Megaupload : Kim Dotcom perd une nouvelle manche contre les USA

21 mars 2014 à 12h39
0
Kim Dotcom vient d'essuyer un nouveau revers dans l'affaire Megaupload : la justice néo-zélandaise vient de lui refuser l'accès à l'ensemble des pièces du dossier que les Etats-Unis ont monté contre lui.

00FA000005319864-photo-kim-dotcom-b-ret.jpg
Le fondateur de feu Megaupload et du bien vivant Mega vient de voir la possibilité de mieux préparer sa défense s'éloigner. Alors qu'il réclamait le droit d'accéder à toutes les pièces du dossier que les Etats-Unis ont monté contre lui, la Cour suprême néo-zélandaise en a décidé autrement. Non, Kim Dotcom n'aura pas accès à ces informations : la justice a estimé que la quantité de données du dossier prendrait des mois à être étudiée, retardant du même temps la procédure judiciaire dans son ensemble.

Un délai sur lequel comptaient sans doute Kim Dotcom et ses avocats. Le magnat du Web, assigné à résidence à Auckland depuis sa remise en liberté conditionnelle en février 2012, fait depuis l'objet d'une procédure d'extradition. Mais l'audience concernant celle-ci a été repoussée plusieurs fois en raison de décisions de justices diverses, souvent en faveur de Dotcom. Néanmoins, depuis début 2014, ce dernier ne voit pas sa situation s'améliorer : en février, la Cour d'appel de Nouvelle-Zélande a notamment estimé que le raid contre son manoir, en janvier 2012, était légal.

Rien ne semble désormais s'opposer à l'audience concernant l'extradition de Kim Dotcom et de trois de ses collaborateurs, prévue en avril prochain. Si les Etats-Unis cherchent à les rapatrier sur le territoire américain, c'est pour les juger sur place. Ils risqueraient alors jusqu'à 20 ans de prison.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top