L'Hadopi réfute la remise en cause de son processus d'identification par IP

Romain Heuillard
Publié le 30 décembre 2011 à 13h25
L'Hadopi réfute la remise en cause de la fiabilité de son procédé de collecte d'adresses IP, après que le ministère de la Culture ait démenti avoir procédé aux téléchargements illégaux que lui prêtaient le site You Have Downloaded.

01E0000003162904-photo-hadopi-logo.jpg

Dans un communiqué publié hier, la Haute autorité « met en garde contre les conclusions hâtives » tirées des constatations du site You Have Downloaded, qui a récemment révélé l'historique BitTorrent illicite d'adresses IP appartenant à de multiples ayant-droits ou assimilés, tels que les majors du disque, le ministère de la Culture ou l'Elysée.

L'Hadopi reconnait que la simple « association d'une adresse IP à un fichier n'est pas à l'abri d'injection de fausses informations », ce que laisse entendre le ministère de la Culture dans son démenti, et qu'elle « n'est en aucun cas une méthode de collecte fiable ».

Mais elle assure que TMG, le prestataire repérant les pirates pour le compte des ayant-droits, ne se contente pas de « recenser les annonces de partage sur tel ou tel tracker BitTorrent », qu'elle « ne se limite pas à un simple relevé des informations disponibles sur les trackers », comme le ferait selon elle You Have Downloaded. Il « s'assure bien de la réalité d'un partage non autorisé, et non de sa seule annonce », en obtenant des segments de fichiers.

Et l'Hadopi de conclure que « l'expertise diligentée à sa demande a apporté toutes assurances sur la fiabilité » du processus d'identification. Pour autant, celui-ci n'est toujours pas homologué par un tiers de confiance, contrairement à ce que réclame la Cnil depuis des mois. En attendant on ne peut donc que la croire sur parole.
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.