Après 355 jours de mission, l'Américain Mark Vande Hei et le Russe Piotr Dubrov ont atterri

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
30 mars 2022 à 14h10
3
Soyouz MS-19 désamarrage © NASA
Désamarrage de Soyouz MS-19, ce matin © NASA

La capsule Soyouz MS-19 a atterri il y a quelques minutes au Kazakhstan, avec ses trois occupants sains et saufs. La fin d'un séjour record sur l'ISS pour Vande Hei et Dubrov, qui vont s'atteler à une importante rééducation après 355 jours en orbite. Leur retour, heureusement, n'a pas fait l'objet de pressions géopolitiques.

Reste que le contexte pèse lourd sur la couverture médiatique de l'événement.

Une très longue mission

Trois membres d'équipage avaient décollé de Baïkonour avec la capsule Soyouz MS-18 le 9 avril 2021 : les Russes Oleg Novitsky et Piotr Dubrov ainsi que l'Américain Mark Vande Hei. Ce dernier n'était pas « monté » sur l'ISS avec l'une des nouvelles capsules Crew Dragon, car la NASA avait pris quelques précautions pour assurer une présence continue du côté non russe de la station, et donc acheté cette place. Mais, pour la deuxième moitié de 2021, l'agence russe a préféré allouer deux capsules à des missions courtes, pour le tournage du film Le Défi et pour le touriste japonais Y. Maezawa.

Calcul complexe des rotations d'équipage, il n'y avait donc qu'Oleg Novitsky qui était remplacé sur la station, tandis que Mark Vande Hei et Piotr Dubrov restaient pour une mission de très longue durée, qui se termine aujourd'hui. 355 jours en orbite : c'est un record pour un séjour sur l'ISS, et le plus long voyage unique d'un Américain dans l'espace ! Il faudra aux astronautes une solide rééducation, et ils continueront tous deux à être les « cobayes » de nombreuses expériences centrées sur les voyages de longue durée et leurs effets sur le corps.

Astronautes ISS Vande Hei et Dubrov © NASA
Mark Vande Hei (en haut) et Piotr Dubrov (en bras) ont passé 355 jours ensemble sur l'ISS © NASA

Départ amical

Mark Vande Hei et Piotr Dubrov, qui rentrent donc avec Anton Shkaplerov, se sont désamarrés ce matin de la Station à 9 h 21 (Paris). Hier, tous les occupants de l'ISS avaient organisé la traditionnelle cérémonie de transfert de commandement (c'est l'Américain T. Marshburn qui le prend pour quelques jours), en rappelant à tous les spectateurs à quel point ils devaient compter les uns sur les autres. « Il y a des problèmes sur Terre, mais en orbite, nous sommes un seul équipage. Je pense que l'ISS est un symbole de l'amitié et de la coopération, et un symbole de la future exploration de l'espace », a expliqué A. Shkaplerov.

Une fois leur capsule Soyouz désamarrée de l'ISS, celle-ci a effectué plusieurs petits freinages avant d'allumer le propulseur principal pour se désorbiter, 50 minutes avant de se poser au Kazakhstan.

Coopération tendue, coopération quand même

Malgré les menaces, invectives et échanges tendus dans le secteur spatial à la suite de l'invasion de l'Ukraine (en particulier de la part du directeur de Roscosmos, D. Rogozine), les deux agences ont travaillé dur pour que cet atterrissage soit mené avec une normalité la plus visible possible. Et même si les relations diplomatiques entre Russes et Américains sont exécrables, le retour de Mark Vande Hei aux États-Unis a eu lieu exactement comme prévu avant le conflit.

Spécialistes et médias scrutent cependant l'évolution de la situation, en particulier car Roscosmos a annoncé étudier une réduction de sa coopération sur l'ISS, avec de potentielles premières annonces à partir du 31 mars.

Source :NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
DarkStarOne
Piotr: « Alors, quoi neuf sur Terre ? »<br /> Nous: " oh… Covid, pénuries, augmentation du coût de la vie, une nouvelle guerre. La routine quoi…"<br /> Piotr: " Da… bon je vais faire solide rééducation"<br /> Nous: « Oui, oui. Snif, on en aurait tous besoin… »
Popoulo
« les relations diplomatiques entre Russes et Américains sont exécrables » : Mais eux ne sont pas des diplomates et autres politiciens qui attisent la guerre et la haine, juste des gens intelligents. Elle est là la différence.
Gus_71
On pourrait rêver d’une excursion spatiale des différents dirigeants belliqueux, qui découvriraient combien notre vaisseau spatial est unique (pour nous) et fragile !<br /> Ça pourrait être suivi d’un exposé sur la place insignifiante de notre planète par rapport à l’immensité de l’univers …<br /> Et ceux qui restent sur leurs positions après ça … on les zigouille !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des astronautes vers la ceinture d'astéroïdes dès 2073 ?
La capsule Starliner rentre sur Terre cette nuit, et la NASA tient à lui assurer un avenir
La sonde Psyche voit son décollage retardé en septembre à cause d'un problème logiciel
Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade
Le télescope James Webb est presque prêt et s'entraîne à suivre des objets
La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Haut de page