2024 risque de ressembler au livre 1984 d'Orwell, selon le président de Microsoft

Bastien Contreras
Publié le 10 novembre 2018 à 21h01
IA Reconnaissance Faciale

D'après Brad Smith, président de Microsoft, il est primordial de poser des limites aux technologies de reconnaissance faciale. Sans quoi, le futur pourrait prendre des tours dignes des œuvres d'anticipation les plus alarmantes.

Comment encourager le progrès technologique sans entraver nos libertés individuelles ? C'est en somme la question qu'a posée Brad Smith, président et directeur du département juridique de Microsoft, lors du Web Summit à Lisbonne. Son inquiétude concerne principalement la reconnaissance faciale.

Anticiper les dérives de la reconnaissance faciale

Si elle est aujourd'hui utilisée à des fins « innocentes », comme déverrouiller son téléphone ou identifier des amis sur des photos, cette technologie pourrait être employée à mauvais escient à l'avenir. C'est ce qu'explique Smith : « Lorsque vous entrerez dans un magasin, le responsable pourra savoir la dernière fois que vous êtes venu(e) ou ce que vous aviez acheté ».

Le président de Microsoft a ensuite ajouté que cette utilisation ne représenterait pas un risque très sérieux, en comparaison avec ce que pourraient en faire les autorités publiques. « Cette technologie pourrait offrir la possibilité au gouvernement de suivre n'importe quel individu, où qu'il aille », s'est-il alarmé, ce qui constituerait une réelle menace envers « les libertés civiles fondamentales sur lesquelles reposent les sociétés démocratiques ».

D'après lui, il est grand temps de s'interroger sur l'avenir de notre monde et sur les limites à imposer à ce type de technologie, avant de s'apercevoir, trop tard, que « 2024 ne ressemble à 1984 ».

Empêcher l'apparition d'un « Big Brother » dans la réalité

1984 est un roman de George Orwell paru en 1949. Il dépeint une société britannique où la liberté d'expression a totalement disparu et où tous les individus sont sous la surveillance de « Big Brother ». Brad Smith craint donc de voir un scénario similaire se produire à cause d'un recours démesuré à des technologies comme la reconnaissance faciale.

Cela peut paraître paradoxal de voir un grand groupe comme Microsoft s'élever contre ce genre de dérives. Mais au même titre que d'autres géants de la tech, comme Facebook ou Apple, l'entreprise estime qu'elle ne fait que proposer des outils et qu'il est du devoir des pouvoirs publics d'en réglementer les usages.

Les gouvernements sont-ils prêts à prendre ce problème à bras-le-corps ? Rien n'est moins sûr, à l'heure où la Chine a franchi un nouveau pas dans la surveillance, avec un système à reconnaissance de démarche.

Source : Recode
Bastien Contreras
Par Bastien Contreras

Ingénieur télécom reconverti en rédacteur web. J'écris sur les high tech, les jeux vidéo, l'innovation... J'ai d'ailleurs été responsable d'accélérateur de startups ! Mais je vous réserve aussi d'autres surprises, que vous pourrez découvrir à travers mes articles... Et je suis là aussi si vous voulez parler actu sportive, notamment foot. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est comme du FIFA, mais ça fait plus mal aux jambes.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
castortroy01

Déjà sous Bush Junior on personnalisait la haine avec Ben Laden (plus que l’organisation terroriste), les JT (FoxNews) avaient un baromètre de possibilité d’attentat.
On me disait pourtant que le livre dénonce le communisme. Le livre parle de pouvoir totalitarisme, pas de bord.

Pour revenir au sujet, cela s’ajoute à l’algorithme prédictive du crime signé par Holland et de la bien pensence à réécrire l’Histoire.

Feunoir

“Les gouvernements sont-ils prêts à prendre ce problème à bras-le-corps ?”
Bien sûr que oui, ils vont attendre que sous le coup de l’émotion la populace, relayé généreusement (jusqu’à plus soif) par nos chères chaines d’info, demande pourquoi on a pas de moyen de prévenir ce type de crime horrible à notre époque.
Alors, en mode grand seigneur, si c’est ce que le peuple veut, ce sera mis en place.
Mais il y a 2 problèmes actuellement :
-c’est pas parfaitement au point
-c’est les chinois qui sont en pointe et pas une boite américaine (donc si on pouvait attendre le temps qu’ils soient près a fournir la techno se serait pas mal)
Le problème c’est que la populace demandera peut être un jour qu’on lui fasse mal, elle est un peu masochiste de temps en temps, en plus d’avoir des moments de folie. Et c’est quand c’est en même temps qu’il y en a qui vont souffrir avec ce système, car, avec des drones chasseurs en +, même au fin fond du Vercors cela ne suffira plus pour se planquer.

iksarfighter

Ils savent déjà tout sur nous de toutes façons.

U-4rm

Technologies de reconnaissance faciale + géolocalisation + biométrie + … + … + …
On y est déjà en plein dedans, avec toutes les dérives possibles.

obyoneone

évidemment mais la faute à qui ?
Le consommateur, s’il revient à des valeurs saines, n’aura plus peur. Cette peur propagandiste qui justifie notre “besoin de sécurité” et ainsi nous faire accepter toutes les dérives des dirigeants corrompus par le fric et le pouvoir.
Ce sont eux qui ont peur de nous car un jour, à force de tirer sur la ficelle, elle cassera.

le-tof

la dérive est déjà en cours avec l’installation des smart grid (chez nous c’est le Linky) qui vont analyser tous les appareils électriques dans chaque maison pour nous faire acheter les derniers modèles puisqu’ils auront revendu 50 fois la liste des appareils dans chaque maison.

Nmut

Il faut arrêter avec Linky. La rumeur comme quoi il peut analyser les appareils qui consomme est ridicule. On peut savoir grâce aux statistiques que probablement le pic de conso de 100W de 20h correspond à l’allumage de ta télé, mais ça ne va pas plus loin (et encore celui qui t’espionne ne saura qu’au mieux à 1/4 d’heure près ce que tu fais)!!!

steeven_eleven

Vous êtes bien frappés quand même. J’aimerais pas vivre dans vos têtes .