DJI se met aux robots de combat... éducatifs

Nathan Le Gohlisse Contributeur
16 juin 2019 à 13h38
0
Share-or-program-1.jpg

Quelques semaines après le lancement de sa nouvelle action cam, l'Osmo Action, DJI renchérit en termes de diversification en annonçant son entrée sur le marché des robots de combat... à visée éducative. Un secteur sur lequel on ne voyait pas nécessairement le géant chinois, jusqu'alors spécialisé dans les drones et autres gimbals.

C'est pourtant avec son RoboMaster S1 (pour « Step 1 », explique le groupe) que DJI fait dès aujourd'hui ses premiers pas sur ce nouveau terrain. Pour justifier son approche, le constructeur assure que la robotique fait partie intégrante de son ADN. Comme le rappelle TechCrunch, Frank Wang (son fondateur et PDG) a en effet étudié la robotique dans ses jeunes années et DJI a récemment investi dans des tournois de robots de combats sous la bannière RoboMaster. Un patronyme par conséquent tout trouvé pour le S1.

Le RoboMaster S1 : un robot de combat à assembler... mais aussi à coder

Le principal intérêt de l'appareil réside dans sa vocation éducative. Destiné aux adolescents de 14 ans et plus, le RoboMaster S1 est ainsi livré en kit de 46 pièces qu'il sera nécessaire d'assembler avec minutie. DJI indique en outre que le montage de son produit ne se limite pas à son enveloppe physique, bassement matérielle. Pour donner vie à ce petit robot sur le plan logiciel, un apprentissage des bases du codage est également requis.

Pour le reste, le RoboMaster S1 est une petite machine à quatre roues fort bien pourvue (elle n'est pas sans nous rappeler les Centaures pilotables dans Gears of War 2), capable d'être propulsée à un peu plus de 12 km/h. DJI explique à ce propos qu'il est possible de hacker le S1 pour lui conférer une vitesse de pointe plus importante.

S1_1.jpg

Sur le dessus du châssis se trouve une tourelle. Cette dernière est conçue pour tirer des billes de gel non toxiques, mais peut aussi être configurée en mode infrarouge pour des combats moins salissants. À bord de l'appareil, quelque 31 capteurs sont intégrés. Six d'entre eux sont dévolus aux combats, notamment pour détecter les coups reçus durant les batailles.

Un robot pilotable via une application dédiée

Le RoboMaster S1 embarque aussi une caméra qui permettra à l'utilisateur de contrôler plus aisément l'appareil depuis l'application dédiée au pilotage de l'engin. Une « vision machine » est également de la partie pour que le S1 puisse détecter automatiquement les obstacles sur son chemin et reconnaître les autres S1 évoluant à proximité.

Une demi-douzaine de fonctions de reconnaissance sont aussi implémentées sur le robot. Elle lui permettent notamment de passer en « Follow Mode » (pour que plusieurs unités puissent se suivre), d'identifier certains mouvements ou encore de reconnaître certains sons.

Tout aussi intéressant, le S1 est en mesure d'être (légèrement) customisé sur le plan matériel au travers de six ports PWM (« Pulse Width Modulation ») placés à l'arrière. Grâce au codage en Python ou Scratch 3.0, des fonctions supplémentaires peuvent être programmées, comme la consigne « Hit and Turn Back » qui ordonne à la tourelle de se retourner pour viser automatiquement un assaillant ayant touché le S1 par l'arrière.

Le RoboMaster S1 est disponible dès à présent aux États-Unis, au tarif de 499 dollars. DJI indique qu'un « PlayMore Kit » comprenant une batterie supplémentaire et une manette et des billes de gel en grand nombre sera vendu séparément à compter du mois prochain.

Source : Techcrunch
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top