Des chercheurs conçoivent une peau synthétique améliorant les capacités sensorielles des robots

Benoît Théry Contributeur
11 octobre 2019 à 16h18
0
robot peau synthétique capteurs
© TUM

Des progrès considérables ont été faits dans le secteur des prothèses et des peaux synthétiques. Ces dernières promettent, à terme, de rendre au moins une partie de leurs sensations aux personnes amputées.

En 2015, Google avait fabriqué de la peau pour accompagner les recherches dans la lutte contre le cancer. Cette fois, c'est une équipe de chercheurs de l'université technique de Munich (TUM) qui a mis au point une peau inspirée des tissus humains, et permettant aux robots de « sentir leur propre corps et leur environnement ».

Changement d'approche

L'idée de retranscrire les informations issues de notre peau n'est pas récente, mais elle se heurte à un obstacle. La peau humaine, qui représente également 16 % de notre poids à elle seule, compte environ cinq millions de récepteurs. S'il est théoriquement possible de traiter en continu les informations issues de ces récepteurs, cela demanderait une puissance de calcul exceptionnelle, les systèmes étant rapidement saturés par la quantité de données à calculer.

L'équipe de Gordon Cheng a donc changé d'approche : plutôt que de traiter en continu les informations, elle a mis au point un système basé sur les événements. Autrement dit, un récepteur ne transmet désormais ses informations que lorsque celles-ci évoluent, ce qui permet de réduire la puissance de calcul nécessaire de 90 %.

Cette nouvelle approche est d'ailleurs plus proche du fonctionnement réel de notre système nerveux. Par exemple, nous ne ressentons pas constamment les sensations issues de notre cuir chevelu : nous les ressentons essentiellement lorsque nous nous coiffons ou que nous passons nos mains dans nos cheveux. Ces sensations sont en effet « inutiles » lorsque ces terminaisons ne sont pas sollicitées.

Utile dans le milieu médical

Gordon Cheng a donc mis au point une peau artificielle constituée de cellules hexagonales de la taille d'une pièce de deux euros. Chacune de ces cellules est équipée d'un processeur et de capteurs détectant le contact, l'accélération, la proximité et la température.

Une telle peau serait destinée aux robots, afin que ceux-ci aient une meilleure conscience de leur environnement, voire d'eux-mêmes. Cela les rendrait ainsi plus sûrs, la sensation de la proximité avec un être humain étant utile pour éviter, notamment, collisions et accidents.

Si les robots intègrent des fonctions sociales, les capteurs seront nécessaires pour enlacer une personne en toute sécurité. C'est ce que peut faire le H-1, un robot humanoïde autonome déjà équipé de cette peau synthétique. Il a reçu 1 260 de ces cellules, et plus de 13 000 capteurs. De cette façon, H-1 est en mesure de réaliser différentes interactions avec précision.

Science Daily explique que « c'est moins trivial que ça n'en a l'air. Les robots peuvent exercer des pressions capables de blesser sévèrement des êtres humains. Pendant un enlacement, les deux corps se touchent en des endroits très différents. Le robot doit utiliser ces informations complexes pour calculer les bons gestes, et appliquer les pressions adéquates ».

Gordon Cheng explique ainsi les applications de cette nouvelle peau : « Ce ne sera peut-être pas si utile que ça dans l'industrie. Mais dans des domaines comme les soins médicaux, les robots doivent pouvoir gérer des contacts étroits avec des personnes ».

Source : Science Daily
Modifié le 11/10/2019 à 16h18
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top