Emmy Awards 2019 : Game of Thrones et Fleabag repartent les bras chargés de trophées

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 septembre 2019 à 09h27
0
Game of Thrones
© HBO

La 71e édition des Emmy Awards s'est tenue hier à Los Angeles, et a une nouvelle fois couronné Game of Thrones au rang de meilleure série dramatique.

Un HBO encore très en forme cette année, mais talonné de très près par un Amazon Prime en embuscade. Eh oui : cette année encore, le service de SVoD d'Amazon repart avec plus de trophées que Netflix.

Game of Thrones toujours au firmament

La série de D.B Weiss et David Benioff est le titre qui repart cette année encore avec le plus de statuettes. Au total, ce ne sont pas moins de 12 récompenses qui ont été accordées à la série — dont la saison finale est pourtant loin de faire l'unanimité.

Les titres de Meilleure série dramatique, Meilleur acteur secondaire pour Peter Dinklage (Tyrion Lannister), ainsi qu'une succession de récompenses techniques ont été attribuées à la série d'heroic fantasy adaptée des romans de George R.R. Martin.

La série de HBO échappe toutefois à des récompenses majeures telles que « Meilleure écriture pour une série dramatique », ou « Meilleur acteur ou actrice pour une série dramatique ». Une récompense qui échoit cette année à l'acteur Billy Porter pour son rôle dans la série Pose (FX), qui devient par la même le premier acteur noir homosexuel à être primé lors de pareil événement.

Chez les femmes, c'est l'actrice Jodie Comer (Villanelle dans la série Killing Eve) qui repart avec la statuette de la Meilleure actrice dans une série dramatique.

Carton plein pour Fleabag et Chernobyl

Outre Game of Thrones et son habituel tirage de couverture à soi lors de la cérémonie des Emmy, c'est bien la Britannique Fleabag qui a créé la surprise cette année.

Produite par Amazon Prime, cette comédie créée et incarnée par Phœbe Waller-Bridge a été couronnée pas moins de six fois au cours de la cérémonie. Waller-Bridge repart notamment avec la statuette récompensant son jeu d'actrice, ainsi que son écriture.

Des prix l'an dernier attribués à The Marvelous Mrs. Maisel, dont la deuxième saison (également chez Amazon Prime) n'a pas transformé l'essai cette année dans ces catégories. Elle repart tout de même avec huit Emmy, récompensant notamment Tony Shalhoub et Alex Borstein dans leurs rôles secondaires respectifs.

De retour chez HBO, c'est la fascinante Chernobyl qui a brillé hier soir. La minisérie (dont les créateurs ont confirmé qu'elle le restera) s'est en effet octroyé les titres de Meilleure série limitée, Meilleure écriture pour une série limitée, ainsi que huit autres récompenses techniques.

Grise mine chez Netflix

En retrait cette année, Netflix n'est rentré à la maison qu'avec un seul et unique trophée : celui récompensant Bandersnatch — l'épisode interactif dérivé de Black Mirror — pour sa créativité.

Du côté des déceptions, les médias américains s'offusquent de l'oubli de la série Veep (HBO encore), qui tirait cette année aussi sa révérence. Elle a néanmoins eu droit à des adieux en bonne et due forme sur scène.

Retrouvez le palmarès complet des 71e Emmy Awards sur le site officiel de la cérémonie.

Via : Variety
Modifié le 23/09/2019 à 09h40
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top