La majorité des Américains incapables de différencier un bot d'un humain ?

17 octobre 2018 à 12h11
14
Communication Bot

Une récente étude souligne que les Américains sont incapables de dissocier un humain d'un bot quand bien même ils s'estiment capables d'identifier une fake news.

L'existence des bots elle-même méconnue

Cette étude, menée par le Pew Research Center sur 4 500 Américains, donne plusieurs informations : seulement 47% des sondés se disent capables de faire la différence entre un bot et un humain... Un chiffre renforcé par le fait que seulement 16% affirment avoir vraiment entendu parler des bots, contre 34% qui eux affirment ignorer leur existence.

Un manque de sensibilisation

Les personnes « ayant des connaissances » sur les bots sont, d'après l'étude, majoritairement des jeunes et parmi eux, pour la plupart des hommes ; des connaissances par ailleurs souvent surestimées.

De plus force est de constater que les bots n'inspirent pas confiance. En effet, 80% de l'échantillon estime que les bots sont très principalement malveillants ; un avis porté par l'ensemble de l'échantillon, quel que soit l'âge ou l'orientation politique du sujet.

Étonnant ? Non. Les bots sont souvent rapprochés des différents scandales Twitter ainsi que des faux comptes supprimés sur Facebook. Rappelons au passage que les faux comptes tendant à la manipulation de l'opinion publique ne sont pas forcément des bots.

D'une manière générale les Américains semblent préoccupés par ce phénomène qu'ils connaissent mal ; quant à Facebook et Twitter, ils mettent en place différents outils afin de détecter et supprimer, autant que faire se peut, ces robots.

Notez que le MIT a créé un algorithme permettant de distinguer les robots des humains en fonction de leur manière d'interagir avec d'autres comptes humains... ou non.
14
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
scroll top