Une société dépose un brevet sur le slogan et le logo d'Anonymous (MàJ)

25 novembre 2020 à 14h28
0
Early Flicker, une société française a vu sa demande d'enregistrement validée auprès de l'INPI afin qu'elle puisse utiliser à des fins commerciales le slogan ainsi que le logo d'Anonymous. Une initiative qui risque d'être peu appréciée.

00FA000005334306-photo-anonymous.jpg
Un internaute a publié sur son compte Twitter, l'autorisation signée de l'INPI d'utiliser le slogan « Anonymous, we are legion, we do not forgive, we do not forget, expect us » et le logo du groupe Anonymous. Ce document, rendu en février dernier pourrait donner à la société française Early Flicker un droit d'utilisation limité sur ces éléments.

L'entreprise pourrait en effet mettre sur le marché des produits entrant dans les classes n°18,21 et 25. Cela signifie qu'elle dispose des droits nécessaires pour vendre, entre autres, des parapluies, parasols, fouets, portefeuilles, sacs à dos, habits pour animaux (classe 18), des bouteilles, des verres ou des poubelles (classe 21) mais encore des vêtements des chaussures, des chemises, des cravates et des sous-vêtements.

Certains produits comme des T-shirts sont déjà en vente sur des sites comme eBay et la société ne manque pas de les mentionner sur son profil Google+. Ce cas d'école s'est déjà produit par le passé et la société Everlife avait retiré de la vente ses T-Shirts sous la pression d'internautes.

Reste à connaitre la position des Anonymous sur cette question. Pour l'instant, aucune réaction formelle n'a été donnée mais le groupement est, en règle générale, peu enclin à ce qu'une société fasse une utilisation commerciale de ses codes de reconnaissance.

Mise à jour

Le réseau Anonymous a publié sur le compte Twitter YourAnonNews une vidéo rappelant qu' « une idée n'est pas à vendre ». Ils précisent que leur « slogan a été détourné à des fins marketing par une société peu scrupuleuse. Le gérant de la société Early Flicker a usurpé nos symboles en les enregistrant comme marque déposée auprès de l'INPI afin de les utiliser pour leur business ».

Dans cette optique, le groupement demande que ces marques déposées soient retirées de la société sous peine de « déchaîner notre colère ».



Version initiale de l'article publié le 31/07/2012 à 16h34
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft dévoile les emails Outlook.com et la version Metro de Hotmail
Crucial lance le V4, son SSD entrée de gamme
Chrome : une nouvelle version stable introduit WebRTC
TomTom lance son nouveau kit mains libres pour smartphone
Google rachète Wildfire, spécialiste des réseaux sociaux
Def Con : des hackers critiquent les routeurs chinois Huawei
Black Hat, Def Con : la sécurité du NFC une nouvelle fois en question
Box lève 125 millions de dollars pour se développer en entreprises
Leap Motion, le concurrent de Kinect, emballerait les développeurs
Spotify lance ses radios en streaming sur Android
Haut de page