A. Filipetti juge l'Hadopi chère "pour envoyer un million d'e-mails"

01 août 2012 à 17h52
0
La ministre de la Culture a dévoilé en partie sa position au sujet de la Hadopi. Interrogée par le Nouvel Observateur, Aurélie Filipetti considère que le budget de l'autorité est élevé.

00FA000004822096-photo-hadopi.jpg
Alors que la mission dirigée par Pierre Lescure doit s'attacher à tracer les grandes lignes de l'Acte II de l'exception culturelle et réfléchir à l'avenir de la Hadopi, la ministre de la Culture a donné son sentiment sur la haute autorité. La ministre estime que la sanction de la coupure Internet est « disproportionnée » et souhaite que les crédits alloués à l'organisation soient réduits.

Dans une entrevue publiée au Nouvel Observateur, Aurélie Filipetti se livre à quelques critiques concernant la Hadopi. Bien qu'elle se retranche derrière les conclusions que présentera la commission Lescure, elle explique que les subsides accordées à l'autorité ne sont pas forcément justifiées. Elle précise : « sur le plan financier, 12 millions d'euros annuels et 60 agents, c'est cher pour envoyer un million d'e-mails. [...] En attendant, dans le cadre d'efforts budgétaires, je vais demander que les crédits de fonctionnement de l'Hadopi soient largement réduits pour l'année 2012. Je préfère réduire le financement de choses dont l'utilité n'est pas avérée ».

Récemment, l'organisme a demandé au ministère un budget de 12 millions d'euros pour l'année 2013 (contre 11 millions en 2012). Cette ligne de crédit doit encore être validée par le ministère et ce dernier semble se montrer rétif à l'idée d'allouer cette somme à la Hadopi.

La ministre se positionne donc pour une réduction de moyens de la Hadopi car elle considère notamment qu'elle « n'a pas rempli sa mission de développement de l'offre légale ». Cette dernière fait en effet partie de ses prérogatives et, à ce titre, la Hadopi a procédé à la labellisation de plateformes légales d'écoute ou de téléchargement en ligne en leur apposant le logo PUR.

En attendant de recevoir les conclusions de la mission Lescure, Aurélie Filipetti tient à ajouter que cette mission servira surtout à « dégager une prospective sur les besoins légaux pour qu'internet devienne l'une des plus grandes sources de financement de la culture. Nous devons réfléchir à comment adapter tous les systèmes de financement de la création au numérique ». Les conclusions de ce rapport devraient être présentées à la rue de Valois au mois de mars prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nexus Q : Google retarde le lancement
Windows 8 : Microsoft annonce la RTM, disponible à partir du 15 août
Les détails de la Lenovo Thinkpad Tablet 2 en fuite sur la Toile
Faille  de sécurité dans les pilotes Nvidia pour Linux
Google Wallet devient un service web compatible avec toutes les cartes
App Store : deux tiers d'applications
Brevets : Microsoft souhaite signer un compromis avec Motorola
Fujitsu, NTT DoCoMo et NEC montent une coentreprise dédiée aux puces pour mobiles
Radeon HD 7750 low profile chez Sapphire et HIS
Outlook.com : tour d'horizon du nouveau service de messagerie de Microsoft
Haut de page