Le programmeur des premiers Madden gagne son procès contre EA (màj)

28 janvier 2014 à 15h42
0
Le programmeur des premiers jeux vidéo de Football américain (Madden) vient d'obtenir 11 millions de dollars d'Electronic Arts. La justice a estimé que Robin Antonick avait droit de recevoir des royalties du fait que les jeux édités entre 1990 et 1996 étaient similaires au premier du genre.

00FA000006150408-photo-madden-football.jpg
Robin Antonick fut le programmeur des premières séries de jeu de Football américain Madden (le nom d'un célèbre joueur puis entraîneur de ce sport). Il a ainsi largement contribué au développement de ces titres, diffusés dès 1988 sur Apple II et Commodore 64. Il réclamait toutefois qu'Electronic Arts reconnaisse le fait que ses travaux ont été par la suite utilisés sans pour autant qu'il soit rémunéré pour ces suites.

Le programmeur américain mettait en avant son contrat signé avec EA, lequel précisait clairement qu'il devait toucher des droits d'auteurs sur chaque jeu dérivé de ses travaux. La justice de Californie vient donc de lui donner raison et condamne l'éditeur à lui régler la somme de 11 millions de dollars.

Antonick transforme même le Touchdown puisque la cour l'autorise également à poursuivre EA pour le non-versement de ses droits pour les jeux publiés après 1997. S'il décide d'agir de la sorte, il pourrait toucher une somme considérable au vu des chiffres de ventes de ces jeux (en particulier aux Etats-Unis).

Un porte-parole d'Electronic Arts a déclaré au site Gameinformer qu'il fera appel de cette décision mais a tenu à ajouter que ce procès n'aura aucun impact sur la franchise Madden NFL. Il s'agit toutefois d'un second revers pour l'éditeur en quelques jours puisqu'il a annoncé que, suite à un procès l'opposant à la NCAA (dédié au sport universitaire), il n'utiliserait plus le nom officiel de cette ligue pour ses prochains jeux.



Mise à jour le 28/01/2014 à 15h42

La justice américaine vient de faire volte-face. La cour fédérale a en effet estimé qu'il n'existait aucune preuve que le travail effectué par le développeur avait par la suite bel et bien été copié par EA. La justice devra désormais constater l'infraction pour chaque jeu de ce type sorti par EA afin que le jugement puisse avoir une base légale.

Robin Antonick a fait appel de ce jugement. Le programmeur reste pour sa part sur sa position et considère que l'éditeur a utilisé ses travaux pour développer nombre de jeux de Foot US.

Publication initiale le 24/07/2013 à 16h25
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top