Si Google fabrique de la peau synthétique, c'est pour lutter contre le cancer

03 février 2015 à 12h51
0
Les laboratoires de Google planchent sur une multitude de projets et si certains sont fortement valorisés par l'entreprise, d'autres sont plus discrets. En matière de recherche médicale, l'entreprise travaille sur un bracelet capable de détecter les cellules cancéreuses.

Google nourrit de grandes ambitions dans le domaine de la santé. On connaissait déjà Baseline, le projet de base de données génétique et moléculaire dévoilé en juillet 2014. Le site The Atlantic a eu droit à la présentation d'un autre projet d'envergure, destiné à déceler le plus tôt possible les cellules cancéreuses dans l'organisme humain.

La technologie développée en ce sens nécessite deux éléments distincts : d'un côté, une gélule à ingérer, contenant des nanoparticules dont la mission est de circuler dans le corps à la recherche de cellules cancéreuses. Si ce genre de situation est détecté par les nanoparticules, ces dernières se fixent aux cellules en question et se mettent à émettre un rayonnement. C'est là que le second élément du système entre en jeu : un bracelet conçu pour attirer à lui les nanoparticules, et recevoir le rayonnement. Le porteur du bracelet est alors alerté de la situation, et peut agir en conséquence.

0320000007886799-photo-bras-synth-tiques-google.jpg

De la peau synthétique pour tester le système

Les premières expériences visant à perfectionner cette technologie ont eu lieu dans les laboratoires de Google, mais pas sujet des sujets vivants. Les scientifiques ont conçu des bras humains, recouverts d'une reproduction de peau humaine composée en partie de vraie peau, même si la majeure partie est synthétique. Et pour cause : l'objectif de ces expériences visaient à étudier la propagation de la lumière à travers différents types de peau, pour optimiser la connexion entre les nanoparticules et le bracelet.

Dans l'immédiat, Google travaille sur l'établissement du profil d'une personne « saine » dont aucune cellule n'est cancéreuse. Le projet est directement lié à celui de Baseline, qui se base sur les données de 175 participants anonymes pour concevoir des profils types. Le projet de « bracelet détecteur de cancer » n'en est encore qu'à ses balbutiements et ne devrait être finalisé que dans plusieurs années, mais il est révélateur de l'ambition de Google dans le domaine médical.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top