Le Conseil national du numérique met en avant les talents français du Code

25 mars 2014 à 17h31
0
Afin de faire de la France une place de choix en matière de développement de projets numérique et d'attirer l'installation de développeurs étrangers, le Conseil national du numérique propose plusieurs pistes. Pour le gouvernement, l'idée est de mettre en avant 100 développeurs ou spécialistes du numérique français.

00FA000000542872-photo-tariq-krim.jpg
Tariq Krim, le vice-président du Conseil national du numérique, a remis son rapport baptisé « Les développeurs, un atout pour la France » à Fleur Pellerin. Le document demandé par la ministre début 2013 propose plusieurs pistes afin de faire de la France un vivier de talents en matière d'informatique et d'attirer les développeurs étrangers. L'idée n'est donc pas simplement d'attirer les entrepreneurs mais également ceux qui créent des programmes ou services informatiques.

Dans cette optique, le rapport propose d'aller plus loin que le visa destiné aux entrepreneurs dont le but est d'encourager les entrepreneurs étrangers à s'installer sur nos côtes. Il préconise de mettre en place un « visa développeurs » pour lequel ceux qui ont un projet informatique pourraient bénéficier d'une procédure accélérée pour s'implanter en France.

Le Conseil national du numérique propose également d'ajouter à la feuille de route du gouvernement plusieurs axes technologiques nouveaux. L'organisme insiste pour que les développements dans ces directions soient soutenus.

Sont listés comme des facteurs de croissance « les terminaux mobiles, le web adaptatif (Responsive Design) pour le web public, le recours aux standards ouverts du Web (HTML5, en premier lieu), le logiciel hébergés dans des architectures de type cloud, l'utilisation et ouverture d'accès aux données grâce à des interfaces de programmation (API) qui permettent notamment d'ouvrir facilement l'accès à des applications mobiles, la primauté à l'usage de briques logicielles réutilisables et standardisées (librairies, code implémenté) qui seraient mises sur des forges logicielles ouvertes de type Github ».

Les 100 développeurs "influents"

A l'appui du document, une liste de 100 personnes censée représenter les « développeurs marquants » en France est publiée. On retrouve parmi elles les représentants de sociétés plus ou moins grandes comme Google, Apple (Jean-Marie Hullot), HP, eBay (Pierre Omydiar), Pixar... mais aussi FireFox (Paul Rouget), VLC (Christophe Massiot, Jean-Baptiste Kempf) etc. Cette liste englobe également certains historiques comme Louis Pouzin (inventeur du premier réseau à commutateur de paquets), Bertrand Meyer (créateur du langage Eiffel) ou encore Jaques Pitrat (Intelligence artificielle).

Mettre ainsi en avant ces talents est une manière de montrer que la France est en mesure de soutenir ces personnes et leur activité. C'est pourquoi le rapport préconise que l'administration publique soit davantage à l'écoute des développeurs afin d'éviter certains projets pharaoniques de type Louvois. Dans ce cadre, il est proposé que ces organismes publics ne passent plus forcément par des commandes publiques mais par « l'organisation de concours autour d'un problème à résoudre pour faire émerger des concepts applicatifs innovants ».

Enfin, le rapport préconise de mettre l'accent sur l'instruction numérique à l'école. L'idée est d'éveiller les plus jeunes (dès l'école primaire) aux joies du code en leur expliquant quelques fonctionnements simples. Enfin, certains quartiers ou zones jugées prioritaires pourraient être ciblées en particulier via la mise en place d'écoles du numérique « destinées à des jeunes de 18 à 25 ans décrocheurs ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Brevets : Apple remporte une victoire contre Samsung au Japon
HTC lance le HTC One (M8), son nouveau smartphone haut de gamme
Créateur de JavaScript, Brendan Eich prend la tête de Mozilla
Vente, rapprochement : Virgin Mobile réfléchit à son avenir
GTC: NVIDIA annonce la GeForce GTX Titan Z avec deux GK110
Kim Dotcom veut introduire Mega en bourse en rachetant une entreprise néo-zélandaise
Box prépare son entrée en bourse, veut lever 250 millions de dollars
Photowall for Chromecast : des soirées diapo collaboratives en famille ou entre amis
Insolite : ils diffusent des pistes silencieuses sur Spotify pour financer leur tournée
Netflix s'interroge sur les conditions de son installation en France
Haut de page