PRISM : après l'Union européenne, l'Allemagne demande des comptes

17 juin 2013 à 17h29
0
La chancelière allemande doit recevoir le chef d'Etat américain en début de semaine. A l'occasion de leur entrevue, Angela Merkel demandera davantage d'informations concernant le programme PRISM.

00FA000006008748-photo-quand-angela-merkel-appelle-fran-ois-hollande-fran-ois-mitterrand.jpg
Plusieurs firmes américaines viennent de publier des informations concernant les requêtes émanant d'autorités étatiques, fédérales et locales américaines. Si Microsoft, Apple et Facebook indiquent avoir convenu avec les organismes officiels un accord leur permettant de publier certaines précisions, l'Union européenne ainsi que les Etats d'Europe restent en attente de réponses.

Dans ce cadre, la chancelière allemande a indiqué qu'elle demanderait à ce que les Etats-Unis fassent preuve d'une plus grande transparence dans leurs programmes de surveillance. Interrogée par la télévision privée allemande RTL et reprise par l'AFP, Angela Merkel a ainsi indiqué qu'elle entendrait traiter de cette problématique lors de sa rencontre avec le Président américain, Barack Obama, ce mardi 18 juin.

Angela Merkel a également précisé que les Etats-Unis devaient faire preuve de mesure dans leurs moyens. De leur côté, les Etats-Unis ont dit entendre les inquiétudes de l'Allemagne à ce sujet et pourraient aussi aborder la question lors de la visite officielle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Stéphane Richard maintenu à la tête d'Orange
MSI GE40 : un PC portable pour joueur relativement fin et léger
Roy Rubin, Magento :
Moto X : de nouvelles caractéristiques techniques en fuite
Faute de repreneur, Virgin se dirige vers une liquidation totale (màj)
Skype Video Messaging disponible en version finale
Bose Companion 2 : l'entrée de gamme pour ordinateur timidement renouvelée
Streaming : le catalogue des Pink Floyd disponible en intégralité sur Spotify
Le FSN PME a investi dans 14 start-up en un an et demi
Tianhe-2 : la Chine prend la tête du Top 500 des supercalculateurs
Haut de page