Si Google fabrique de la peau synthétique, c'est pour lutter contre le cancer

03 février 2015 à 12h51
0
Les laboratoires de Google planchent sur une multitude de projets et si certains sont fortement valorisés par l'entreprise, d'autres sont plus discrets. En matière de recherche médicale, l'entreprise travaille sur un bracelet capable de détecter les cellules cancéreuses.

Google nourrit de grandes ambitions dans le domaine de la santé. On connaissait déjà Baseline, le projet de base de données génétique et moléculaire dévoilé en juillet 2014. Le site The Atlantic a eu droit à la présentation d'un autre projet d'envergure, destiné à déceler le plus tôt possible les cellules cancéreuses dans l'organisme humain.

La technologie développée en ce sens nécessite deux éléments distincts : d'un côté, une gélule à ingérer, contenant des nanoparticules dont la mission est de circuler dans le corps à la recherche de cellules cancéreuses. Si ce genre de situation est détecté par les nanoparticules, ces dernières se fixent aux cellules en question et se mettent à émettre un rayonnement. C'est là que le second élément du système entre en jeu : un bracelet conçu pour attirer à lui les nanoparticules, et recevoir le rayonnement. Le porteur du bracelet est alors alerté de la situation, et peut agir en conséquence.

0320000007886799-photo-bras-synth-tiques-google.jpg

De la peau synthétique pour tester le système

Les premières expériences visant à perfectionner cette technologie ont eu lieu dans les laboratoires de Google, mais pas sujet des sujets vivants. Les scientifiques ont conçu des bras humains, recouverts d'une reproduction de peau humaine composée en partie de vraie peau, même si la majeure partie est synthétique. Et pour cause : l'objectif de ces expériences visaient à étudier la propagation de la lumière à travers différents types de peau, pour optimiser la connexion entre les nanoparticules et le bracelet.

Dans l'immédiat, Google travaille sur l'établissement du profil d'une personne « saine » dont aucune cellule n'est cancéreuse. Le projet est directement lié à celui de Baseline, qui se base sur les données de 175 participants anonymes pour concevoir des profils types. Le projet de « bracelet détecteur de cancer » n'en est encore qu'à ses balbutiements et ne devrait être finalisé que dans plusieurs années, mais il est révélateur de l'ambition de Google dans le domaine médical.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

DSLR : malgré la chute des ventes, Nikon préparerait deux boîtiers pour 2021
Envie de changer de TV ? Notre comparatif des meilleurs téléviseurs par gamme de prix
Place des Libraires, la marketplace qui pousse le lecteur à la rencontre de son libraire (Interview)
Pour Noël offrez une jolie montre connectée Fossil à prix choc sur Amazon
Patrick Drahi lance son OPA sur Altice Europe, l'objectif ? Se retirer de la Bourse
Idées cadeaux à moins de 100 € : notre sélection des meilleures promos
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech encore valables ce soir
Hottes Days Aliexpress : l'aspirateur sans fil Xiaomi Dreame T20 à prix choc
Xbox Series X : la production a démarré à la fin de l'été
Bon plan avant le Black Friday : la clé USB 3.0 SanDisk Ultra Flair 128 Go à près de -50% sur Amazon
Haut de page