Décollage pour Le Challenge, le film qui sera "tourné dans l’espace"

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
05 octobre 2021 à 11h36
5
Soyouz MS-19 décollage Le Challenge 2 © Roscosmos
Vue depuis un drone pour ce décollage de Soyouz, absolument splendide ! Crédits Roscosmos

Mardi 5 octobre à 10h55, la mission Soyouz MS-19 a pu s'envoler vers l'orbite, décollant depuis Baïkonour . En route pour la Station spatiale internationale, le cosmonaute Anton Shkaplerov est accompagné de l'actrice Yulia Peresild et du réalisateur Klim Shipenko. Ils y séjourneront… pour y tourner un film de cinéma.

Peut-être encore plus inhabituel qu'un vol orbital pour touristes !

Mise à jour :

Quelques heures après son décollage la capsule s'est correctement arrimée au module russe de l'ISS et les trois occupants de Soyouz sont entrés dans la station un peu avant 17 h 00 (heure de Paris).

Quand Tom hésite, la Russie non

L'histoire de ce vol a commencé dans un véritable brouhaha de nouvelles spatiales à la fin du printemps 2020. D'abord, la NASA (puis SpaceX) a annoncé travailler avec l'acteur américain Tom Cruise pour un projet de film au sein même de la Station spatiale internationale. Un véritable coup de tonnerre, pas forcément bien reçu d'ailleurs et qui… restera en tout cas jusqu'à 2022 une hypothétique mission, car à ce jour ni Tom Cruise, ni son partenaire annoncé Doug Liman n'ont de siège attitré pour les prochaines rotations pour la station. Mais quelques semaines après quelques nouvelles du « partenariat » fou entre l'acteur de Top Gun et la NASA, c'est l'agence spatiale russe qui répliquait, annonçant un projet de film russe lui aussi filmé sur l'ISS, un casting spécifique pour l'actrice principale et une mission sur Soyouz en 2021.

La réalité et la fiction spatiale ne font plus qu'un ?

Et la Russie sera donc la grande gagnante de la « course au film » spatiale, étonnante surenchère alors même que les moyens techniques pour simuler l'impesanteur semblent relativement au point. L'actrice Yulia Peresild et le réalisateur Klim Shipenko se sont envolés aujourd'hui pour le tournage de Vysov (« Le Challenge »). Il faut rappeler qu'il ne s'agira pas du premier film avec des plans tournés en orbite, puisque l'URSS avait utilisé des scènes tournés sur Saliout-7 pour le film Retour de l'Orbite en 1984, et pas plus du premier film de fiction tourné sur l'ISS, le touriste américain Richard Garriott ayant tourné son très oubliable court-métrage Apogee of Fear lors de son voyage sur la station en 2008.

Soyouz MS-19 équipage Le Challenge © Roscosmos
Yulia Peresild (gauche), Anton Shkaplerov au centre et Klim Shipenko devant leur capsule Soyouz à Baïkonour. Crédits Roscosmos

L'exercice reste toutefois inédit, car le film Le Challenge que va tourner l'équipage de Soyouz MS-19 est destiné à une diffusion nationale et internationale, et compte sur le crédit de ses scènes « tournées vraiment en orbite » pour sa promotion. Klim Shipenko est connu dans le milieu spatial et cinématographique pour avoir déjà dirigé le film Saliout-7 dans lequel il jouait, interprétation romancée et pleine d'action des déboires de la station soviétique. Les films russes sur la conquête spatiale ont reçu un très bon accueil de la part du public et ont été des succès remarqués (Gagarine, First in Space en 2013 et The Spacewalker en 2017). L'agence russe Roscosmos a d'ailleurs mis le paquet en termes de communication sur le décollage de ce 5 octobre. Reste aussi une question, ce vol est-il finalement à ranger dans la catégorie du tourisme spatial, comme ceux qui ont eu lieu entre 2001 et 2009 ? Ou bien faudra-t-il ouvrir une nouvelle division…?

Recherche acteurs pour devenir cosmonautes

La sélection « finale » de Peresild et Shipenko a eu lieu en mai dernier, et depuis l'équipage de Soyouz MS-19 s'entraine aux différents scénarios impliquant le pilotage et le retour de la capsule spatiale sur Terre. Car malgré la présence du très expérimenté Anton Shkaplerov (déjà 533 jours cumulés en orbite, rendez-vous compte) dans leur Soyouz, impossible de couper aux trois mois de formation, stages de survie et même aux examens écrits et oraux devant la commission à la Cité des Etoiles. En cas de blessure ou d'inaptitude, leurs remplaçants l'actrice Alena Mordovina et Alexei Dudin se tenaient prêts à prendre leur place dans la capsule.

Soyouz MS-19 lanceur Le Challenge © Roscosmos
La fusée en route pour son site de lancement. A l'exception de l'équipage, c'est un lancement de Soyouz comme un autre ! Crédits Roscosmos

La formation de l'équipage ne veut pas dire que Yulia et Klim seront indépendants, et encore moins une fois que Soyouz sera amarré à l'ISS, si tout se passe bien seulement 3h30 après leur décollage. « Notre tâche sera avant tout de ne rien casser », détaillait Mme Peresild en conférence de presse. Pour commencer, ils seront bien occupés car rappelons-le, il s'agit bel et bien de tourner plusieurs séquences du futur film en orbite. Pour ce faire, ils devraient bénéficier de l'assistance d'un ou deux des trois cosmonautes qui seront alors présents sur la station (Oleg Novitsky et Piotr Dubrov étaient déjà présents avant l'arrivée du Soyouz), et qui figureront très probablement dans le film. Différentes rumeurs et fuites du scénario de Le Challenge laissent à penser que Yulia Peresild jouera en fait le rôle d'une médecin ou chirurgienne envoyée en urgence sur la station orbitale suite à un accident grave de l'un des cosmonautes (qui jouerait alors son propre rôle)… Mais le pitch exact reste un secret bien gardé pour l'instant.

Un étrange lieu de tournage

Les cosmonautes de métier font confiance au cinéaste, mais n'ont pas hésité à expliquer leurs inquiétudes. A quelques jours du départ, Anton Shkaplerov expliquait :

« Il y a un script, que Klim modifie de temps à autres, ce qui bien sûr complique un peu mon rôle, parce que je dois apprendre à le jouer. Je n'ai jamais fait ça auparavant ! Ce n'est pas un poème comme on en apprenait à l'école, c'est un dialogue, un rôle complet pour représenter un personnage à plein temps… Ce n'est pas évident pour nous qui ne sommes pas des acteurs professionnels, mais j'espère que le résultat sera à la hauteur ».

Reste aussi à voir comment la section russe de la station pourra être aménagée pour un tournage.

ISS vue d'ensemble Station Spatiale Internationale © Roscosmos
Silence sur le plateau... Et... Action ! Crédits Roscosmos

Quoi qu'il en soit, le retour de l'actrice et du réalisateur est prévu le 17 octobre, et il faudra un peu de temps pour préparer la capsule à leur retour. En effet, ils feront le voyage au sein de Soyouz MS-18, et redescendront non plus avec Anton Shkaplerov, mais avec Oleg Novitsky. Du coup, les deux autres occupants de MS-18 (Piotr Dubrov et Mark Vande Hei) ont vu leur mission étendue jusqu'au printemps prochain : ils auront passé pratiquement un an en orbite !

Que Le Challenge commence !

Mais l'heure n'est pas encore au retour. Soyouz MS-19 a décollé ce matin comme prévu depuis le site 31/6 de Baïkonour à 10h55, avant d'arriver en orbite moins de dix minutes plus tard. Le profil de vol est resté dans le plus pur classicisme Soyouz, avec un lancement sous un beau ciel bleu qui a permis d'admirer le lanceur, décoré aux couleurs spéciales du film (même si ce n'était pas outrancier). Jusqu'à l'éjection de la capsule à la poursuite de la station spatiale internationale, tout s'est passé comme sur le plan de vol, avec un dispositif renforcé pour filmer le décollage. Le véhicule a déjà ouvert ses panneaux solaires et activé son système de rendez-vous et d'amarrage automatisé, qui est réglé pour une approche de l'ISS en seulement deux orbites, un peu avant 14h20. Ne restera plus alors qu'à équilibrer les pressions et à se préparer à 11 jours de tournage en orbite autour de la Terre !

Modifié le 18/10/2021 à 10h38
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
LeToi
11 jours de tournage mais avec une seule actrice et un homme a tout faire pour réaliser, ça ne promet pas un résultat si intéressant à l’écran, même s’il y aura probablement beaucoup de post-production
SlashDot2k19
Tu crois que le résultat va être au niveau d’un téléfilm du dimanche après-midi ?
Gh0st_D0g
On connait déjà le titre du film : «&nbsp;This ain’t Gravity&nbsp;».<br /> Ca va, je déconne…
ld9474
Ca fait très cher en CO2 pour un film…
LeToi
Disons que je ne m’attends pas à un film à Oscar ou sélectionné à Cannes par exemple !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
Haut de page