Facebook aurait menti à ses annonceurs sur le temps passé devant les vidéos

19 octobre 2018 à 07h33
4
Facebook

Une plainte accuse le réseau social d'avoir trompé les annonceurs sur le temps réel de visionnage de vidéos sur la plateforme.

Nouvelle affaire pour le réseau social Facebook. L'entreprise de Mark Zuckerberg est accusée d'avoir trompé les annonceurs sur le temps réel passé par ses utilisateurs à regarder des vidéos.

Une erreur qui gonfle les statistiques

Facebook avait affirmé dès 2016 qu'une erreur technique avait faussé les statistiques communiquées aux publicitaires. Facebook ne comptabilisait pas les vidéos si elles avaient été vues moins de 3 secondes, mais les intégraient au temps total de visionnage. Ce bug a duré deux ans avant d'être corrigé.

L'agence de marketing Crowd Siren, à l'origine de la plainte, affirme que Facebook était au courant depuis 2015 mais avait minimisé l'incident auprès de ces annonceurs, qui sont aussi ses clients. Facebook a répliqué en indiquant qu'il n'a découvert que très récemment cette erreur.

L'agence de marketing accuse aujourd'hui le réseau social de fraude et de mensonge dans sa communication. Dans sa plainte, comme l'explique Engadget, elle explique que Facebook aurait surestimé le temps de visionnage de 60 à 80%. De quoi faire augmenter sensiblement le prix de la publicité en amorce de la vidéo. L'agence s'insurge également des réponses données par le réseau social, le réseau étant soupçonné d'avoir délibérément détourné l'attention de ses annonceurs durant des mois.

Facebook se défend de toute tromperie

Facebook, sans surprise, nie en bloc. "Cette action en justice est sans fondement et nous avons déposé une requête en rejet de ces accusations de fraude. Les suggestions selon lesquelles nous avons tenté de cacher ce problème à nos partenaires sont fausses" répond un porte-parole de l'entreprise. « Nous avons signalé l'erreur à nos clients lorsque nous l'avons découverte - et avons mis à jour notre centre d'aide pour expliquer le problème ».

La vidéo est désormais le nerf de la guerre pour les plateformes sociales. YouTube et Facebook se livrent une bataille féroce pour capter l'attention de leurs utilisateurs et leur proposer de la publicité ciblée. Une statistique erronée ou trompée peut faire gagner des dizaines de millions de $ à l'un des acteurs, d'où la vigilance des annonceurs.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
vcuong_vu
Et leurs annonceurs sont au courant qu’une vidéo est considérée comme vue après 3 secondes ?<br /> C’est juste ridicule, si une vidéo passe par accident et que personne n’y prête attention ca compte quand même comme vu et ils se permettent de se défendre contre toutes tromperies.
Judah
C’est comme les chiffres, une fois entré en bourse, les utilisateurs se sont mis à se multiplier à une vitesse vertigineuse comme par enchantement. Ils nous prennent vraiment pour des cons.
c_planet
Vivement que FB récupère les données bancaires privées (comme wechat en chine, hein), car franchement ça doit être la population avec le plus petit pouvoir d’achat qui passe son temps à visionner des vidéos sponsorisées ou assimilées. Une fois que ça sera démontré, les budgets vont s’écrouler, lol.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pixel 3 : Google détaille les vertus de sa puce de sécurité Titan M
Cybersécurité : Atos signe un partenariat avec l'OTAN
Spotify lance une nouvelle appli pour Google Wear OS
Cortana s'offre un lifting sur iOS et Android
AMD lance une RX 580 en Chine… qui reprend les mêmes specs que la RTX 570
Amazon encore bousculé par une affaire de pratiques anti-syndicats
OnePlus sort un tout nouveau... sac à dos
Essential, l'entreprise d'Andy Rubin (Android), licencie 30% de ses employés
Des versions électriques des célèbres taxis londoniens rouleront à Paris en 2019
Pour sa
Haut de page