L'Inde profite des tensions entre la Chine et les USA pour draguer les géants de la tech

Alexandre Boero Contributeur
22 octobre 2019 à 07h45
0
logo-apple-NY.JPG
(© Alexandre Boero pour Clubic)

Conscient de son pouvoir d'attractivité, le Sous-Continent fait les yeux doux aux multinationales qui cherchent une solution de repli à la Chine. Et le charme commence à faire son effet.

L'opération séduction s'apprête à être lancée. Samedi, la ministre des Finances indienne, Nirmala Sitharaman, a annoncé qu'elle préparait avec ses équipes un plan d'importance dont le but est d'attirer les grandes entreprises de la tech mondiale dans le pays. L'idée est d'inciter les géants à transférer leur production depuis des pays concurrents, comme la Chine, vers l'Inde, qui veut profiter des tensions commerciales sino-américaines.

La Chine en crise, le Vietnam manque de petites mains... l'Inde fait office de véritable alternative

L'Inde est convaincue de pouvoir attirer les multinationales américaines, européennes ou britanniques en son sein. « Je vais établir un plan avec lequel je les approcherai et leur expliquerai pourquoi l'Inde est une destination bien plus préférable », a déclaré la ministre depuis les États-Unis, où elle assurait des obligations, pensant aussi au fait que le Vietnam, autre concurrent de la Chine, commence à souffrir du manque de main d'œuvre.


Motivé par la perspective d'un second mandat à la Maison-Blanche, Donald Trump pousse, depuis plusieurs mois, les entreprises américaines à quitter la Chine, pour produire aux États-Unis ou ailleurs. Pour ce faire, le président des États-Unis impose des taxes douanières supplémentaires sur les produits importés de Chine, de l'ordre de plusieurs centaines de millions de dollars. Suffisant pour inciter l'Inde à se présenter comme l'une des alternatives naturelles pour la production.

L'Inde a amorcé une importante baisse de l'impôt sur les sociétés

Le premier coup de pouce des autorités indiennes a été d'annoncer, au mois de septembre, la baisse significative de l'impôt sur les sociétés, tombant de 34,94 % à 25,17 % pour les entreprises déjà installées, et baissant de 29,12 % à 17,01 % pour les sociétés nouvelles, et ce à compter du 1er octobre 2019. Par cette mesure, l'objectif de l'Inde est d'augmenter les bénéfices après impôt des multinationales séduites, et plus particulièrement celles issues des nouvelles technologies.


« Si Apple et tout son écosystème décident de se déplacer en Inde, cela aura un impact plus important sur les autres sociétés », déclarait Nirmala Sitharaman. Et cette dernière a été entendue, puisque l'iPhone XR est désormais fabriqué en Inde pour le marché intérieur. Apple pourrait rapidement envisager d'étendre la production indienne à d'autres smartphones et, surtout, à d'autres marchés, comme l'Europe ou les États-Unis, tout est possible.


Source : WSJ
Modifié le 22/10/2019 à 09h05
6 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top