, qui sont deux éléments très gourmands en énergie, sont par défaut réglés sur le mode “dynamique”, afin de préserver la batterie. Et le système n’hésite pas à notifier l’utilisateur lorsqu’il considère qu’une application consomme trop de ressources en arrière-plan, comme c’était le cas avec Twitter et Instagram lors de notre test
.

Test Huawei Nova 9 © Christelle Perret
© Huawei Nova 9

Lors de notre test, le smartphone a facilement tenu deux jours sans recharge. Jamais moins d’une journée complète. Et il faut avouer que la charge est tellement rapide qu’on n’y prête assez peu attention. En effet, il ne faut que 38 minutes pour une charge complète, grâce au bloc de chargement de 66 W. Et pour éviter autant que possible les effets délétères d’une charge trop rapide, Huawei a intégré quelques paramètres de recharge par défaut.

Tout d’abord, la “Charge intelligente” qui permet de restreindre le rechargement une fois passé 80% de batterie. Puis le “Gestionnaire de batterie intelligent” qui coupe la recharge un peu avant d’atteindre la charge complète. Evidemment, cela réduit quelque peu l’autonomie d’une charge, mais permet de préserver la batterie dans la durée. C’est d’ailleurs un point important pour le constructeur chinois, qui souhaite que vous gardiez vos smartphones plus longtemps.

Ainsi, Huawei offre 6 mois d’extension de garantie sur l’ensemble de ses smartphones et propose même un forfait à 39 euros pour remplacer votre batterie, quel que soit votre modèle de smartphone Huawei.

Prix et disponibilité

Le Huawei Nova 9 est disponible depuis le 2 novembre 2021 au prix de 499 euros. Deux coloris sont proposés en France : Starry Blue et Noir. Une seule configuration est disponible : 8 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage. Pour rappel, ce modèle n’est pas compatible avec le réseau 5G, ce qui est étonnant pour un smartphone en 2021. Surtout si l’on souhaite le garder assez longtemps pour profiter des garanties proposées par le constructeur chinois...

Huawei Nova 9 : l'avis de Clubic

Quel retour impressionnant de la part de Huawei avec ce Nova 9. S’il est désigné pour les jeunes, nul doute qu’il saura en réalité plaire à toutes les catégories d’âge. Le design, soigné, met superbement en valeur son écran OLED 120 HZ. Ses performances sont impressionnantes, notamment dans les jeux 3D les plus gourmands, et son autonomie est tout à fait satisfaisante. Finalement, on ne lui trouve que deux défauts gênants : l’absence de 5G, et les quelques couacs de son interface (qui va certainement continuer à s’améliorer).

Huawei Nova 9

7

Le Huawei Nova 9 est une sacrée claque ! Incroyablement beau et puissant, il dispose aussi d'une autonomie impressionnante couplée à une charge ultra-rapide. La partie photo est quasiment irréprochable. Il ne lui manque plus que quelques efforts au niveau de l'interface pour conquérir le marché. Ceux qui n'ont pas peur du changement adoreront assurément.

Les plus

  • Qualité de l'écran OLED 120Hz
  • Performances en jeu
  • Qualité photo excellente
  • Bonne autonomie
  • Agréable et léger en main
  • Charge ultra-rapide

Les moins

  • Pas de microSD
  • Pas de 5G
  • Expérience Android encore incomplète et frustrante
  • Services streaming limités en 480p

Design 9

Écran 9

Performances 9

Autonomie 9

Photographie 9

Logiciel 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
DocteurQui
Pour moi c’est dans les points forts l’absence des applis google au contraire. Bon par contre l’absence de carte sd va peut-être embêter celles et ceux qui photographies à tour de bras.
damrod
vous allez tester son cousin chez honor qui lui a les google services ?
damrod
je parle du honor 50<br /> il est 5g en plus<br /> il est a 450 en 6/128 et 500 en 8/256
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La console Qualcomm / Razer qui avait fuité est un kit de développement pour soutenir le Snapdragon G3x Gen 1
iOS 15 provoquerait des bugs de géolocalisation avec Philips Hue
Xiaomi 12 et Xiaomi 12 Pro : le lancement pourrait finalement attendre la fin du mois
La Pixel Watch de Google serait bien prévue pour 2022
Le Père Noël débarque à nouveau sur WhatsApp, et son
Le bloc photo du Galaxy S22 se montre dans une fuite
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
realme aura, lui aussi, son smartphone propulsé par un Snapdragon 8 Gen 1
Un iPhone SE 3 pour 2022 ? C'est bien ce qui semble se profiler
Haut de page